La vie d'un berserk... c'étiont quand même dure parfois.

Chapitre débuté par John Walton Gacy

Chapitre concerne : asia, Les rednecks acolytes, John Walton Gacy,

John Walton Gacy était unanimement reconnu pour être le plus gros dégueulasse braillard doublé du pire des fils de pute irrévérencieux/zoophile/pédophile/scatophile/sodomite/antisémite/raciste... (ouais en fait, mettez tout). Et il  s'en battait les roustons, le père Gacy. Mais pas de la petite Asia.
Je VvOOoUuLiIIioOooNs TeEe ViOooLOoonSs, mOoN CoOoeEeuR !!!

Un énième cri de désespoir à celle dont le con juvénil représentait le phare dans cet océan de merde.

RrRrrOoOOOAaaAAARRRRGH !

Il venait encore de se cogner le visage contre une pierre ert le sang jaillissait par flots réguliers. Jakob était mort aussi, mystérieusement. Et il s'en battait les couilles. Il était juste écoeuré de n'avoir pas pu le tuer de ses mains (et enculer sa gorge une dernière fois).

Sa façon de s'exprimer avait également changé sinon. À force de se cogner la tête, son système cognitif en avait pris un coup.

RRRRrrRRHHAAAAAASIAAAAaaAAA !!!! T-Te... T-t-TE V-v-VvVIOOooooOLONS ! POuuUUURPRE ! PP-PPPOURPRE !!!

Pourpre ? Voilà qu'il débitait des mots à la suite, sans queue ni tête.

PppOOooOUUUuuURPPPPRE ! CON ! MmmmOUILLE ! BoOOOIIIIiiIRRRRREUUUUH !!! RAAAaAAASIAAAAH !

Il s'éclata une nouvelle fois la tête contre une pierre et la bifla avec son chibre mou. Il se scarifia le torse avec ce morceau de silex, se masturba, éructa, se mit même le goulot d'une bouteille dans le cul... qui cassa sous la pression. Ouais... One guy, one cup. Il était là, à pisser le sang du cul et hurlait encore le nom d'Asia à la radio.

VIIIIOOooOOOOLONS !!! TE VIOLONS MON KeEEUuuURRRR ! POooOOUUUURRRRPRE !!!!

Il eut envie de chier, le braque au garde à vous et en sang, la rondelle en choux-fleur et avec, ici et là, des morceaux de verre. John poussa brièvement et la merde lui coula sur les mollets. Il se cogna une dernière fois la tête et tomba dans les pommes.