Affiches de l'USSR

Heu ? Vous tuez tout ceux qui parlent mal ? Mais genre il vous faut des preuves ou je peux donner quelques noms et vous les crèverez du coup ?

Neutre.

- Votre affiche est moche. Mais ma foi, cela colle avec votre "USSR". La bite et le couteau des galériens cocos en somme.

Encore plus froide :

- Tom... je ne t'aide pas en privé pour que tu viennes risquer ta vie en ouvrant ta grande bouche ici.

Ok ok...

Mercredi, tu veux ton affichage rien que pour toi ?

- Au lieu de me prendre de haut, tu aurais pu me demander conseil. J'ai une passion pour le dessin. Mais vous pouvez rester médiocres. Ce que j'en dis hein.

- C'est nul. Aucun sens de la rime. Je crois que je ne t'aime pas beaucoup, toi.

Pauvre Maxwell, je n 'aimais pas son accent italien, et puis son physique de charmeur m'indisposait car il faisait de l'ombre à mon François Juno, aussi je l'ai simplement trucidé lui et son copain Soyuz

Ton groupe a lancé une attaque.
 

Ani et ses amis, observaient les beauté de l’Afrique et du pétale rose se désaltérer sur la berge de la rivière, leur croupion en l'air, la tête dans le ruisseau.
Ani faisait jouer les ciseaux entre ses doigts, « je les pousserai bien à la flotte »
BenBen lui fit signe de se taire...et, avec un sourire, ils avancèrent en silence bien décidé à commettre la faute à Rousseau.
Soudain Preacher jura, se prenant une racine il se trouva par terre comme Voltaire, le genoux en vrac.
Les deux gazelle effarouchée se tournèrent d'un même mouvement, Ani s'exclama « surprise » et planta d'un coup rapide ses ciseaux dans le cou de Soyuz, l'eau qu'il n'avait pas eu le temps d'avaler si vida par le trou béant de sa gorge.
Maxwell terorisé se vida dans son pantalon, il chercha partout son cran d'arret, puis il le vit enfin, une dernière fois, quand Ani lui enfonça dans l'oeil droit.

"Pour répondre à ta question Tom, non Maxel n'a pas été tué juste parce qu'il parlait mal, mais parce qu'il a persévéré dans ces menaces sur les ondes publiques après que plusieurs d'entre nous l'ait prévenu des risques. Nous ne décidons pas de tuer quelqu'un à la légère, et nous préférerions dans les faits ne pas avoir à recommencer car nous prônons la coopération avant tout."

- Bla. Bla. Bla. Assume. Tu es une meurtrière. Apprends à vivre avec. Et épargne-nous ton blabla. Ou alors va faire une tarte aux quetsches.

Bonjour.

La communication commence par le bruit typique d'un zippo qu'on allume, puis la voix d'un type se fait entendre.

T'sais gamine, faut bien éliminer les menaces envers l'société pour l'instant. Quand y aura des prisons construites j'dis pas, ce s'ra plus rentable de les choper et d'les y faire bosser, leur apprendre qu'la coopération c'est toujours l'plus efficace que d'menacer pour avoir c'qu'on veut ou d'se balader pour essayer d'buter tout c'qui bouge histoire d'leur voler l'peu qu'ils ont ... C'qu'est franchement débile vu qu'pour l'instant, personne n'a rien d'bien intéressant.

On l'entend tirer une grande bouffée sur sa cigarette avant de reprendre.

Mais toi t'as l'air trop jeune pour t'rendre compte d'choses pareilles, t'as l'air d'trouver ça drôle d'emmerder ceux qu'essayent d'rendre c'foutu monde un peu plus vivable pour tous, d'la chance qu'on préfère éduquer l'gosses que d'les tuer hein ? Y en a qu'hésit'raient pas.

"Elle est pas jeune, elle est juste super placide. Y a qu'un truc encore plus placide et blasé qu'elle : c'est un machab'."

- Ah. Zut ? Heu, "Zoot" pardon... Je t'encourage également à trouver quelques planches dans le bricomarché le plus proche et tenter le stand-up avec tes amis grandes folles Magnus, Ligonnès and Co. Pour l'autre monsieur, un suppositoire à l'eucalyptuse par voix buccale. Il dire peut-être moins de bêtises aussi plates que consternantes.

Voix calme et posée.

"Dis donc jeune fille, premièrement je parlais à Tom pas à toi, ton interruption n'était guère polie. Deuxièmement j'ai du mal à saisir pourquoi tu viens nous chercher querelle, je ne crois pas que nous t'ayons causé un tort quelconque ? Quand aux dénommés Magnus et Ligonnès, j'ignore la nature du conflit que tu as avec eux, mais ils ne font pas partie de l'USSR."

- Tom est sans doute mort. Et peu importe à qui tu parlais. Tu as tué, tu assumes. Et tu ne viens pas nous jouer du (mauvais) violon.

"Si sa mort est averée, mes condoléances pour Tom, je n'oublierais pas ses slams vulgaires qui ont égayés certaines de mes journées."

Un instant de silence par respect pour le potentiel défunt.

"Tu es libre de juger nos actions comme tu le souhaites jeune fille. Le message important qu'il faut retenir pour ceux qui nous écoutent c'est que l'USSR ne lance jamais des menaces de morts en l'air, Maxell l'aura appris a ses dépends."

- Bien. Il ne manque plus qu'un clown, une otarie et un ours qui lève les pattes avec la baballe sur le museau pour que votre numéro de cirque itinérant soit au point.

Comme tu sembles être jeune, tonton BenBen le Pirate a une petite chanson pour toi, on va commencer par le refrain, chantes après moi :

"Lundi une patate
Mardi un coup de scie
Mercredi une affiche
Jeudi elle n'est plus là
Vendredi il ne reste plus rien à manger sur son corps"


 

Un clic, une voix. 

"Ah,les goûts, et les couleurs... Comment à onze ans pourrait-on être capable de distinguer le bien du mal, le bon du mauvais ? La fonctionnalité prime sur le beau; elle assure plus certainement de l'intention du message que les plastronnades à l'élégance racée et au trait noble...

Enfin, une leçon chèrement acquise...Triste fin pour une petite inconstante. Si la valeur n'attend point le nombre d'années, encore faut-il être une âme bien née. "


La plume de celui qui tient une kalachnikov sera toujours plus forte que l'épée.



Au dos de la fiche est rédigé le texte suivant :

Le dénommé Benben, pourtant éminent Daimyo du Soleil rouge, a été reconnu coupable de négligence, d'actions déshonorantes, de trahison et de violation des corpus n°1, n°4 et n°5. Les faits reprochés sont les suivants : 
- sa négligence à été prouvé suite à l'intégration de nouvelles recrues aux antécédents troubles et à la fuite involontaire d'informations au profit de groupes potentiellement hostile
- la souillure de son honneur a été constaté suite à une tentative de racket sur un groupe nomade pacifique et une tentative de meurtre sur des recrues potentielles
- sa trahison a été démontré par une désobéissance à un ordre direct d'une Bugeisha mandaté par le conseil des Daimyos du Soleil Rouge, une intégration à son propres compte de nouvelles recrues sans véhiculer les valeurs de l'USSR, une intimidation de recrues potentielles pour qu'elle ne rejoigne pas l'USSR et enfin une tentative de putsh contre le conseil des Daimyos du Soleil Rouge
- le violation du corpus N°1 est avéré suite au viol d'une femme en cours de rééducation par le travail
- le violation du corpus N°4 est avéré suite à une attaque sans justification ni provocation d'un groupe nomade sans respecter les règles d'usages du glacis de sécurité
- le violation du corpus N°5 est avéré suite au constat que personne, même parmis ceux l'ayant connu, n'est capable de décrire son visage pour l'ajouter à cette affiche

En raison de tout les faits reprochés dont l'accusé est reconnu coupable, nous le conseil des Daimyo du Soleil Rouge condamnons Benben à mort, la sentence est immédiate.
Paix aux âmes de Fabra et Animaline que nous n'avons pas pu sauver des manigances de ce triste sire.

Un petit rire dandy.

"Ah bah tiens donc, ils s'entretuent entre eux maintenant! Faites confiance et engagez-vous qu'ils disaient."


"Dis-moi qui tu es je te dirais qui tuer."

Mmmh.. bondour bondour!

C’est pas le tout se dire “on fait ami-ami!” juste pour sa survie!

Faut aussi l’esprit! .. Et pas être un danger pour autrui!

Je crois que si on t’avais laissé avec Ben une nuit... on aurait retrouvé un cadavre bien cuit! ...

Et ça on aimerait éviter... on est la pour aider!

Bon le Ben.. j’aurrais préfèré qu’il soit excommunié... même si c’etait un danger..