le bout du bout du tunnel ?

La voix a la teinte africaine, notes chaudes et suaves avec les r un peu mâchés.

"Bon, je sais pas si quelqu'un va m'entendre, parce qu'y a pas foule dans le tunnel où je suis, je crois un métro, j'ai vu des rames, enfin je suis des lignes et j'ai dépassé deux wagons et des silhouettes plus mortes que vivantes.
Un plan ? y a un plan dans ce fichu métro ? si vous m'recevez !!"


Elle commence ici et maintenant...

*On entend quelques jurons en anglais puis enfin la voix d'une femme se fait entendre.*

Hey ! I'm Danny and I have something to help you, je contactez vous privé.

Une voix grave, au ton, sebme-t-il, assez taciturne, cette lune.

- Tu es entendue. Certains ont fait un plan, me semble. J'ai pas ça sous la main et mon machin envoie pas les photos... ou alors je sais pas comment. Je peux au moins te dire qu'il y aurait trois sorties, dans la portion de métro où, je pense, tu te trouves. Mais tes deux wagons sont un repère... Quand tu étais à leur niveau, au Nord, tu avais une sorte de caverne. En l'empruntant et en continuant d'avancer vers le Nord, tu trouveras une de ses sorties. De là à dire que c'est une bonne idée de sortir à la surface... tu en jugeras par toi-même. Bonne chance.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Mise à part des rails, des rails et des rails, je ne vois pas grand-chose, si les murs de chaque côté au final et le noir d'un bout à l'autre.
je continuerai de marcher demain...
Merci d'jà.


Elle commence ici et maintenant...

- Continue de suivre ces rails. Dans un sens ou dans l'autre, peu importe, mais ne change jamais de direction. Quand le tunnel, autour de ces rails, s'élargit, se fend, s'ouvre, quoi que ce soit, tu vas jeter un oeil... puis tu t'enfonces toujours plus dans ce que tu auras découvert.

Le ton pourrait sembler froid, pourtant le vieil ours imagine bien que là, en bas, seule et probablement affamée, la perspective de devoir s'enfoncer dans l'inconnu, sombre et peuplé d'âmes errantes, ne doit pas franchement être rassurante. Du coup, il ajoute :

- Rien de réjouissant. Comme une naissance.

C'était censé être rassurant, ça ? Super, ma couille !


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

"Monsieur, c'est gentil, vraiment, je vais continuer le chemin, mais je vous avoue que l'aspect pénétration des ténèbres me ragoute pas des plus, bon après j'ai un avantage certain...si je ferme les yeux et que je ne souris pas, on ne devrait pas me voir ! "

À se demander comment elle arrive malgré tout à faire de l'humour, peut-être que les voix dans la radio qu'elle entend la soutienne pour avancer dans ce tunnel et puis tant qu'elle ne voit pas de lumière, c'est qu'elle est encore en vie !


Elle commence ici et maintenant...

"ha la la !!
j'ai mis les pieds dans une flaque ! ça m'brule !!!"


Elle commence ici et maintenant...

La voix est toujours aussi grave mais le ton étrangement plus enjoué.

- L'inconvénient d'avancer les yeux fermés, j'imagine.

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Une nouvelle voix calleuse vient s'ajouter à la fréquence, à l'accent nordique. On peut sentir le poids des années de vie marquer son timbre.

Fréquence radiophonique fort plaisante. Me voilà bien aise de me savoir parti sur le bon chemin. J'ai peut-être croisé madame sur la route, mais je ne saurais dire. Il y a tant d'âmes perdues, c'en est désolant...


Et ainsi vint la paix.

*se met à tousser à n'en plus finir*

ouh la la la !
c'est le début de la fin !
j'ai les pieds en feu ! et la gorge .....


Elle commence ici et maintenant...

Ton calme, se voulant rassurant... autant que possible.

- Tu n'es pas la première à qui ça arrive. Calme-toi. Je l'ai vécu aussi, là, en bas, moi qui te parle. Comme beaucoup, encore vivants pour en parler. Regroupe tes dernières forces et avance. Aussi loin que tu le peux. Engouffre-toi dans le premier tunnel ou trou que tu vois, autre que le principal. Et avance. Toujours. Tu vas y arriver.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

oui on avance, ça pour sûr, mais c'est compliqué quand même.
Enfin si le vent là, c'est pas une clim pourrie, alors on va peut-être trouver une sortie !


Elle commence ici et maintenant...

Revenant peut-être sur ce qu'elle risque de trouver à la surface :

- C'est tout le mal que je te souhaite.

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

super !!
je vois la mer !!
mais par contre dans le sable y a pas un putain de panneau !!


Elle commence ici et maintenant...

-BONJOURCESTTAMARIE !

La voix juvénile et criarde prend la parole, enjouée et motivée.

-Si tu fais confiance à quelqu’un tu peux demander où que tu es pour voir si il y a des communautés toutes proches que tu pourrais rejoindre ! Préviens quand même l’USSR que tu existes car si tu es sur leurs terres sans le dire il parait que c’est dangereux ! Donc voilà ! Bienvenue à la surface, tu verras des fois c’est rigolo et on s’amuse bien.
 

comment je peux savoir si je suis sur leur terre alors qu'y a pas un panneau dans le coin !
eh je suis pas m'dame Irma moi !
mais merci du tuyau !!


Elle commence ici et maintenant...

Ho la la ! J'ai failli me prendre une caisse sortie de je-ne-sais-où en pleine tronche et pire que tout il y en a de partout !  C'est dangereux ? 


Elle commence ici et maintenant...

- Si tu ne les touche pas, non. Si tu les ouvres et les fouillent, par contre... Disons que certains pourraient vouloir te tuer pour le simple fait de l'avoir fait. D'autres pourraient le faire pour te piquer ce que tu pourrais avoir trouvé dedans. Note que certains pourraient tout aussi bien se passer de l'une ou l'autre de ses raisons pour vouloir te buter. Surtout si tu es seule et sans défense. D'autres encore, c'est vrai, pourraient simplement s'en foutre, voire même, dans de rares cas, espérer que tu ais pu trouver de quoi t'aider à survivre.

Un court silence.

- J'ai un nouveau conseil, maintenant que tu es à la surface. Si tu croises quelqu'un, montre que tu es en vie. Si, à l'inverse, tu préfères opter pour la discrétion, alors sois-le vraiment et deviens une ombre indétectable. L'un ou l'autre. L'entre-deux serait la pire idée.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Ben moi, si jamais c'est un truc utile, je le prête bien !
c'est pas un souci, y a même une drôle de carcasse dans la flotte qui baigne, mais bon, je suis pas très chaude....pour m'mouiller de la sorte !

par contre je suis curieuse, donc je vous avoue que je risque d'aller y mettre le nez !! et les mains si jamais.


Elle commence ici et maintenant...

Madame  !

Etant donné votre positon supposée, vous êtes autorisées à vous servir dans tout ce que vous souhaitez !
J'ai pu échanger avec l'un des vôtres, il sait par où aller !

Guhuhuhuhu !
 


Pssst

Mmm une petite question là, c'est quoi Batratoxine ?


Elle commence ici et maintenant...

C'est un poison utilisé pour certaines arbalètes ! C'est isolé de la grenouille dans les marais ! Faites attention quand vous la manipulez

Sinon moi c'est Philippe ! Ça fait plaisir d'entendre de nouvelles voix à la radio ! J'ai enfin réussi à trouver la bonne fréquence ! J'y comprend rien à la technologie ! 

Bourdonnement de fond.

...c'est pas si dangereux que ça, hm...c'est notamment très utile pour les hm...avortements...

Ah bon t'es tombée enceinte ruby ? Ah je savais pas ! 

charmant tout ça, mais ça va pas m'faire manger !


Elle commence ici et maintenant...

Ben écoutez jeune demoiselle ! Si vou avez besoin de conseil en cuisine hésitez à me contacter ! Moi je suis le cuisinier de la crique ! 
Je peux vous donner des conseils pour cuisiner dans le désert, ou dans les marais ou autre part d'ailleurs ! 

- J'ai dans l'idée qu'avant d'apprendre à le cuisiner, elle aimerait déjà trouver de quoi manger. Ce qui commence à se faire rare... là, dehors.

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Guhuhuhu !
Ils pourraient surtout aller aider ce groupe de voyageurs en détresse qui crie famine à deux pas. Nous nous le ferions en bons humanistes !
 


Pssst

-Moi je veux aider mais je sais pas où que les gens ils sont ! Du coup c'est pas facile, mais clair que je veux aider si je peux. C'est Tamarie !

-Guhuhuhu !
Et je sais où ils sont mais pas où toi tu es !
T'es où ? Guhuhuhu !


Pssst

ben le coin il est tranquille hein !
un peu trop peut-être,
ou un peu moins c'est au choix de l'appréciation quand il y a un vautour qui tourne au-dessus m'tête !

C'est un bout de désert, un bord de mer, une plaine qui m'est chère, ça pourrait vraiment faire un coin de station balnéaire !!

Mais en attendant, je prie pour que le Pater revienne avant la lune, sinon ça risque de devenir n' cimetière !!


Elle commence ici et maintenant...

Ici Adolphus Murty.

J'ai perdu tout contact avec mon unité voilà deux semaines.


Un silence

J'ai trouvé cette radio sur le cadavre d'un anonyme. Est-ce que quelqu'un me reçoit ?

Ouais on vous reçoit bien ! Ici Philippe Ejtebaiz, cuisinier de la crique... C'est une petite bourgade du coin ! Tout va bien de votre côté vous n'êtes pas blessé ? 

Monsieur Murty, vous êtes par le dessous ou le dessus ?


Elle commence ici et maintenant...

*Voix volontairement faiblarde...Blasée*

- Woué allo quoi...Hmm

Constat...Pas vraiment fichue d'trouver la niaque pour continuer là...Poser mes merdes au pied d'un trio...Et attendre que la mort vienne me prendre...
J'sais pas pourquoi je balance ça...Dans le vide...Peut-être que des survivants d'la smala reconnaitront ma voix...Alors magnez-vous !
Sinon...Bonne chance à tous les trous duc qui arpentent encore c'te planète de merde avec encore cette soif d'enculade...
Lisa terminé.


*clic*
 


Va niquer ta sœur t'auras des n'veux !

Allo ? mademoiselle ? Allo ? Je ne vous comprends pas mademoiselle ? 

Dites y a pas quelqu'un qui peut me traduire le langage de jeune ? 

Vous semblez en difficulté ! Quelle est votre position ? Peut être qu'un groupe à proximité peut vous porter asistance ! 

Clic.

J'aime bien sa voix à la p'tiote. Par contre elle veut se laisser crever comme un biscuit sec, c'est ça qu'elle raconte.
Donner la flotte aux cactus et la bouffe aux chiens errants. C'n'est pas une suuuuper garantie de réussite dans la survie d'la life.


Clic.
 


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

Une voix féminine au timbre presque lyrique.

"Cette jeune âme a rejoint le Déesse en lui offrant son sang et sa vie.
Qu'elle l'accueille en son sein et lui prodigue le réconfort que ce plan matériel n'a pu lui offrir."

Hein ? maintenant une voix lyrique ? 

se gratte le crane en ronchonnant 

Ca veut dire quoi qu'elle a rejoint les dieu ? Vous l'avez tuée ?

"Oui.
Elle s'est offerte en sacrifice et a souhaité rejoindre l'île des Pommes.
En ma qualité de prêtresse, j'ai honoré sa volonté et pratiqué le rituel tel que le veut la tradition. La Déesse l'accueillera maintenant parmi les siennes.
Son sang sera le don de la fertilité.
Conjoints et amants, c'est l'instant de profiter de l'échange qui a été conclu. Pour le cycle lunaire à venir, la Déesse vous accordera sa bénédiction dans vos volontés de procréation."

Té, encore une fanatique religieuse qui prend le sang pour du vin et les corps pour du pain.

"Hmm, encore un aveugle bien prompt à formuler des jugements de valeur sans connaître le sujet ou bien même les faits.
Apprenez que le fondamentalisme que vous pointez du doigt n'est qu'une vue de l'esprit.
Je ne pratique pas le prosélytisme. Seuls ceux qui se sentent concernés par l'appel de la Déesse l'entendent et y répondent."

Répond d'abord à Philippe Ejtebaiz

Blessé.. non. Peu importe. Ils doivent être tous morts.

Putain d'éboulis.


Puis à la femme

Dessous. À qui ai-je l'honneur ?

Revient au dénommé Philippe

Bon, tant mieux pour vous si vous êtes chef cuistot d'une cantine au fin fond d'une crique perdue à Pétaouchnok ou d'un lagon de carte postale.

Comment est-ce que je sors de ce putain de métro qui menace de s'écrouler à tout moment ?

 

Je vous conseille de pas en sortir trop vite, j'en suis sorti à l'instant et je ne trouve plus de quoi me sustenter. Si vraiment vous avez besoin d'air frais, essayer de lire les plans dessinés sur les rails. 

Sans timbre

Je vous remercie de votre solicitude. Notez l'ironie

Quels sont les choses que j'ai à savoir avant de sortir ?

... En d'autres termes, quelles sont les factions présentes, leurs forces etc.

Je ne tiens pas à me retrouver dans un village d'idéalistes pacifistes et végans, passant leur journée à refaire le monde et taper sur des djembés dans une ambiance New-Age.

Si certaines informations à me communiquer sont trop sensibles pour ces ondes publiques, merci de me contacter en privé.

Terminé.

Té, les fanatiques religieux j'en connais un rayon, j'm'en coltine un depuis que j'suis entré dans les égouts. J'ai eu l'temps de lire entre les lignes depuis.
J'vous connais maintenant, ça met des belles paroles de fornication avec des déesses, des sacrifices machins, des dons de sa personne blablabla et des rituels à tout bout de champ, m'enfin au final ça fini toujours avec des morts.
Notez j'juge pas hein, chacun ses coutumes, j'dis juste les évidences derrière le verbiage.

Un accent scandinave émet à nouveau sur la fréquence.

Puis-je émettre un avis contraire au dernier monsieur ayant émit son avis sur la question ? Père Godfred à l'appareil. Je suis un homme de foi, très pieux, convaincu de l'existence du Dieu Unique et du bien fondé de ses précepts. Je n'ai jamais tué, et ne tuerais jamais, ainsi que ne participerai à aucun sacrifice humain que ce soit.

Je conçois que l'expérience de chacun face à la religion, quelle qu'elle soit, peut varier au point de n'en avoir en tête qu'un panel limité, aussi large soit-il, et je comprends que vous puissiez être réfractaire à l'idée que des croyances totalement pacifistes existent, monsieur. Néanmoins, cela n'est pas une affabulation, je vous l'assure.


Et ainsi vint la paix.

Voix lente et grave entrecoupée de craquement d'os et bruits de succions ouvertement assumés

- AAAAllooooo AAAAhh...
Hmmmm...
Moi aussi, j'aimerai bien qu'une sale petite chienne vienne se réfugier dans ma chapelle.
Alooooors les jooolies...J'ai des vivres et tout le confort nécessaire à votre protection et votre survie.
Soooyez pas timides mes p'tits anges, Tonton Jao prendra soin d'vous et s'occupera de tout !


Rien à foutre...

Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui prient. Toi, tu pries.

- Pour sûuuur que j'prie.
Chaque jour, je manque pas de remercier Dieu à chaaaque repas !
Coooomment ne pas remercier son iiiinnnfinie bonté de nous avoir mis en haut de la chaine alimentaire ?...
Nan Cowboy ?..


Rien à foutre...

Té, j'répondais au m'sieur au-dessus qu'est pas d'accord avec ma crise de foi.

J'sais pas qui t'es toi,

Mais mon p'tit doigt me dis que j'me sens plus accordé avec ta façon d'voir les choses. Pour sûr.

La tolérance messieurs ?
Chacun voit demain à s'porte, c'est pas pour autant qu'il faut s'écharper ?
ça avance à quoi ? une fois de plus,
Si la Foi du Pater tient dans s'pacifisme, c'est s'choix, autant que vous le respectiez, au moins l'image que vous présentez à la face de ce monde sera plus...


*elle réfléchit sur le dernier terme*

cordiale...je vais dire cordiale !

*puis elle baisse d'un ton*
quoi ? arrête toi ! oui ben c'est peut-être ton avis, mais non j'irai pas dire au monsieur que tu veux montrer t'seins dans son église !
dépravée va !
allez oust, fiche moi la paix je t'ai dit, je t'écoute plus !


*et de revenir à la radio*

Bref, voyez vt' valeur dans v'actions et pas à la taille de vt'gun ou de vt'....enfin le reste quoi.


Elle commence ici et maintenant...

- Eeeeet ben...Presque un son raaaavissant à mes oreilles inconnues.
Moi aussi j'ai un p'tit doigt, malheureusement ses prédictions ont jamais senti la rose...


*rire rocailleux*

- Hmmm...Eeeeet pour la dame-là qui brident les p'tits seins de sa copine...Paaabien saaaa !
Venez donc faire un p'tit pélérinage chez Tonton Jao, on trouvera comment honorer les martyrs pendant la messe sinon ça rime à rien hin


Rien à foutre...

je suis pas croyante, je pense pas que ça fonctionnera !

faudra trouver une autre proie, enfin brebis quoi !


Elle commence ici et maintenant...

He ouep !


Y a un mec dans ma tête, il me dit des trucs pas jojo...

*Voix rocaillause*

- Aaaaloooo aaah...
Bon ben, vala qu'c'est aaaaarrivé !
M'aaavez teeeellement emmerdé avec vos coooooonneries à deux balles d'organisateur de cooooolo de mon fion irrité, que j'ai décidé de faire la route avec un ITI...
EEEEEt woué...Un eeeeextra-terrestre les mange-merde...Un vrai...Vrai-de-vrai !
Il a mêêêêême pas voulu que j'entaille son costume teeeeeellement c'est bien fait qu'on aurait vu du vrai sang couler...
ça se voit dans les yeux qui sanglotent ça...du genre : vrai quoi.
Il a l'air docile...Bon peut-être qu'il va tenter de me faire le cul ce soir sais pas, nooooormal aussi.
Aprés ces jours passés dans cette chaude et moite ambiance d'humidité intime....ces putains de tunnels de meeeerde !
...
Et il s'balade toujours à poil le con...C'est un choooooooo lui !
Avec cet air de paaaaas vouloir comprendre c'est quoi la colère de Dieu...
Puuuuutain il m'plait d'amour lui !


*rires*

*clic*


Rien à foutre...

... 
 


Elle commence ici et maintenant...

Salutations êtres humains !

Tout d'abord je me présente : Sylvestre l'Extraterrestre, eh ouais, pas très original comme nom, mais c'est clairement écrit dans le Manuel de l'Immigrant Intergalactique que prendre un nom familier aide beaucoup à s'intégrer.

Je me suis crashé sur Terre (je suis vraiment nul au pilotage de soucoupes...) et ayant tout perdu ce que j'avais à bord de mon vaisseau, je me retrouve un peu dans la dèche... ou dans la merde, c'est selon.

Le but initial de ma visite sur votre planète est l'édification d'une Ambasade Multiculturelle Intergalactique, mais pour le moment je dois me contenter de survivre et de quitter le complexe souterrain hautement toxique dans lequel j'ai eu le malheur de me réfugier.

Et pour mon nouveau copain humain que j'ai rencontré dans ledit complexe souterrain et qui s'extasie de me voir me balader nu, et bien sachez tous que ceux de mon espèce dissimulent leurs organes sexuels dans un multicloaque qui a la propriété de s'escamoter et de se sceller complètement, ce qui me permet de déambuler en tout confort sans causer l'émoi qu'engendre partout dans le cosmos, la vue d'une verge tentaculaire de 67cm.

Si vous avez d'autres questions, j'ai assurément d'autres réponses.

Merci pour l'accueil.

"Il faut bien une apocalypse pour enfin découvrir son âme soeur ! C'est... émouvant, je crois."


Un jour de plus. Deux nuits de moins.

Voix nazillarde interrompue par des reniflements répétitifs.

- Hello les copains...On est encore dans les vestiares là...on attend de sortir pour la 2ème mi-temps.

C'est comment dehors, y'a de l'ambiance dans les gradins ?...


 


Y'avait pas main !

Bof ... t'y vois pas à deux mètres. Puis ... ça pue le sang et la merde un peu partout. Franchement ... j'te conseille de rester en bas. Ça sent la fin du monde ... encore ...


Ni dieux ni maîtres.

- J'en étais sûr...Je savais que y'avait un truc qui clochait !
Jamais vu une mi-temps aussi longue.
...
Mais qu'est ce qu'ils attendent les CRS pour disperser tout le monde ?!

...
Et maintenant j'attends comme un idiot que Coach me ramène mon merguez-mayo...
...
Saleté de hooligans !


*renifle*


Y'avait pas main !

- Y'a une nana qui nous a contacté...Enfin je dis "nous", mais c'est pour moi je suis sûr.
Elle a un problème de cheville...

...
Renifle
- Trop drôle, je la vois déjà à 4 pattes en train de nous...De la suivre.
Renifle
- Sinon, ça va là-haut avec les fumigènes et les lacrymos ?...
Allo ?
...
Putain...Merguez-mayo...Coach...Il s'est fait arrêté je suis sûr.


Y'avait pas main !

Bonjour ici Philippe Ejtebaiz en direct du phare monsieur... 
Vos paroles semble m'inquièter... Tout ça bien ? Cette jeune fille n'est pas en danger ? J'espère que vous ne comptez pas profiter de sa faiblesse monsieur 

Voix nazillarde

- Nan ça va t'inquiètes...

Renifle

- Si t'as d'la merguez - mayo ça va, sinon on t'emmerde le héros !

Sûr qu'il est de marseille lui...


Y'avait pas main !

Je m'en fous je suis pas un héros je demande juste si la demoiselle va bien ! C'est rarement très glorieux de s'en prendre à une demoiselle en détresse tu crois pas mon grand ? Tu vas plus passer pour un lâche qu'autre chose... 

- Et elle m'a rappelé "derrière"...J'aime bien ce mot moi.

Donc t'arrêtes de te méler de ce qui te regardes pas...T'as pas eu d'éducation ou tu vis mal ta solitude quoi ?

...


Je sais mais m'énerve lui


Y'avait pas main !

-" Et j't'baise" ton nom t'as dit ?...

Renifle, rires

- T'es pas cousin avec les Vienjetenik par hazard ?

Re- rires, re - re-renifle


Y'avait pas main !

Ben non mon cousin il s'appelle Ejtebaiz aussi ! 

C’est une douce voix de jeune femme qui prend le relais à celle du chef cuisinier.

Monsieur la Mergez ! Je te conseil de pas non plus trop faire le rigolo, peut être que tu t’es pas rendu compte de comment que c’est dehors mais c’est plus comme toi tu as connu et les comportements bizarres, surtout envers les femmes ben j’aime pas trop ça. Et de ce que j’ai pu en écouter sur la radio c’est le cas de beaucoup car des comme toi il en sort régulièrement et ils sont vite mangé et digéré. C’est heu… Une image monsieur Orwell ! Mais très vite ben on les entend plus faire les rigolos. Et tu peux croire la luciole, j’en ai entendu… Maintenant, si tu décides d’apprendre la courtoisie, toi et tes amis ben on peut vous aider aussi. Toi qui choisi si tu veux une vie courte ou une vie très courte ! C’était la Luciole !
 

- Nan mais oh ! ça va aussi....
J'ai vécu en Afghanistan, une coupe du monde en préparation, c'était la guerre là-bas, et dans la vestiaire y'avait des réfugiés et leurs féminins aussi...Des meufs.
Ben y'en a une qui voulait se barrer loin à pied...Genre elle voulait pas mourir sur place mais en marchant....Je lui ai dit :
- Mais t'es folle ?!...On est venu pour jouer la prochaine coupe du monde de foot et toi tu veux te barrer ?...
Elle m'a regardé...J'ai regardé mes crampons...Je pensais à la coupe du monde...Elle non, mais je lui ai filé mes crampons...Dans les galciers et le désert, ça lui sera utile.
Aprés on a fait l'amour...Et le matin elle est partie pendant que je dormais, et au pied de mon lit y'avait encore mes crampons...
Elle m'a brisé le coeur !
...
Bref, et là, y'à l'autre qui nous demande plein de trucs gratos avec un air sexy...Genre jour du concours natation : "je-sais-pas-nager" et tout.
Et que j'ai honte de négocier à cause de vous !
On va la laisser tranquille et se demerder comme une majorette, voilà la vie c'est Kinder Bueno...C'est dans ton cul et c'est Bueno !
Message de votre là-haut bien reçu...
...
Elle aussi, la cousine Etjempaletescouilles elle commence à énerver mes nerfs

 


Y'avait pas main !

La luciole se marre, mais un vrai rire, amusé, enfantin.

-Tu es un rigolo monsieur la Mergez, j’aime bien ! Même si je pige vraiment pas tout à ce que tu racontes et que je sais pas c’est quoi l’alpha qui se tend… Mais j’aime bien les histoires et même si la tienne ben elle parle d’amour un peu triste c’est pas trop grave. Je voulais pas énerver tes nerfs, juste te mettre en garde, tu peux aider les gens, mais une actions désintéressée est toujours mieux qu’une action pas désintéressée du coup. Faut le faire car c’est ce qu’il faut faire et pas le faire car on attend en retour, tu vois ? Maintenant les gens ils sont libres et si la dame elle veut tes crampons… Que je vois pas ce qu’elle en ferait… Ben qu’elle s’en sente libre et que c’est son choix, pas qu’elle soit forcée pour survivre ou traverser un glacier, tu comprends ? En bonne foi, tu pourrais donner le nom de la dame ? Que je sois sure que tu sois bien un monsieur !?

-Merci ! Si tu as d’autre histoire je les veux bien !


Petit silence avant que la voix reprenne de plus belle.

Ho ! Je suis la Luciole ! Et si d’autres ils sont perdus et qu’ils cherchent la lumière, suivez le phare et sa luciole ! MOAAAAA ! Je vous embrasse !

 

Il y a comme un brouillage, quelqu'un a dû choper la fréquence par erreur... Soudain une voix féminine se fait entendre qui visiblement maîtrise moyennement sa radio

"Scheiße!! On dirait la voix de... du type avec une drôle de visage... Mais t'es qui toi la fille? Toi aussi tu es dans métro? La sortie c'est bien par là? Je crois bien que par là c'est le... sud? Ach! Avant quand les hommes parlaient de me bouffer le cul, ça restait une image. Mais j'ai l'impression que maintenant ils sont plus premier degré... "


I'm the mother of punk, so what the funk?

renifle

- Pfff, même pas vrai, on est parti et on t'a rien fait d'abord...
Tu dis juste ça pour faire ta princesse esseulée en danger et en manque de secours, je suis sûr.


Y'avait pas main !

Nouveaux grésillement et cette voix féminine qui lâche quelques gutturales insultes que ma mère m'interdit de répéter ici. Mais ne vous offusquez point. Aucun de vous ne semble la cible de cette ire germanique. La dame semble se battre avec sa radio. Soudain voici que le son devient fort et clair

"... Ach! Je crois bien que c'est la bonne fréquence. Je vois une sortie. Je souffle un peu avant d'emprunter l'escalier et ma cheville me fait moins souffrir... par contre j'ai dû patauger dans une eau chelou pour arriver, et à mon avis il n'y avait pas que de l'hydrogène et de l'oxygène là dedans. Je dois m'attendre à quoi quand je sors? Parce qu'en plus j'ai pas osé remplir ma gourde avec cette eau et du coup il fait un peu soif. Rassurez moi! Il y a encore des bars? Tout n'est pas détruit quand même hein? Il y a quelqu'un? Je peux sortir? Chier! Merde! Il faut que je sorte de toute façon!!! "


I'm the mother of punk, so what the funk?

Voix grave et ton relativement neutre... malgré une pointe d'ironie.

- Me voilà encore porteur de mauvaises nouvelles... Le foot n'est plus vraiment le sport le plus joué du monde... actuel. Ça a été remplacé par des activités de type survie ou chasse à l'homme. Ça peut comporter des coups de têtes, cela dit. Et on peut encore s'insurger qu'il y ait eu main. Surtout quand elle est coupée. Quant aux bars... Disons que ça doit pouvoir se trouver... j'imagine. Le truc étant d'y arriver en vie et en un seul morceau. Et avant que vous demandiez : non, ils ne prennent pas la carte bleue. Ou quelle que soit la couleur. De fait : il n'y a plus de banque à la surface de ce monde.

Une pause. Avant de reprendre sur le ton de la révélation :

- Comme quoi, finalement, je n'apportais pas QUE des mauvaises nouvelles.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Ca fait tellement roman noir ta présentation, Clétus.
Que personne ne s'inquiète, la distillerie artisanale est sans doute l'une des premières productions à avoir revu le jour après le Crash.
... Comme quoi les humains vont toujours à l'essentiel.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

- Navré, navré. J'ai tellement d'ossements humains sous le pif, là, que ça m'a soudain rendu tout morose. Du genre ouvrir un bar ou un mausolée, mon coeur balance... Au temps pour moi ! Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sûr.

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Tout se transforme, tout se transforme. Tu vois des ossements mais imagine le nombre de rat qui a trouvé son compte dans ces petits écarts de conduite ?
Combien de flûte à bec, combien de chope de beauf vont pouvoir apporter un satisfecit douteux à des âmes perdues ?
Mais tu as raison sur un point : Dans l'immobilité des corps s'installe l'automne des vivants.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

- Dis-toi bien que le nombre de rats a pas besoin d'être imaginé. Mais faut que je sache, Ruscherra...

Comme une hésitaiton puis il se lance.

- Cette âme, perdue ou non, de poète... c'est quand t'es bourré ou quand t'es sobre ? Parce que t'es plus très loin de m'émouvoir, là.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Je euh. Clétus tu me mets en position difficile je ne sais plus trop comment ça fait de n'avoir aucune substance toxique dans le sang.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

- Ben, dans mon cas, ça fait qu'à la place des flûtes à bec et des chopes de beauf, je vois des os humains et des vies perdues. Du coup, je dirais... Continue sur ta lancée, camarade ! Je devrais peut-être penser à m'y mettre aussi, à la toxicité...

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

On avait commencé à sympathisé avant ton départ.
... D'une certaine façon, on peut dire que t'as démarré quelque chose de toxique.
Héhé.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

C'est cadeau :