USSR - Communiqué n°2



Ceci est un Communiqué de l'Union des Samouraïs du Soleil Rouge

Camarades.
L'USSR prospère. L'USSR grandit.
Des cendres de l'Ancien monde l'émergence du nouveau se poursuit.

Les premiers défis furent surmontés.
Aucun obstacle ne saura entraver l'avenir qui se dessine.
L'histoire est en marche, nous sommes fier du travail accompli jusque-là.

Plus proche de nous, les promesses des cerisiers en fleur.
Les lendemains qui chantent se rapprochent à la cadence de nos pas.
Aujourd'hui, nous vous invitons à prendre connaissance des prémices qui bourgeonnent.

L'USSR déclare : 

Corpus n°1 : L'Amour de son Prochain
Le viol est prohibé.
Toute relation avec un individu de moins de 16 ans, même consentant, est prohibée.

Corpus n°2 : Santé Collective
Tout individu malade plus de deux lunes dans une installation de l'USSR ou au sein d'un groupe de l'USSR doit se signaler à un Daimyo Rouge.
Tout porteur de la jaunisse du Mutique doit être mis en quarantaine.
En cas de forme grave avérée de la Jaunisse du Mutique, l'élimination du porteur est recommandée.
Le transport et la protection de personne infectieuse est une raison suffisante pour que l'USSR prenne des précautions radicales à l'encontre du groupe pris en faute.  

Corpus n°3 : Education et Travail
Tout individu à l'air hagard et au regard torve peut être ré-éduqué par le travail, afin de lui redonner goût à la vie.
En cas de désir prononcé de mourir, et si le ré-éduqué demande toujours, après deux lunes complètes, une mort rapide, cette dernière doit être exaucée.
L'USSR se réserve le droit d'aller libérer de la vie les travailleurs qui feront appel à ses bons soins.

Corpus n°4  : La doctrine du Glacis Sécuritaire
Afin de protéger ses intérêts et son existence, l'USSR estime qu'un glacis de sécurité sur une distance de 3 lieux autours de chacun des groupes portant l'écusson de l'USSR ou l'une de ses variantes est indispensable.
Tout groupe ou individu entrant, ou se retrouvant, par la force des choses, dans cette zone définie, est invité à contacter immédiatement un membre de l'USSR pour se signaler. L'USSR ne donnera qu'un seul avertissement radiophonique à toute personne non identifiée. Si sous 24h, la situation n'a pas été clarifiée, l'USSR considèrera qu'il s'agit d'une justification suffisante pour une potentielle action préventive.

Corpus n°5 : Le visage des camarades
Afin de préparer une société débarrassée de ses démons, de ses vices et de la petitesse qui la caractérisaient avant le Crash, nous invitons spécifiquement les individus avançant en dissimulant leur apparence à penser à faire l'effort de soigner cette dernière, pour leur propre sécurité.

Corpus n°6 : La Justice du peuple
Toute organisation sérieuse doit se doter d'institutions capables de départager les contentieux et condamner les troublions capitalistes à la rééducation ou à une mort honorable. L'USSR possède donc à présent une cour de Justice, composée d'1 accusateur nommé par le Conseil des Daimyos Rouge, et d'un Jury de Camarades Samouraïs Volontaires. Tout accusé peut se défendre seul, ou faire appel à un volontaire.

Corpus n°7 - A : Rejoindre la voie du Bushido de l'étoile
Ceux qui ont l'âme bien trempée, le cœur bien accroché, et des espoirs dans une humanité meilleure peuvent faire acte de candidature auprès d'un Daimyo.  Si celui-ci accepte, le candidat prendra le rang d'Apprentis, et sera soumis à la mise à l'épreuve de son maître. Une fois son savoir dispensé, le Daimyo-maître pourra présenter au Conseil des Daimyos le candidat à une intégration définitive.

Corpus n°7 - B : Orbiter autour des étoiles
Tout groupe déjà formé souhaitant se lier à l'USSR accèdera au statut de fédéré, avant que sa valeur, sa loyauté et sa fidélité intellectuelle à nos idéaux soient mis à l'épreuve. Le Conseil des Daimyos pourra alors choisir de proposer le rang de daimyo au leader des postulants, et de faits nommera ses hommes samouraïs.

Corpus n°7 - C : La valeur du ventre
L'USSR ne serait rien sans ce qui la compose. Et chacune des cellules samouraïs qui l'anime sait qu'il lui est possible d'accéder au rang de Daimyo, après un long apprentissage et une preuve de valeur validée par le Conseil des Daimyos, à la condition de disposer d'autant de cœur, de tête, que de ventre afin de devenir un modèle pour les hommes et les femmes qui le suivront.

Corpus n°8 : De l'Oural à la Mer du Japon
Le Territoire de l'USSR est défini à ce jour. Tout individu se trouvant sur ce secteur doit prendre contact avec l'USSR pour se signaler. Toute ressource, qu'elle soit naturelle ou d'origine humaine, sur ce territoire, appartient de fait à l'USSR. Toute appropriation non autorisée sera sévèrement punie. L'entrée de la zone de l'USSR sera marquée par des bornes identifiables.



Corpus n°9 : La doctrine du bon Docteur Kalachnikov
Les armes à feu sont une bénédiction et une malédiction destinées à défendre la patrie. Pour clarifier la situation de tout porteur, il est obligatoire pour ces derniers qui souhaitent circuler sur le territoire de l'USSR d'acquérir un permis de port d'arme. Ce dernier a un cout initial de 3MAT (ou équivalent négocié), et est nominatif. Le permis est remboursable en cas de vente à un membre de l'USSR. Le permis prend fin avec la mort de son porteur ou la vente déclarée de l'objet, si cette dernière est suivie d'une nouvelle demande de permis pour le nouveau possédant. Tout individu sans permis pourra faire l'objet d'une arrestation préventive et d'un saisissement de son calibre. Tout individu possédant un permis sans l'arme liée pourra être arrêté pour éclaircir la situation. Tout individu possédant illégalement une arme sous permis pourra voir sa tête mise à prix, même hors des frontières de l'USSR.

Ceci était un Communiqué de l'Union des Samouraïs du Soleil Rouge
 

Oh bordel de dieu, dans le bal des faux-culs et des coincés d'la bouche qu'osent pas vous l'dire tous les trous du culs d'la radio qu'ont trop peur d'vous, moi j'ai quand même quelques questions. Faut dire vous imposez l'respect, ça y'a pas à dire, mais bon c'est quand même pas tout clair tout ça, et quand même bien aseptisé votre royaume, on n'a pas l'impression qu'on y rigole beaucoup, j'espère que j'me trompe, mais bon alors moi j'ai pleins d'questions quand même du coup, parce que des fois que ma vieille carcasse passerait dans l'coin, j'ai pas toute ma tête, vu mon âge et déjà que j'oublie de me torcher l'cul alors toutes les règles à s'coltinner là si l'malheur j'avais de mettre un de mes doigts de pieds sur la ligne rouge, j'peur que ça m'saute dessus comme une mine à péter.

Tout d'abord c'est quoi un viol ? Si la bonne femme est consentante après quelques coups, ça compte pas pour un viol on est d'accord hein ? Non parce que bon, faut être précis quand même le viol tout ça, tout d'suite les grands mots. De mon temps on faisait pas autant de simagrées quand on voulait s'tailler un p'tit plaisir. Maintenant si t'as l'malheur de pincer une fesse, hop on crie au viol. Les bons sentiments tout ça, c'est du passé, faut vivre avec son temps moi j'dis et l'temps actuel y'a pas beaucoup de p'tits plaisirs, surtout à mon âge. Après concernant l'âge bon, faudrait avoir à trouver la carte d'identité, c'est pas marqué sur la gueule de la donzelle m'semble. Va savoir si elle en a 10, 15, 20 ou 30, moi j'ai pas toute ma vue, vous savez, j'vois pas bien. Pis bon si j'ai besoin d'une infirmière, vous savez à mon âge, faut respecter les vieux et prendre soin d'eux.

Ensuite concernant la jaunisse du mutique, bordel jamais entendu parler d'un truc pareil, c'est quoi que les symptômes de cette saloperie là. Si c'est le fait d'avoir des problèmes de prostates, j'vous assure que c'est pas si grave, bon j'ai envie de pisser à peu près toutes les 2 heures, mais heureusement j'ai mon infirmière qui me tient la 3ème jambe, c'est bien d'avoir une aide vous savez.

Dites donc sur le regard torve là et l'ducation au travail, hey oh vous seriez pas un peu gérontophobe vous ? Et la r'traite dites donc. J'ai l'regard torve oui mais bon j'ai la vue qui baisse moi vous savez et j'ai travaillé toute ma vie, bien l'droit à un peu de repos. Alors un peu de respect crénom pour les gens d'mon âge.

Bon et sinon concernant l'territoire qu'vous revendiquez, moi j'ai un problème avec ça car j'ai aucune idée d' où vous vous trouvez et où j'me trouve moi, donc que je sois ou non sur votre territoire, pffff aucune idée. Alors on fait comment. Vous allez mettre du sang dans l'sable sur tout votre territoire comme sur votre carte là pour qu'on s'repère ? Ca s'rait une bonne idée. J'peux vous aider pour le sang d'ailleurs j'pense.

Voilà voilà j'suis sûr que mes questions tout l'monde se les posent, alors en faites pas une histoire personnelle si ça vous plait pas, mais les jeunes d'aujourd'hui z'ont plus de couilles pour les poser sur la commode, faut bien qu'les vieux qu'on plus rien à perdre les balancent hein.

Depuis quand l'USSR fait des déclarations annonyme, oui?

Ah! Votre premier communiqué était aussi annonyme, autant pour moi. Oui!

Un léger rire.

Malheureux que vous êtes ! Ce n'est pas anonyme, voyons, c'est juste la voix du peuple.


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

"Hécate votre rire est toujours aussi rafraîchissant."

"Oui Doc ces communiqués n'étant pas le fruit du travail d'une seule personne, il nous semble plus pertinent de les diffuser en déclaration anonyme."

"Et bonjour Monsieur l'inconnu, enfin quoi de plus normal on passe toujours par ce stade avant de se connaître. Tout d'abord je vous remercie pour cette intervention, nous sommes et resterons ouvert à toutes questions de ce type sur nos lois, il n'est d'ailleurs pas impossible que les échanges de ce genre puisse les faire évoluer."

"Donc pour commencer notre territoire sera borné, mais jamais nous n'utiliserons une technique aussi barbare qu'utiliser du sang frais. Vous faites d'ailleurs bien de poser cette question car il me faut indiquer que les bornes à ce jour ne sont pas en place, néanmoins si vous avez un doute sur votre positon par rapport à la nôtre, n'hésitez pas à me contacter en privé pour que nous déterminions votre localisation."

"Le corpus sur l'éducation et le travail ne vise absolument pas les personnes âgées, il s'agit de la manière dons nous gérons les individus ayant perdu la volonté de vivre et qui à peu avec le temps perdent tout réaction face aux stimulis extérieures. Je suis certaine que vous en avez déjà croisé, entre nous nous les appelons des zombies. Donc ces fameux zombies nous essayons de les soigner tout en leur offrant la possibilité d'œuvrer pour la communauté. Je dois bien avouer qu'à ce jour nos tentatives de soin ont échoué, d'ailleurs si des survivants ont réussi à obtenir des résultats concret dans ce domaine nous serions grandement intéressé de connaître les méthodes utilisées."

"La jaunisse du mutique, je ne suis pas experte en la matière, et personnellement j'en ai seulement entendu parlé. Si j'ai bien compris il s'agit d'une forme de maladie aggravante qui semble d'abord prendre forme chez des zombies avant de contaminer des personnes saines. C'est une menace très très dangereuse pour tout groupe de survivants. Si vous voyez des teintes jaunâtres apparaître sur un zombie je vous conseille de l'euthanasier immédiatement."

"Il reste un dernier sujet qui fâche, et j'ose espérer que vos propos sont juste pour me provoquer et pas une réelle opinion de votre part. On n'obtient pas le consentement d'une femme, ou même d'un homme, par des coups. Si ce concept vous est étrangé il est clair que vous avez besoin d'un suivi psychologique. Quant à l'âge il est en effet probable qu'un jour un cas se présente où nous ne serons pas capables de déterminer si l'âge des personnes impliquées et supérieur ou non à 16 ans, néanmoins cela reste des cas à la marge qui nécessitera un traitement particulier. Histoire d'être claire avec vous, notre définition de viol est : toute pénétration non consentie, quelle que soit la nature de l'objet pénétrant, dans l'orifice vaginal ou anal d'un individu. Ceci dit bien que cela ne soit pas clairement dit dans le corpus, nous ne tolérerons aucune forme de violence sexuelle. Et avant qu'on me face la remarque la dessus, les séances sadomasochistes entre adultes consentent ne sont pas interdites. "

 

Toussote et parle bas comme si elle essayait de ne parler qu'à une personne bien précise.

Madame Laura je pense que vous avez oublié la pénétration buccale dans votre définition du viol. J'aurai d'ailleurs tendance à vous conseiller d'en parler avec Svetlana. Elle en connaît un rayon sur le sujet malheureusement.

Elle pouffe de rire avant de couper la communication.


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

"C'est vrai qu'on ne l'entend plus beaucoup sur les ondes, la Svelt'. Peut-être que finalement elle est bien élevée ?"


Union des Samouraïs du Soleil Rouge.

Petits sifflements outrés.

Tsss, tsss, tsss, ce n'est pas bien aimable çà cher monsieur. Surtout que ce n'est pas Svelt', mais bien Svetlana, ou Svet si vous préférez.

Sa voix se fait plus basse et intime.

Ah et si vous pouviez éviter les mots qui évoquent son paternel, comme "bien élevé", je vous en serai fort gré. 

Reprenant sur un ton normal.

Et puis peut-être qu'elle est trop heureuse de me retrouver, ou pas, et qu'elle a moins de temps pour venir sur les ondes publiques tout simplement.


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Ahem. Je vous présente ici ma dernière chanson, qui sera chanté en japonais en l'honneur de nos camarades de l'Union. J'en profite aussi pour faire une dédicace à Mary Hon, notre présentatrice préférée, de la part d'un admirateur anonyme ! Ou d'une admiratrice, hein, on sait pas. En tout cas cette personne fait partie des "rouges", hi hi.

Bon, on s'éclaircit la gorge... 3, 4 ! Gnh-



 

Oué dites donc là je reviens à propos du viol. Faudrait rajouter j'pense le viol de l'orifice auditif aussi croyez pas ? Non parce que moi l'deux trous qui m'servent à entendre là, zont pas été consentant pour subir autant d'agressions et de pénétrations sonores m'semble. J'ai plus mon sonotone pour mettre en position mute en plus. Faudrait l'rajouter dans vos articles m'semble là quand même.

Sinon m'rci m'dame laura pour vos explications. J'sais pas si j'ai tout compris, mais bon vous pardonnerez un vieux j'suis sûr de pas tout comprendre des lois des jeunes. Moi tant qu'on m'laisse tranquille roupiller et profiter d'ma r'traite bien mérité tout m'vas.

Ooooh, une chanson? Pour moi ? Je suis touchée... Vraiment...
Quel chant merveilleux, monsieur Juno... Bravo !

Hein ? Quoi ? Si si j'veux parler à la dame. 

Hey, hey psst? 

J'ai une question, j'ai une question. 
​​​​​​
Le consentement là. 
​​​​​​
Orwell m'a expliqué mais on arrive pas à trancher. 

Comment on fait quand la fille ne bouge plus ? 

Comment je sais si elle est consentante  du coup ? 
Parce que bon, ça arrive plus souvent qu'on ne le croit hein ? Hein ? 

Dans le doute, peut-on entrer dans la dame ?
Hein ? 

Oui oui, en laissant tout propre comme on l'a trouvé en arrivant évidemment. 

Si Madame veut bien préciser la législation en vigueur dans vos contrées. 

Hein ? 
Si si faut qu'on sache. 

 


Nous portons la lumière.

'jour

J'ai une p'tite question aussi ... quand on comprends pas bien vot' carte ... comment qu'on fait ? parce que c'pas très lisible vot' truc

Bon y'aura des pancartes ... mais si par malheur y'en a pas ... hein ?

Tentant d'imiter anonymement le précédent intervenant mais ça y ressemble pas des masses :

- " Si y'a pas pancarte...Et si y'a pas de pancarte ? "
...

Ben t'en fabriques une et tu l'plantes quoi !
D'une, ça t'fera d'l'ombre et de deux c'est l'bonus : les morceaux de planches compteront pour ton port d'arme hin...

"Si y a pas de pancartes, de bornes, et que tu sais pas lire une carte, y a pas de problème, on a toujours une solution : tu appelles Laura, elle te dira ou tu es, et si tu dois te mettre en règle. On est pas des monstres."


Union des Samouraïs du Soleil Rouge.

Je moins venir sur ondes car difficile parler bouche pleine HahaHAHAhahHAHAhaHA

Et je préférer pas dire choses sur lois USSR pour moment... 
Discuter avec Reine Noire et conseiller Reines pour savoir quoi faire avec ça. 


HahahAHaHahaHAHAHA