Smells like Bloody Rain.

Chapitre débuté par Ruby Costello

Chapitre concerne : USSR - Ace of Clubs, Ruby Costello,

Ce texte vaut 6 bières !
[LIvre réservé au scoot de Ruby concernant les CR.]



"Mais oui, je trouve que depuis la mort de Jelani, je dois le reconnaitre, et je l’annonce sur les ondes, vous semblez changer de cap et franchement, ça fait plaisir à voir."

...

"-Les lois sont mises en place par les plus forts et pour les plus forts. Pas pour protéger un peuple ou pour laisser à tout le monde une chance de devenir quelqu’un, les gens puissants s’en battent les couilles à la faucille et au marteau. Ce qui est ironique quand on pense à l’idée de propriété, mais on va encore m’expliquer que je dois pas faire d’amalgame de courant politique et ça va me gonfler de parler à des sourds donc je vais être clair.

-Tu peux revendiquer un truc quand tu as le pouvoir de le faire. Si tu as pas le pouvoir de le faire, tu fermes ta gueule et tu respectes cette règle pour rester vivant. Si vous voulez revendiquer des trucs, comme, et c’est tout en votre honneur, laisser le désert libre, vous devez pouvoir être plus forts que ceux qui revendiquent ce dit désert. Et donc, reproduire le schéma du : Je suis le plus fort, c’est moi qui décide.

-Alliance, sabotage, propagande, chacun ses armes pour y arriver. Mais juste l’ouvrir pour pleurer que vous voulez faire ce que vous voulez et que les puissants sont des méchants car ils ne veulent pas, c’est lourd et complètement inutile. Maintenant, vous faites de l’animation et je suis pas contre. Donc amusez-vous bien."

...

"Surtout que, à force d’aboyer, les gens vont se rendre compte que vous ne pouvez pas gérer un si grand territoire. Ce n’est pas dans votre intérêt, on est bien d’accord ? Laisse s’amuser un vieil ivrogne qui aime le chaos."


Aaron N White, lune 43, ondes publiques.


...


Quelque part au Nord du territoire de l'USSR, en pleine journée, recroquevillée dans une niche sous la surface du sol, protégée par une bâche de camouflage, une simple pilleuse de l'Ancien Monde et observatrice de terrain fait la "sieste". 
Si l'on peut appeler soigner sa cirrhose et écouter la radio, au volume réduit au minimum syndical, faire vraiment la sieste...

Son campement n'en est pas un. 
Il n'y a qu'une moto-cross au beau milieu du désert, que le premier ahuri venu ne pourrait pas démarrer sans les pièces manquantes, juste avant de se faire égorger ou que sa gueule ne soit subitement recouverte d'une poche plastique...
Des pièges sonores sont disposés en losange à une distance respectable de la fameuse tombe et du véhicule.
Un sac militaire est caché quelque part, mais où ?

Entre deux gorgées de mauvais bourbon, ce qui ressemble à une grande chauve-souris à face blême et yeux pochés ne plissent que subrepticement les lèvres aux dires de certains. Puis, elle entrouvre à peine la bouche pour murmurer de sa propre voix de petite fée...

Une bien venimeuse fée qui pourrait être considérée comme une Unseelie par certains, en vérité, et biberonnée jadis à la vendetta et aux guerres des gangs sans pitié...

Alors la loi du plus fort et les questions territoriales...à d'autres, à d'autres...

...

Presque à son étonnement, à peine quelques jours plus tard, le Conseil des Daimyo lui propose un poste de Bugeisha pour son implication au sein de l'USSR.

La suite tombera comme le crachin annoncé par les nuages bas qui se profilent à l'horizon... Mais cette dite suite ne sera qu'un entracte pour une pluie beaucoup plus torrentielle, rouge du sang des Rangers.
(Presque) en deux coups de cuillère à pot, le sort en est jeté et l'une des éclaireuses nouvellement promue à un plus haut titre, partie originellement en roue libre pour se taper quasiment le tour intégral de leur territoire, dans le sens des aiguilles d'une montre puis l'inverse, doit changer de cap et tourner son regard lugubre à nouveau vers l'Est...

...

...

Si seulement "il" l'avait fermé sur ces fameuses ondes publiques, si seulement... 

Peut-être que le long tarin de Costello, ou plutôt une attentive paire d'oreilles, ne se serait pas jetée sur le cas Rangers pour engloutir, quasiment de A à Z, un peu comme elle râcle tous les fonds de whisky qui traînent, les échanges entre l'Étoile Rouge et celle de "Shérif".
Cela pourrait presque agir comme une forme de somnifère, si son état permanent d'hypervigilance ne réduisait son sommeil qu'à peau de chagrin. 

...

Depuis la nuit du trépas de Jelani, alors qu'un de ses avant-bras tatoué avait allégrement pissé le sang, en se mettant en travers d'un Clétus "transformé" et d'une petite Mel qu'elle souhaitait juste mettre hors d'atteinte de cette "chose", Ruby avait un truc en travers de la gorge.
Non, elle ne partageait pas la vision d'ultra-gauche de Mipira, qu'il faudrait soit-disant répandre universellement, selon la doctrine du "si tu n'es pas avec nous, alors tu es contre nous". De bien trop grandes ambitions...
Mais un profond respect pour le Daimyo avait germé chez Costello, pourtant raciste cachée... La grande brune avait trouvé en l'homme bien des failles, mais il n'en restait pas moins un leader charismatique.

Alors, sur des ondes privées, à l'écoute d'un "gros connard" post-mortem jeté par White, cela lui avait presque donné l'impression que les plaies se rouvraient largement et que ses bandages, toujours en place, finissaient par devenir une mer d'encre, comme le reste de son corps à partir des épaules... 

AH OUAIS ?
FERMER SA GUEULE FACE AUX PUISSANTS ?
LE CHAOS ET LA LOI DU PLUS FORT ?!
LE TERRITOIRE ?!

La montée sur échasses comptait bien qu'il en prenne son content, de tout ça, le White à la langue trop pendue.

Bam... 
Il n'en fallait pas plus à Costello, en plus de ne trouver qu'un aspect positif par cette emprise totale de terre, pour proposer un bloc d'arguments au Conseil, afin d'en finir une bonne fois pour toutes avec la présence de leurs voisins...
Conseil réduit qui tranchera, en écoutant d'autres avis...

Les tergiversations sur les femmes enceintes et ceux qu'ils faudraient éviter de buter, elle s'en tamponne le coquillard. Elle sait qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs...


...
...

Cartes abattues. Partie gagnée. Elle est chargée d'une inspection discrète.

Telle une étoile filante au ras du sol, un poncho imperméable fouetté par la vitesse et le vent, des lunettes d'aviateur régulièrement essuyées, une noctambule annonciatrice de Mort fonce à toute blinde vers le Camp Warmstone...