0
Le maëlstrom
Le groupe commençait à être fébrile.
Deux monstres d'acier, une boîte de conserve, et un deux roues, constituait cette frégate terrestre.
Des regards sérieux s'échangent à travers les fenêtres ouvertes.
Dans son rétroviseur, Rémus aperçoit par moment le fessier blanc du rital.
Lire la suite
0
La mort du Photon
Le soleil est haut dans le ciel, on avait perdu Barnes depuis plusieurs semaines. La chaleur est telle que quel que soit la direction dans laquelle je regarde tout ressemble à un mirage. J’ai imposé à tous mes Hommes de me donner leurs réserves d’eau. Je vois leurs lèvres se gercer et Hector en perd même l’appétit. Les gars s’entrainent dur depuis un mois en espérant être prêt pour le jour J
Lire la suite
0
Quand le Club Med ferme ses portes...
Jordi venait de s'éveiller. Il ouvre un oeil et découvre Salomé, nue, endormie à ses côtés, allongée sur le ventre, sa chevelure flamboyante masquant son visage. A peine distingue-t-on sa bouche entrouverte. Il se relève sur un coude. Lui aussi est nu comme un vers. Lentement il laisse glisser ses doigts le long de sa colonne vertébrale, dessinant d'invisibles arabesques jusqu'à atteindre le sillon prometteur de ses fesses. Alors la princesse callypige émet un soupir et sans se réveiller, écarte ses longues jambes fuselées, offrant au regard son intimité. Il se penche pour venir humer les parfums qu'exhale cette fleur éclose, encore humide de la rosée de leurs derniers ébats. Alors qu'il sent renaître en son entrejambe le phénix de sa virilité, le bruit qui l'avait extirpé des bras de morphée pour le plonger entre les fesses de Salomé retentit à nouveau.
Lire la suite
0
Le tremblement de terre de la Bananeraie
Carnet d'exploration d'Elise Hades, lune 139, premier jour

Arzel et moi avons passé les derniers jours à crapahuter dans le désert. C'est fou le nombre de caisses de munitions qui remontent à la surface avec le blizzard, à croire que ce coin était une ancienne zone militaire US avant le Crash. La zone 51 ou un truc du genre. J'imagine bien la gueule d'E.T. s'il se repointait dans les parages, il galérerait bien pour téléphoner maison, ce con.
Lire la suite
0
La Llibreta Dolça - De l'égout au caniveau.

Elle était rapidement tombée sur une cavité plus grande. Les tunnels partaient dans toutes les directions ; un joli labyrinthe. Il ne lui manquait plus qu' un type dont la transformation génétique pour avoir une bite de taureau aurait mal tourné. Un temps, elle avait cru qu'il s'agissait du Bunker du gamin, et qu'elle avait touché le jackpot ; mais non, ça puait la merde, la mélasse et le faisandé. C'était un véritable gruyère, la-dessous. D'origine humaine, certainement, d'avant le Crash, même. Oué, elle n'était pas conne, elle en avait entendu parler, dans un caravane-sérail de la surface. D'anciennes villes, totalement rasées, dont il ne restait que les fondations et le réseau souterrain. Certains y tentaient leur chance, en espérant remonter une relique de l'ancien temps. La plupart s'y égarait et finissait par crever ; pourtant, y avait toujours un gars, qui connaissait un gars qui avait fait fortune comme ça.

Lire la suite