Carnet à spirales : les plantes

Chapitre débuté par Selamat

Chapitre concerne : Selamat,

Le carnet est poussiéreux, il a vécu mille vies, été porté par mille âmes.
Son contenu en est d'autant plus intéressant. Selamat ne le quitte jamais. Elle le tient de sa mère et c'est sa fille qui en héritera. Il est la possession des Manbos de la famille depuis... que les marais sont marais.

Voici quelques uns des pages que l'on peut y feuilleter:

- L'arbre de sang

Tu le reconnaitras, sœur et mère, car quand ta lame viendra fendre son écorce, alors c'est le sang qui coulera. Repère les dans la foret, ils te seront très précieux dans tes incantations.
Ses feuilles ont la forme d'un cœur, et sont opposées une à une. Cœur de l'homme et cœur de la femme dit-on.
Son bois est d'un rouge sombre, comme le sang qui coule dans le corps de ton ennemi.

Récolte et sèche ses feuilles quand la lune est pleine et haute. Réduite en poudre dans une eau claire, elles redonnent de la vigueur aux hommes et fertilité aux femmes.

Gratte son écorce et laisse les copeaux dans un sac de peau humaine. Si celui qui portait la peau en a fait don de son plein gré, alors il sera plus fort, plus vif et plus habile que ses ennemis.
Si la peau a été prélevée de force, alors celui qui l'a perdue verra sa vie partir doucement, pourri de l’intérieur par son sang.

Enfin, n'oublie pas sœur et mère le pouvoir des racines de l'arbre de sang. Le rituel sacré des Manbo appliquée sur les racines jeunes porvoquera douleurs, saignement et perte du membre viril de n'importe quel homme dont tu possèdes un effet.

-L'arbre chauve

Sœur tu l'as croisé mille fois. Et mille fois ignoré. Ce grand majestueux des marais recèle bien des secrets qu'il te faudra connaitre.
On dit que son écorce soigne l'impuissance quand elle est associée aux ingrédients du troisième cercle, à savoir :
- les cheveux de la personne souhaitant retrouver de la vigueur
- un peu du scalp de son prépuce
- la salive d'une prêtresse

Garde bien ces trois ingrédients ensemble dans un sac en peau d'animal -du bouc fera l'affaire- que tu auras placé à la lune montante entre les racines d'un palétuvier.
Récupère l'ensemble à la lune descendante et fait avaler les produits macérés à ton malade.

Quelques jours plus tard il aura retrouvé la vigueur de ses 20 ans.