Bureau diplomatique de l'USSR

"Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs. Créature étranges et autre mutants de tout poil. Bonsoir.

Je me présente Laura Granier, survivante comme vous tous, recrue de l'USSR par opportunisme, exploratrice par nécessité et désormais diplomate officiel de l'USSR par la volonté du conseil des Daimyos du Soleil Rouge. 

Comme premier acte de mon mandat, j'ouvre donc officiellement le Bureau diplomatique de l'USSR, mon rôle auprès de vous est multiple et je vais prendre le temps de vous les énumérer :
- combler une faille grandissante de notre système, en effet rien n'empêche des petits malins de se faire passer pour des membres de l'USSR et commettre des méfaits en notre nom, l'écusson n'est pas une garantie suffisante
- répondre à toutes questions d'ordre publique sur nos projets, nos objectifs et nos méthodes de recrutement, vous pouvez également me faire parvenir toute critiques ou complaintes vis à vis de nos lois ou de nos actes
- dénoncer les infractions et les crimes dont vous seriez témoin, surtout si les malfrats en question prétendent faire partie de l'USSR

Hélas il est à ce stade trop dangereux pour nous de fournir une liste exhaustive de tout nos membres de manière officiel. Nous mettons donc en place le protocole suivant, si vous rencontrez un groupe se prétendant affilié à l'USSR, veuillez me contacter sur cette fréquence sécurisé : https://v8.fract.org/msg_ecrire.php?cazid=135 .
Si ce groupe appartient bien à notre organisation, je m'assurais auprès de lui que vous êtes effectivement dans son périmètre d'action, le cas échant je vous confirmerais que vous êtes bien entré en contact avec des membres légitime de l'USSR. Le cas contraire si vous essayez de me faire perdre mon temps, je vous ajouterais sur notre liste noire. S'il s'avère qu'un groupe non affilié tente de se faire passer pour un groupe affilié, c'est celui-ci qui rejoindra notre liste noir.

Que l'on soit clair, la liste noir n'est pas une condamnation à mort ni une déclaration de guerre, mais une manière pour nous de tracer qui a cherché à nous causer du tord et n'est pas digne de notre temps en échanges diplomatiques. Je n'aurais donc aucun scrupule à ignorer toute intervention de personnes présentes sur cette liste. Sachez que celle-ci est vierge à ce jour, et j'espère qu'elle le restera, toute actualisation de cette liste se fera de manière publique.
Merci de passer votre chemin si vous n'êtes pas prêt à décliner votre identité, à minima sur la fréquence sécurisé.

Laura. Bugeisha diplomate officiel de l'USSR. Terminé."


Voix douce et calme, légèrement plus enthousiaste que d'ordinaire.

Bonjour Mme Garnier, quelle judicieuse initiative de votre part. J'applaudis des deux mains.

Léger bruit d'applaudissement suivi d'une exclamation et d'un court silence.

Pardonnez-moi, j'ai laissé tombé la radio. Je suis Hécate, le clown blanc du cirque Ryjkov.

Merci donc d'avoir ouvert cette fréquence, cela permettra peut-être d'avoir des réponses à mes légitimes questions, surtout que vous abordez un sujet sensible, à savoir l'identificaction de vos joyeux membres. J'avais une suggestion. Dans l'ancien monde nous avions une application qui nous informait des gens porteurs d'un méchant virus situés autour de nous. Elle s'appelait...

Court silence.

Ah oui, STOP COVID. Je me disais que vous pouviez peut-être développer une telle application pour nos radios. On pourrait l'appeler STOP USSR. Quoique cela pourrait porter à confusion, loin de moi l'idée que l'on puisse penser que l'USSR est un virus qui tue de pauvres gens. Une autre idée, ON EST USSR, c'est pas mal çà, ou encore USSR FOREVER pour les plus fanatiques d'entre vous. Par contre, les contraintes techniques sont peut-être trop lourdes à surmonter même pour des gens aussi organisés. Il reste l'écusson, ou le costume. Nous aimons bien les costumes nous dans le monde du Cirque. Par contre, sincèrement, évitez le rouge, trop aggressif et le jaune çà n'a jamais fait très sérieux. Essayez le vert, couleur de l'espoir, où le bleu pâle, cela adoucit les moeurs. Je vous aurais bien suggérer le blanc, pureté et calme, mais on risquerait de vous confondre avec moi. Car oui, j'aime beaucoup le blanc, c'est pour cela que je suis le clown blanc du crique Ryjkov. Mais je l'aie déjà dit il me semble.

Ah une dernière chose Mme Garnier si l'un d'entre vous croise mon Auguste, si vous pouviez m'en informer. Je l'ai perdu voyez vous et il me manque beaucoup. Il me faisait rire, vous savez, il était tellement drôle. Il a un nez rouge, des cheveux roux et un peu d'embonpoint. J'essayais bien pourtant de le faire manger moins, mais c'est un gourmand et un bon vivant. Il est très maladroit aussi et un peu pataud. Il est très gentil par ailleurs, et je suis sure qu'il arriverait à vous faire rire. Même vous.

Voix qui s'éteint sur des accents mélancoliques. 


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

"Bonjour Hécate, clown blanc du cirque Ryjkov, votre proposition, tout à fait louable à l'exception du premier nom proposé, est hélas hors de porté de nos capacités technologiques actuelles.
USSR signifie Union des Samouraïs du Soleil Rouge donc, sans nous parer intégralement de rouge, il reste évident que nos emblèmes seront de couleur rouge.
Je m'excuse par avance si cela heurte vos goûts mais il en touche l'identité même de notre organisation, le rouge reste la couleur du peuple. 
D'autres couleurs pourront néanmoins être adoptés sur les différentes projets qui verront le jour, et vos propositions sont tout a fait intéressantes.
A ma connaissance aucune équipe de l'Union n'a rencontré de survivant correspondant à la description de votre Auguste, je vais néanmoins me renseigner à ce sujet.
Laura. Terminé."

Effectivement, si R signfie Rouge c'est un peu gênant. Quoique vous pourriez changer pour l'Union des Samouraïs du Soleil Rose. Je suis sure que cela plairait beaucoup à notre petite licorne. Sinon vous êtes sure madame Garnier que le rouge est la couleur du peuple ? Cela me semble un peu surannée comme affirmation tout comme cette histoire de samouraïs. 

Un profond soupir.

Tiens d'ailleurs çà me donne une idée. Je vais créer l'UNLB, l'Union des Ninjas de la Lune Blanche. Pour en faire partie, grimez votre visage de blanc, ou portez un masque blanc. Mais surtout n'oubliez pas de sourire, c'est important de sourire. Et de rire aussi. Auguste me faisait beaucoup rire, mais je l'ai perdu. Alors maintenant je ne ris plus. Mais que cela ne vous empêche surtout pas de rire. Riez avant d'être heureux, de peur de mourir sans avoir ri. 


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Mais moi quand je rire tu n'es pas être contente HahaHaHAHahaHa.
Je bien aimet idée de rouge, c'est être couleur sang frais. C'est être très joli rouge. 
Sauf sur robe, c'est être relou. 

Mais tout le monde savoir ussr être d'abord Union of Soviet Socialist Republics. 
C'est être très bel hommage c'est être merci. 
Russia être plus beau pays c'est être vrai. 

Ussr, rouge, tout ça être nous. Et eux dire "camarades" aussi. Je pas bien comprendre pourquoi samouraïs alors que copier mère Russie. Mais pas être grave. 
​​​​​​

 


HahahAHaHahaHAHAHA

"Tout le monde veut copier la mère patrie la Russie...enfin votre mère patrie. J'aime bien tout le folklore russe personnellement le théâtre est très intéressant"
"Et puis faut le dire, Rasputin, c'était quelque chose. Et c'est moi qui dit ça."


"Dis-moi qui tu es je te dirais qui tuer."

"Suite à la confirmation d'une attaque injustifié contre un groupe nomade pacifique, c'est à mon grand regret que je me vois contrainte d'ajouter une première entité à notre liste noir : je nomme la famille Death.
Je précise qu'il y a une exemption pour la jeune fille qui n'a pas participé aux exactions honteuses du reste de sa famille.
Laura. Terminé."

Petite sœur je ne suis pas sure que Mme Garnier soit heureuse que nous encombrions sa fréquence avec nos petites histoires de famille...

Profond soupir.

Il me semble avoir croisé un Mr Death, Rell de son prénom si je me souviens bien. Il ne m'a pas paru bien méchant à l'époque à vrai dire, peut-être un peu dérangé sur les bords mais qui ne l'est pas devenu après ce qu'il nous est arrivé...


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

La voix est fébrile, secouée par quelques sanglots et une toux qui va et vient suivant la situation.

"Je vous en prie, Madame, ne faites rien à Lievd, s'il vous plait !
Il a toujours voulu me protéger, toujours ! s'il vous plait....s'il vous plait."


Charmeuse d'âmes damnées

‘Lô-lô ? Ouais.
Lieut’nant Rios dans l’bitonio. Pour l’crash rangers. Ouais. J’sommions v’nu précisionner. L’patron y dit qu’j’pouvions. Ouais. L’mich’tone marie l’est sous not’. Euh. Protectionnage. Ouais. Pis rien qu’si c’tondeurs d’la nappe s’radinent sur not’zone pour l’survivance aux bruce lee. Euh. À la fed’ d’la terre. Rien qu’on leur tatann’ l’gueule. Pis qu’on leur f’ra l’trou d’cul en chou-fleur. Ouais.

La voix de Jelani, serieuse, pour changer. 

"On vous prendrait au serieux si on pouvait comprendre au moins un mot sur deux, camarade. En l'état, à moins d'un interprète, on va imaginer que les interférences électromagnétiques ont couvert votre voix. Je peux pas faire mieux, poliment."


La plume de celui qui tient une kalachnikov sera toujours plus forte que l'épée.

Ici White, des Crash Rangers, ce que mon collegue tante de vous dire, avec ses mots et ses capacités, c'est que nous avons recueillit une jeune femme qui à fuit les sévices du chef de clan des Death et qu'elle est sous notre protection. Si les Death échappe à la faucheusse rouge, nous serrons ravis de terminer le travail si nous le croisons. Puissiez vous donner justice ! White termier. 

‘Lô-Lô ? Ouais.
D’solé. J’pouvions pas traductionner plus. Ouais. L’module l’a crashé ‘vec l’vaisseau. J’jactions pas l’terrien. C’tait ça ou d’l’esperanto. L'reste c'tait trop. B’soin d’un prof d’jactance. ‘Tendez. Ouais. J’disions qu’si l’crevards qu’vous d’vez buter y s’cassent. C'qu'on sait j'mais. Pis qu’on l’croise. C’s’ra leur fête. Ouais. C’qu’on touch’pas à la mich’tone val. C'mieux là ?

Clic clac d'un allumage de poste. La speakerine a une douce voix reconnaissable. Celle de Jelani Mipira.

"Crash Rangers, les Deaths revendiquent une portion de territoire dont nous assurons la sécurité. Nous ne refuserons pas, bien évidemment, toutes les bonnes volontés pour les chasser du coin. Avec perte et fracas, s'il le faut. N'hésitez pas à prendre contact avec la Bugeisha Laura, en charge de notre diplomatie officielle. Je suis certain que votre volonté de faire le bien recoupe la notre. Même si les mots sont parfois incompréhensibles, les actes parleront d'eux-mêmes."

Il marque un petit temps de pause.

"Si le sens de l'hospitalité n'est pas une obligation, il est proche des valeurs que nous efforçons de suivre. Ce serait donc avec générosité et bienveillance que nous vous accueillerons à Roningrad, tant que vous respectez, évidemment, nos corpus."


La plume de celui qui tient une kalachnikov sera toujours plus forte que l'épée.

Clic.

Ils revendiquent mes couilles ouais !

Ici Seth des Rangers, les rouges on va contacter votre diplomatie officielle si c'est pas déjà fait, votre Maitre Fu a été cool avec moi donc on va etre cool avec vous !
C'EST COOL !

Hé ! Val meuf si tu m'entends...


DEFONCE-LES !!!
 

Après un petit temps à comprendre les voix des uns et des autres.

"Monsieur White ?
C'est vous qui avez pu sauver ma copine Marie ?
C'est bien cela ?? dites ! dites ! c'est bien de Marie dont vous parlez ???"


Un bruit de doudou serré fort se faire entendre dans un chiffonnement contre la radio.
Puis un second, se rapprochant d'un pschitt avec une longue inspiration avant qu'elle ne reprenne.

"Dites-moi ! s'il vous plait !"


Charmeuse d'âmes damnées

La jeune fille parle vite, elle semble nerveuse. Ex junkie ça laisse des traces. Elle prend la parole

Bonjour, ici Marie, Marie Bloody. J'fais partie des "the Crash Rangers" et fière d'l'être. J'connais bien l'russe Rell Death pour avoir été dans son groupe. Je l'ai fui c'est un enfant d'putain. Il s'attaque au femme sans défense, tellement plus facile. 
J'veux l'voir crever, l'ventre ouvert et la bite dans la bouche.
Mälie sa fille avec son frère Lievd je crois ou un truc dans l'genre sont les seuls de bons. 
Faut pas leur faire d'mal, sont pas dangereux et p'is j'm'suis promis d'la protéger mais j'ai dû fuir très vite.
Son père m'a foutu la rondelle en chou fleur, ce bâtard !!


Elle fait une pause

J'r'mercierai jamais assez les Crashs Rangers d'm'avoir secourue, sans eux j'ch'rais déjà clamsée. 


Franche, directe, grande gueule, bien souvent plus mante que religieuse.

L’homme enchaine à la même radio que Bloody-Marie.

-Ouaip fillette, c’est bien elle qu’on a ramassé. C’est notre job, servir et protéger. J’aurais aimé faire plus et plus tôt, mais les Death ne perdent rien pour attendre. La justice tombera, elle tombera toujours dans le désert tant que nous serrons là. D’ailleurs si toi et ton frère, cherché un abri, vous êtes les bienvenus, tu peux me contacter.

"C'est avec une profonde tristesse que je vous annonce la mort de Mälie Death. Notre équipe sur place va offrir un enterrement et des funérailles digne de ce nom à cette jeune fille qui ne méritait pas ce sort.
L'USSR était en plein pourparlers avec Gueule de Truie et la créature portant le nom de The Thing suite à des rumeurs en cours d'investigation. Des mouvements hostiles, suite à un échange verbal qu'on pourrait qualifier de houleux. a nécessité une intervention rapide pour protéger les nôtres.
Hélas d'après les première informations à ma disposition, un homme dénommé Tommy se présentant comme son ami et son protecteur a retenu Mälie comme bouclier humain tout en manifestant une agressivité meurtrière.
Paix à ton âme Mälie, je suis sincèrement désolée."

Marie est livide en apprenant la nouvelle. Elle en flageole sur ses guiboles, tant est si bien qu'elle en tombe à genoux. Son chagrin est immense. Elle était si douce, si jolie, elle trimbalait sa peluche partout. Le coeur de Marie est en miette. Elle s'en veut d'avoir fui sans la prendre avec elle. Elle a agi en égoïste et maintenant elle est plus. Elle ne pleure pas, le chagrin l'étouffe. Jamais elle ne saura se le pardonner. Elle regarde White, la vie ne sera plus jamais la même. Comment se regarder en face qu'on a fait une promesse qu'on a pas su tenir ? Le coeur serré et la gorge nouée elle réussit  à lui demander.

Comment vivre, quand on a pas su respecter une promesse ?

 


Franche, directe, grande gueule, bien souvent plus mante que religieuse.

*Le russe qui restait silencieux devant tout ce spectacle affligeant, finit par prendre la parole, d'une voix plutôt sereine. Il entame un message vocal;*

-Ici Rell Death, pour stopper tout propos diffamatoire de l'ussr. Bande d'hypocrite que vous êtes, la marche d'alvoch ne revendique aucun territoire.
Nous marchons simplement.
Vous n'êtes pas justice, vous êtes une puissance par le nombre. 
Nous ne nous rendrons jamais. Et si la mort nous attrape se sera au nom d'Alvoch.
On ne vous craint pas, bande d'hypocrites.


*Il explose de rire, puis lâche quelques mots avant de couper.*

-Quel spectacle lamentable.

Entendant les propos du père Death sur les ondes, Martial ne peut s'empêcher d'y répondre, d'un ton particulièrement véhément.

T'oses app'ler ça un spectacle lamentable et nous traiter d'hypocrites alors qu'on est plus affligés par l'mort d'ta gamine qu'toi ? T'en as du culot d'ouvrir ta gueule, j'parierais bien qu'c'est même toi qu'a dit à l'aut' tanche d's'en servir comme bouclier humain ... 'fin si j'avais un truc à parier j'le f'rais. Et t'oses en plus dire qu'vous faites qu'marcher et qu'on est une puissance par l'nombre alors qu'z'attaquez tout c'qui passe à vot' portée et qu'vous semble plus faible qu'vous en disant qu'ça vous appartient juste parc'qu'ils sont plus rapides qu'vous pour choper des trucs ? T'as fait qu'confirmer c'qu'on savait déjà là, qu'tu mérites d'crever la gueule ouverte et qu'on t'oublie.

"Je note, d'après Rell Death la phrase suivante 'A l'avenir, évitez de nous voler les caisses sur notre terrain de chasse!' n'est en aucune manière une revendication de territoire."

Une voix visiblement décontenancée. Non pas parce qu'il entend, mais parce qu'il vient de voir.

"Ici Jelani. Je vous annonce que l'autre horreur à tentacules vient d'éviscérer les cadavres de ses compagnons. Faut croire que ses huit appendices ont faim... En tout cas, y a des morceaux de la petite suspendue à cette monstruosité. On essaie de l'euthanasier proprement, mais c'est pas facile de planter un truc dans le bon cerveau. Il parait que les pieuvres en ont huit... A moins que ce soit comme l'hydre de Lerne, et que ça repousse."

Une main vient étouffer le combiné. 

"Putain Zoot ! Immobilise moi ce truc qu'on puisse l'empaler proprement !"

Il reprend. 

"On en était où, déjà ? Ah, oué, ne nous prenez pas pour des cons."


La plume de celui qui tient une kalachnikov sera toujours plus forte que l'épée.

Elle est au paradis des fées maintenant.

La voix de Ruscherra est monocorde.
Sa concision est peut-être une forme de tact.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

Complètement anéantie et toujours à genoux, ses jambes ne pouvant plus la porter pour l'heure elle écoute les uns et les autres. Elle serre les dents en entendant le russe. Pas une parole pour sa gosse, il en a rien à foutre. Elle a envie de le voir bouffer vivant par les cannibales. 

Elle en a gros sur la patate mais quand elle entend un certain Jelani elle hurle son chagrin et explose. 

La "chose" a dépecé la pauvre gosse et en a laissé........des morceaux....

C'est trop pour elle. Elle est dans un état pitoyable. Première fois dans sa misérable vie qu'elle subit un tel choc. Elle met un temps fou à reprendre contenance. Elle ne sait pas qui a parlé ensuite mais elle répète.

Oui..........sniffffffff......au pays........sniffffff........des fées..... 


Franche, directe, grande gueule, bien souvent plus mante que religieuse.

*L'homme répond toujours sur le même ton.*

-Ma fille m'a trahie en espérant la protection de l'ussr, elle en a payé le prix. Je m'y étais préparé déjà. Il était évident qu'ils n'essaieraient pas de la protéger malgré leurs jolis mots.
Faire confiance à cette bande est surement pire que tout.
Et la petite marie qui se plaint de moi là.. elle serait surement morte dans les égouts si elle ne nous avait pas croisé.

Tout ça est plutôt.. amusants. Encore quelques mensonges par ci et là.

Alvoch vous aura.



 

Dépassé le chagrin pour cette pauvre gosse le russe ose la ramener. Il n'en faut pas plus à l'ex junkie pour se relever de ses cendres tel un phoenix. Elle se grandit, elle est hors d'elle et répond au russe avec le verbe acerbe. 

Enfoiré de mes deux !!! C'est TA FILLE qui m'a sauvé des égoûts. C'est TA FILLE qui a tout fait pour me faire venir à vous. C'est à TA FILLE que je dois la vie et moi je lui ai promis de la protéger et j'ai même pas tenue ma promesse....

Elle garde la tête froide

Tu m'as accepté dans ton groupe et tu as fait de moi ton sac à foutre, ton jouet. Un jouet que tu as brisé et qui m'a fait fuir. Fuir sans TA FILLE, tant tu m'avais brisé. 

Elle est mauvaise comme la peste

Je bénis déjà ceux qui auront ta peau. Ton dieu de la Valoche, je lui pisse au cul, connard !!!! 
 


Franche, directe, grande gueule, bien souvent plus mante que religieuse.

En fond derrière Marie.

L'marie j'sommions d'solé. Ouais. T'veux faire un truc symbo... Ouais. Euh. Une tombe tsé ? Ouais. Pis faut q't'u t'r'poses vu ton...

L'gus finit pas sa phase.

Merde.

Pis comme un con y la prend dans ses bras.


,

*Le russe ricane doucement, un rire rauque typique de l'Est.*

-Ah, c'est la fréquence règlement de compte... très bien.

*Il laisse un petit silence planer avant d'ajouter.*

-De 1 avant même de venir tu savais à quoi t'attendre. Et je sais très bien que je dis vrai.
Petit 2... première chose que tu viens me dire une fois sur place, petite catin c'est que tu veux que j'te trouve une bite.


*Il se marre doucement.*

-Ah bah ouais j't'en aie trouvé ma chérie. T'as même bien pris ton pied comme une petite chienne.

*Un court silence le temps d'un énième ricanement.*

-Et quand tu pars... qu'est ce qu'il se passe? Tu fais encore la tournante dans ton nouveau groupe. Depuis le flash ils sont combien à t'avoir sauter? 9, 10, 20? 
Ahahahah ! et tu veux faire croire à tout le monde que j't'ai violé? Petite merde va.
Par contre.. que tu te sois vendue ailleurs, ça c'est un problème, j'ai pas aimé tu aurais du m'en parler c'est dommage.

P'tite merde. T'assumes rien. L'paternité non plus j'sommions sûr. C't'y qu'on n'est pas d'crevards com'toi. C't'y qu'on a une fierté pis d'valeurs. Ouais. Pis si on t'chope rien qu'on t'fera avaler t'couilles pour l'val pis l'marie.


,

Elle se retourne sur Chris. Elle est profondément touchée par ce qu’il lui dit.

Merci Chris, ouais j’veux lui faire un truc. J’veux pas garder à l’esprit qu’elle a été …… bouffée par une bestiole à « tente à cul »

Elle soupire ayant gros sur la patate

*Journée de merde*

Elle regarde le doc d’un drôle d’air.

Quoi ? Mon état ? Ouais j’ai la chiasse, on va pas en faire une maladie….

Il lui cache quelque chose, elle en est persuadée surtout quand il vient la serrer dans ses bras. Ce n’est pas l’habitude du gus. Ce n’est pas bon du tout. Si ça se trouve la Marie a une maladie grave et qu’elle va en crever.

Merci Chris, t’es un chic ty…….

Pas le temps de finir que l’autre ramène encore sa gueule en avant, mais cette fois-ci, le venin est plus puissant et petit à petit, il s’insinue dans les veines de la gamine. Il se propage dans son corps aussi vite que celui du cobra. Elle l’écoute et elle a envie de vomir.

Non elle n’en savait rien et elle est venue sous les suppliques de la gosse, qui voulait sa Marie à ses côtés
Elle aime les hommes c’est vrai. Mais pas plus d’un à la fois. Elle ne cumule pas. Elle est fidèle à chacun


Elle a des hauts le cœur quand il lui dit qu’elle a pris son pied. C’est sa façon de voir les choses, elle n’en a pas gardé le même souvenir.

Le venin se propage et quand il parle de tournant, il la prend pour une pute, une salope, une garce. C'est vrai qu'elle l'est mais que pour son mec, du moins t'en qu'elle arrive à le garder. Elle a l’estomac qui se retourne et elle dégueule ses tripes et ses boyaux.

*Oui j’ai été pute pour acheter ma came, mais j’n’l’ai jamais été parce qu’j’aimais ça foutu russe d’merde.*

Je suis incapable de lui répondre, j’en ai plus la force. Je regarde Chris.

J’veux m’éloigner……. J’m’sens pas bien……
 


Franche, directe, grande gueule, bien souvent plus mante que religieuse.

Jelani reprend du service. Faut bien nettoyer ce canal, vu la diarrhée qui coule du combiné. 

"L'homme-mort. Ta petite n'est pas allé chercher la protection de l'USSR. Elle est allé se foutre dans les pattes d'un p'tit démon et de sa clique de tentacules. Comme dirait l'autre, les chiens font pas des chats. T'as eu le droit de te livrer : maintenant, faudra pas s'étonner si on retrouve un piquet avec ta tête dessus."

Il souffle. 

"Tu diras bonjour à ton prétendu dieu de ma part."

Il réfléchit trois minutes...

"On va faire un truc. Je sais pas, une pierre peinte, un machin, pour la petiote. On enterrera ce qui reste d'elle. Les charognards n'auront pas ses os."


La plume de celui qui tient une kalachnikov sera toujours plus forte que l'épée.

"Ouais, j'vais lui dédier un haïku, tiens.

Fée s'envole.
Je voulais dire "Regarde !"
Mais j'étais tout seul.

Je l'attends dans l'octogone, ton Alvoch, quand il veut, en solo.
Il sera peut être plus coriace et moins couinard que toi, après tout."


Social Justice Samurai

Voilà !

C'est exactement ce que j'avais dis ! Les communistes, c'est toujours des mechants ! Putain mais vous avez rien appris ? Personne veux de vous... Vous puez trop la loose, avec vos chapeaux en marmotte et vos moustaches horribles ! Sérieux, vous perdez toutes les élections partout depuis 50 ans, et vous êtes encore là ? Vous etes juste les rois de la défaite non mais allô quoi !


-Nan mais allô quoi !-

C’était un de ses foutoires ici, sérieux… Je regarde Chris emporter la marie et je fini mon verre avant de prendre la radio.

-Désolé pour les trop plains d’émotions, c’est pas simple pour tout le monde, ça fait beaucoup à encaisser, d’un coter comme de l’autre. Les gentils qui le sont pas tant que ça, les méchants qui sont peut être pas si méchant, vous voyez le tableau ? Personne n’est tout noir ou tout blanc, ou même tout rouge, c’est plus nuancé visiblement.

-Je finirais bien pas dire que vous êtes une bande de sourd qui vous hurlez l’un sur l’autre et qu’au final on dirait un amas d’hypocrite. On va être clair, chacun fait son choix et certains choix sont pas les bons. On peut pas dire que ça à foiré, juste que ça à pas marché et dans notre monde, c’est souvent la mort. Donc oui Rell, la petite réclame beaucoup d’attention, mais être un homme c’est pas défoncer tout ce qu’on voit. Pas sur que le monstre tentaculaire qui se repait de ta fille soit moins humain que toi. Au moins il a su apprécier la chaire de ta chaire.

 

La voix est quelque peu nauséeuse.

"Nan même pas, il a juste tout balancé en petits bouts partout."

Bruit fort peu ragoutant d'une bile que l'on retient du bout des lèvres et la transmission prend fin précipitamment avec force de grésillement.

Las d'entendre connerie sur connerie, Snoop prit sa radio. 

Putain d'putain... Eh les mecs ? Va falloir sérieusement arrêter la science fiction. Z'avez cramé vos neurones d'avant les écrans ou bien ? C'est comment ? 

Le punk se racla la gorge, prémisse d'un long discours qui lui tient à cœur. Il n'aime pas cet exercice, lui qui est si réservé la plupart du temps. Mais là, c'est important. 

Alors pour commencer, le groupe qui s'est plaint de notre comportement nous a menacé, avant même notre sortie des égouts. Ils nous ont proposé une bataille rangée. Nous avons simplement répondu à leur appel. 
Surtout que, si je me souviens bien, on s'est tapé sur la gueule et on s'est fait tirer la moitié de nos vivres au bas mot ! 
Donc avant de dire qu'on fait justice nous mêmes, va p't'être falloir m'éclairer sur comment on va nous rendre c'qu'on nous a pris !! 


Snoop commença à s'énerver. Le débit de paroles se dit plus rapide. 

Parce que oui, c'est bien beau de proposer qu'on s'tape ! Mais si on s'fait casser la gueule par des mecs coriaces après, ben faut pas aller pleurer chez l'caid du coin pétasse ! C'est un peu comme si le boxeur vaincu sur l'ring portait plainte pour des violences sur sa gueule ! Nan mais on va où là ? On fixe des règles dès le départ et ensuite on va chercher plus haut ? Putain !! 
​​​​​​
Moi j'dis c'est truqué des l'départ ! Jugement équitable ? Occupez vous d'vos culs sales d'abord, nous on s'est donné entre nous, ça d'vait pas aller plus loin. Z'êtes vraiment qu'une bande de putes ! Pas d'couilles, aucune. 


Il tira sur sa clope et ensuite pris une bonne inspiration, la nicotine lui redonnant un coup de jus. Comme personne ne semblait l'interrompre, il poursuivit un peu. 

La p'tite Malie putain... Pauvre gamine. Elle n'aurait jamais dû partir. On se protégeait tous ensemble et voilà ! Se séparer c'est assurer not' mort. On ne se séparera pas. Se constituer prisonnier ? Pour quel crime putain? Celui d'avoir répondu à une invitation ? Celui d'être fait voler ses biens ? Y'a un mec qui est crevé dans l'histoire on en parle quand même ? Le mec en face ! L'pauvre bougre a trébuché en nous tirant un sac de bouffe, et il s'est ramassé sa gueule sur une pierre ! Et c'est encore nous les responsables ? Ouai merci beaucoup ! Vous savez que dalle de c'qu'y s'est passé putain ! 

Sa Marie. Elle était là il le savait. Il racla de nouveau sa gorge et le ton se fit plus doux. Un murmure. 

Marie... Si tu m'entends... Tu me manques. 

Salut Snoop !
J't'manque ? Sans blague !!
La dernière fois qu’on a causé je t’ai dit c’que m’avait fait l’russe. Bizarre j’ai plus eu d’nouvelles d’toi d’puis !
J’ai pas dit dès l’départ pour t’préserver et pour sauver ma peau et une fois qu’j’m’suis barrée j’t’ai tout dit. Mais visiblement t’a préféré l’ignorer, rester avec l’aut’ e con que d’me suiv’e comme j’t’avais d’mandé.
Alors m’dire que j’te manque……. Hmm…..


Elle soupire

J’t’en veux pas pour autant, fais gaffe à toi c’est tout.

Tout est dit
 


Franche, directe, grande gueule, bien souvent plus mante que religieuse.

"Mr Snoop ? C'est bien ça ?

A vos propos j'en déduit que vous êtes l'un des 2 sbires non identifié de la famille Death, vous êtes le punk ou l'autre ? Je ne compte pas le zombie baveux qui vous accompagne.
L'accusation initiale est très clair et annoncé depuis bien longtemps sur cette fréquence, je vais la répéter en d'autre termes : Tentative de meurtres.
Nous avons également le mobile : récupération de caisse. Votre théorie de l'invitation à la bataille rangé arrive trop tard pour être crédible.

Avons-nous été si efficace que vous n'ayez toujours pas compris que c'était grâce à l'USSR si Valérie et son équipe a pu prendre une bonne partie de vos réserve et s'enfuir ?
A l'exception effectivement d'un autre zombie baveux ayant en effet malheureusement  trébuché sur une pierre.
Avez vous remarqué que le nombre de personnes que vous avez tenté de tuer et que le nombre de personne ayant participé au vol en représailles n'était pas le même ?
Donc oui nous avons bel et bien volé vos réserves ceci pour vous mettre en situation de faiblesse et vous forcer à vous rendre afin que vous soyez jugés pour votre tentative de meurtre.
Mais si vous persistez dans votre refus de vous rendre notre prochaine opération contre vous ne sera pas un juste un vol.

Je précise que le cas de Rell Death est bien plus grave suite aux accusations de viol sur Marie et ces propos nauséabonds en privé et sur les ondes. Pour lui la sentence sera certainement la mort même si il se constitue prisonnier.
Les autres, comme vous, peuvent encore sauver leur vie en prennent contact avec moi sur ma fréquence sécurisé ou avec l'homme qui a ordonné votre reddition.
J'espère notamment que Lievd fera le bon choix, j'aimerais le voir vivre pour honorer un des souhaits de Mälie.
Je me permettrait une dernière petite remarque, je trouve le clan Death et ses sbires beaucoup plus loquace depuis qu'ils se sentent acculés.

Laura. Terminé."

Un sourire que personne ne pouvait voir se dessina sur le visage de Snoop. 
Au ton de la brune, elle avait trouvé d'autres protecteurs. Tant mieux, il préférait la savoir elle est sa grande gamelle en sécurité. 

Toi aussi, prend soin de toi. 

Il n'attendait pas de réponse, de qui que ce soit. Il a dit ce qu'il avait à dire. Les débats s'avèreraient stérils, le punk le savait. Quand la cible à abattre était désignée, rien ne pouvait changer. Dans l'immédiat.
Il cracha bruyamment au sol et coupa sa radio. 

[Son d'ambiance]

Avec un tentacule, The Thing attrapa la radio décorée par la petite fille qui gisait maintenant au sol, baignant dans ses entrailles encore tiède et fumante.
Il approcha l'appareil de sa gueule béante, faisant partager quelques sons gutturaux avant de prendre la parole.


« ...Glrlr... ssss... Je ne comprendrais jamaaaaaaaais.. Ksss... l'Huuuuuumain....sss...  »

Sa voix semblait faire écho à l'intérieur du talkie.

« ...Kchh..Vous ne saveeeeeez... Kchh... que mentiiiiiiir... Kchhh... »

Un léger silence suivi de quelques bruits poisseux.

« ..Glrlr...  Et cette.... lachetéééééé... Kchhh.... Rouge comme le sannnng.. Skk..kk..kk... »

Une orgie auditive de viscosité parasita l'échange.

« ...Kchhh... À n'en point douuuuuter... Kchhh... l'art duuuuuuuuu mensonge doit être .... ssss... un critèèèèère de selection Glrlr.... pour intégrer vooootre groupuscuuuule Ksss...sssk... »

Pourquoi s'exprimer sur les ondes alors que les ravisseurs étaient tout proches ?
Peut-être que La Monstruosité voulait avertir ou simplement s'adresser au reste de la secte rouge.


« .. Ksss... Suis-je réellement... "La Chose" comme vous aimeeeez le diiiiire ? Glrlrlr....rrrr.... »

L'Engeance marqua de nouveau un silence, comme figée à la vue d'une scène.

« .....Slrlr... ssss... Quand je vois l'homme grisonnaaaant... au loin... Kchhh... jouaaaant avec la tête de la petite... en imitant un seeeeemblant de voix frèèèèle.... Slrlrlr..rrr... le ton est mooooqueur.... Ssss.. »

Elle avança sa gueule encore plus près du Talkie, comme pour partager de la complicité tandis que l'on pouvait entendre les clapotis de ses appendices baignant dans le sang de ses anciens compagnons.

« ..Grlrlr... Sans paaaarler de la femme à qui les cheveux trahissent son appartenannnnce.... Kchhh...hh...hh..  gesticulant de façon... caricaturaaaaaale afin d'imiter Tommy.... essayant de prooootéger l'enfannnt que les vôtres ont massacréééés... Ssss... »

Une pointe d'amusement se fit sentir.

« ... Glglg... L'infanticiiiiiide... paaaar la Lapidation... Ksss...sss...ss... cela faisait longtemps.... au moins.... Kchh... vous saaaavez vous divertiiiiir.... »

La Créature termina sa phrase en regardant la vieille non loin, armée d'un lance-pierre... celle qui avait entamé le long supplice de la gamine.

« ..Sksss... sss... Il est temps pour moiiiiii.... Slrlr... de rentreeeeeeeeeeer...... Ssss... »

Une pointe de lassitude.

« ...Kchhh... La Terre est touuuujours aussi.... décevaaaaante... Hhh... »

Alors que L'Entité commença à susurrer des mots dans une langue incompréhensible, un de ses quatre bras se mit à former un ovale dans l'air de façon répétée jusqu'à donner naissance à une distorsion.
Effets spéciaux ou fumisterie, libre à ceux qui se trouvaient sur place de juger.



Toujours était-il que L'Horreur qui venait de faire cela, s'avança lentement et entra dans ce qui s'apparentait désormais à un portail.
L'air crépitait tout autour alors que le gros de La Créature organique violacée disparaissait dans ce passage probablement éphémère.


« ..... Ksss... La Vérité est sous vos yeux.... Slrrr... Alors que le Mensonge se justifie constamment... Ssss.... Kkkk....krkgkgkg.... »

La radio se coupa subitement au contact de la matière étrange servant de brèche et La Chose disparu en même temps que ce qu'elle avait créé.


« It is a cruel joke that Man was born with more intent than Life. »

"La sentence sera certainement la mort "... Bel exemple de justice impartiale ! *rire* Vous êtes vraiment des sales rouges ! Vous en êtes déjà aux procès truqués et au massacre d'innocents ! Même les machins dégueux qui bavent, vous les dégoutés ! Ca devrait vous faire réfléchir un peu ! Fuck ya !


-Nan mais allô quoi !-

Sur un ton goguenard :

Je préfère que tu les compares à des super-plombiers en chapka, darling.
C'est tout de même une vision plus amusante que ces vilains mots.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

euhhh... franchement... je vois pas le rapport avec les super plombier...


-Nan mais allô quoi !-



- PARDON ?


Range ton champignon si tu veux pas que je le bouffe".

Retraité : plombier - docteur - athlète de haut niveau (foot, tennis, basket, karting, golf, baseball, danse, hockey), peintre.

Je disais "JE NE VOIS PAS LE RAPPORT AVEC DES SUPER PLOMBIER !!!!"


-Nan mais allô quoi !-

Hey Kyosanto. Vous avez entendu comme moi. La bestiole alien retourne dans ses tenebres. Elle a un flair pour le dramatique.Une vrai bête de scene. Un scorpion dans les flammes.
Faites plaisir, brulez ce qui reste. Imaginez les saloperies qu'elle porte. Ouais.

Colonel Tucker, out.
 

"C'est assez évident quoi, tu causes de trucs dégueux qui bavent.

La bouche qui fuit.
ça demande un plombier.

Nan, pas de haïku cette fois. Tu serais pas un truc dégueu qui bave, toi aussi, des fois ? J'dis ça, tant qu'on est chauds..."


Social Justice Samurai

Ah d'accord... C'était çà le truc... Mais c'est trop pas drôle... nan mais ca me rend triste pour vous en fait... je sais pas s'que c'est les "haiku", donc t'excuse pas... et je bave quand j'ai envie de baver !


-Nan mais allô quoi !-

"Ouh ! Même la plus mouillée des éponges a une surface abrasive, dites donc."


La plume de celui qui tient une kalachnikov sera toujours plus forte que l'épée.

On n'va pas l'appeler Gratounette non plus.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

"Les Death sont morts. Marrant quand on y pense...
leurs pulls étaient pas assez moches."


Social Justice Samurai

Rest in pieces.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

-Félicitation pour votre chasse. Je ne sais pas si ils avaient tous mérité leur voyage, mais j’imagine que Charon ne fait plus le tri. Le prix pour se séparer de Rell et de son engeance méphitique. Le désert se porte mieux.
 

"Bonsoir."

Laura lutte pour ne laisser transparaître aucune douleur physique dans sa voix neutre et calme.

"J'annonce de manière officielle que Rell Death et tout ceux qui l'accompagnaient ont été tués par nos braves Samouraïs rouges.

La liste des morts est la suivante :
- Rell Death
- Pia Death
- Liev Death
- Snoop
- 2 inconnus dont un zombie

Seul Rell Death méritait la mort à nos yeux, nous regrettons que d'autres ai choisi de le soutenir dans son entreprises de meurtres et de viols.
Jusqu'au bout nous avons incité ceux qui l'accompagnait à se rendre, hélas nos demandes n'ont toujours rencontré que mépris et hostilité. 
Avec la fin de cette traque il en est finit de la bande de monstres et de pillards dont le clan Death c'était fait les hérauts.
Le dernier d'entre eux, leur soi-disant leader, Gueule de Truie, est actuellement notre prisonnier et est en attente de son procès.
Plus d'informations seront transmises dans les prochaines lunes à ce sujet.

Nous éperons que la fin de cette histoire marquera le début d'une aire de paix et de prospérité.
Je reste toujours disponible pour tout ceux qui souhaitent contacter l'USSR.
Ma mission auprès de vous n'a pas changé:
- vous assurer de l'identité de ceux qui prétendent faire partie de notre organisation
- répondre à toutes vos questions d'ordre publique sur nos projets, nos objectifs, nos méthodes de recrutement, ainsi que vos critiques et complaintes vis à vis de nos lois ou de nos actes
- dénoncer les infractions et les crimes dont vous seriez témoin, surtout si les malfrats en question prétendent faire partie de l'USSR
Laura. Bugeisha diplomate officiel de l'USSR. Terminé."

Arkete les gros!
C'est la Valérie en direct de la shtauss! LES DEATH Y SONT KRATZ
Qu'on les a clamsé dans la vase ces bouseux de gitans consanguins. C'est  que j'y ai marave sa sale bobine à grand coup d'batte que là de suite on y ferait plus la différence entre sa tronche et une flaque de chiasse! Parole...HAHA
Avis aux ptites feutz qui voudraient encore faire un coup en fatche à la Valérie ou a ses potos les cocos... Si que vous tenez à vos chicots pétez vous la tchave ailleurs!
Alors?

Hello, j'avais une question stupide... Une amie à moi, Isa, est sortie des égouts avant hier, et elle devait me rejoindre, sauf que la dernière fois que je lui ai parlé, elle se faisait attaquée par des membres des USSR, qui l'ont soit capturée, soit éliminée depuis, vu que je n'ai plus de nouvelle... Sachant qu'elle n'avait jamais menacé personne, qu'elle est une jeune fille de 19 ans, seule, et désarmée, je voulais connaître la raison pour laquelle ces justiciers qui essaient de ne pas avoir l'air d'être des gros psychopathe, ont trouvé pour justifier cette attaque.

Merci, je sais que vous allez mentir, mais je m'ennuie, et j'ai envie qu'on me raconte une histoire !

Bisou !


-Nan mais allô quoi !-

"Allo Alice ?"

Pause.

"On va se renseigner... Des gens qui disparaissent, c'est habituel. Tu as pensé à la mort de soif ? Ou de faim ? Où que ce soit dans le monde, on ne l'a pas encore éradiquée, la famine. Peut-être qu'elle a consacré ses ultimes forces à chercher de quoi survivre, plutôt que de répondre à ta radio ? Je ne sais pas, j'ai pas eu vent d'attaque de notre part. T'es sur que les méchants samouraïs communistes lui ont fait la peau ? Je te dis, on va creuser. On a d'ailleurs un très bon creuseur dans nos rangs. Sur qu'il trouvera la petite si elle est décédée. Elle ressemble à quoi, la gamine ?"


La plume de celui qui tient une kalachnikov sera toujours plus forte que l'épée.

"Bonjour.

Je confirme qu'une jeune femme a été récemment appréhender par une de nos équipes.
Les faits à ma connaissance sont les suivants : une personne seule est apparu de nul part, sans discussion aucune elle s'est jeté sur du matériel tout proche, espérant peut être trouver de quoi survivre car nous avons ensuite constaté l'absence total de vivres dans ses affaires.

Nous nous sommes demandé un instant si nous n'avions pas affaire à une éclaireur avec une équipe en soutien plus loin. Mais cela ne tenait guère la route au vu des privations extrêmes dont son corps porte les stigmates, elle est dans un état si faible qu'elle ne peut actuellement opposer aucune résistance ou menace à qui ou quoi que ce soit. Etant en présence d'une violation du corpus n°4 sur le glacis sécuritaire nous l'avons arrêter pour interrogation. En raison d'une forte suspicion de maladie mentale au vue de son comportement des plus étranges aussi bien avant qu'après son arrestation, il a été décidé de la garder sous bonne garde.

Nous avons le choix entre l'abandonner à une mort certaine, ce qui serait arrivé sans notre intervention en raison de son état de santé et du niveau de ses réserves, ou lui donner une chance de survie. Vu les circonstances autour de sa folie, compréhensible après ce qu'elle semble avoir vécu, et le fait qu'il soit vraisemblable qu'elle ne soit pas au courant de nos lois, sa peine pour violation du corpus n°4 sera légère. Nous la laisserons de nouveau libre des ses mouvements une fois se peine purgée, et sa capacité à prendre soin d'elle même démontré. Toutes personnes est libre de lui rendre visite pour s'assurer de ses conditions de détention.
Laura. Terminé."

 

Sérieusement?
Je vous explique la loi du désert, la vraie:
Premier arrivé, premier servi.
Ca c'est pour les caisses. Ne serait ce que ce matin quelqu'un s'est servi avant nous, une personne seule, on ne l'a pas attaqué, et vous savez quoi? on risque de faire route ensemble. Ca s'appelle le respect.

Ensuite l'emploi de la coercition:

Je veux bien que ça fasse grincer des dents de ramasser une caisse aux portes d'une cité, mais si les mecs dans la cité sont pas fichu de ramasser ce qu'il y a sous leur pieds, c'est leur probléme. Alors imaginez en plein désert, qu'est ce que les gens ont à foutre qu'il y a pierre et paul pas loin.
Aprés à eux d'assumer qu'ils abbusent de leur avantage de force mais qu'ils n'essaient pas de maquiller leur "réponse agressive et violente" avec des conneries de lois ou régles. Pour en revenir au respect, c'est pas parce qu'on est en position de force qu'on doit en abuser.

Peu importe la faction du désert, je connais personne qui a voté les lois de qui que ce soit ici, et personne n'est en mesure d'imposer ses lois, car dans le cas contraire c'est de la conquête.


Allez, cette fois, essayons de faire mieux que d'autre sans se foutre dans le mur! Moi, je vous regarde et je vous suis!

"Comment tu t'appelles petite voix libre ? Tu es en train de nous apprendre ce que nous devons dire, ou ne pas dire ? Que nous devons respecter la règle du désert ?"

Une pause.

"C'est ironique. On dirait que tu me demandes de jouer selon tes règles du jeu; celles que tu as décidé de suivre. Malheureusement, je veux jouer avec les notres."

Une seconde pause. 

"Je ne t'empêche pas de vivre ta vie, petit oiseau. C'est beau, la liberté, et le chaos. Le desert est grand, libre à toi d'en explorer le bout du monde. Cela serait bien embetant, que sur tous ces arpens de terre, tu viennes fourrer ton nez là ou quelqu'un te dit qu'il ne veut pas que tu le fasse. Parce que si tu le fais, je vais faire quoi, à ton avis ?"

Une troisieme pause. 

"Je te le donne en mille : je vais râler aussi."


La plume de celui qui tient une kalachnikov sera toujours plus forte que l'épée.

AH AH AH AH !!!
Au vu de son rire bien typé comme sa voix et qu'elle beugle toujours dans son émetteur comme si elle pensait devoir couvrir la distance entre elle et ses interlocuteurs, elle ne prit même pas la peine de se présenter.

Moi c’est surtout que cela me rappelle autre chose pas vous ?
Sérieusement là tout le monde, cette histoire ne vous en rappelle pas une autre ? Non ?
Vais simplifier leurs blabla peut être que vous comprendrez.
Leur truc sécuritaire c'est comme de revendiquer le territoire autour d'eux après ils disent qu'une personne presque morte leur pique une caisse sous leur nez, cette blague AH AH AH AH !!!! Du coup ils s'attaquent à la pauvre crevarde et ils disent bien que ce ne fut pas une invitation courtoise et qu’ils l’ont dépouillé, sûrement pour récupérer le contenu de la caisse qu’ils ont considéré comme étant volée.


Et tout ça cela ne vous rappelle rien ? Oh arrêtez de baver et agitez au moins un neurone sous le soleil, moi aussi j'ai chaud et je suinte de tout les cotés AH AH AH AH !!!!
Bon sang l'histoire des Death !
Ils n'avaient rien fait de plus ni de moins que la même chose, revendiquer un territoire et attaquer des personnes qui n’ont fait que prendre une caisse. Moi j'ai pas vu de nom dessus, sais pas vous autres mais je n'ai pas encore reçut de colis à mon nom : Pour BigMama la belle aux mamelons généreux AH AH AH AH !!!!


Prend le temps de boire une gorgée d'eau.
Ce qui me gêne du coup c’est que c’est pas assumé et que l’on entend juste de beau discours pour se protéger. Mais se protéger de quoi ?
Laisse un silence.
Oh personne ? Donc là vu comme ce sont les USSR tout le monde est a chocotteland ? Personne ne condamne les mêmes faits ? Pourtant Alice parle bien d'attaque et non de sauvetage !
Alors ils sont ou les justiciers auto-proclamés ? Plus personne ? Sont où toutes les langues bien pendues que l'on entend plus ? Elle est ou la plèbe bien pensante prête à lyncher le premier venu du moment que ce n’est pas eux ?
Moi je ne les entend plus mais vous en faites pas j’ai ma liste de nom de certain d’entre vous AH AH AH AH !!!!

C’est bien ce que je pensais, les mêmes faux culs du monde d’avant. L’avantage c’est qu’on en connaît déjà la fin de cette histoire AH AH AH AH !!!!

Pfiou trop parlé et trop bu du coup, j’ai une de ces envies de pisser je vous raconte pas et avec l’âge c’est de pire en pire AH AH AH AH !!!!
Aller bise à tous et continuez de ramper en espérant ne pas crever AH AH AH AH !!!!
Delta Tango Charlie, ici BigMama à vous.

'Lô-Lô ? Ouais.
J'tenions à explicationner que l'Crash Ranger discussionnent 'vec Laura. Ouais. Le p'taine a pu jacter à la Isa. Rien qu'elle va mieux. L'est bien traitée. L'a jamais été blessée. L'ont juste ramassée quoi. Elle a pris un gros coup d'soleil sur l'tronche. C't'y qu'se retrouver dans l'désert qu'ça tape fort pis qu'on manque d'tout c'pas l'panard. J'avions esgourdé c'qu'y s'sont dit. J'confirmions que l'état d'santé pis d'la caboche d'la donzelle c'pas trop ça. L'était faible pis ça joue sur l'reste ça pour sûr. Pis s'corps manquait d'flotte. Rien qu'c'normal qu'elle avait des hallus pis d'la fièvre possib' ouais. Tout ça pour dire qu'Laura l'a promis d'la libérationner pour qu'elle r'trouve ses potos. J'pensions bientôt.

Légére accentuation d’ivresse ajouté à son accent « normale » et une pointe d’agacement donnant un coktail explosif inédit pour l’auditoire

Oh l’autre morue là ! Va pisser en silence ! Maintenant que t’as déjà déversé la chiasserie d’ta pensée en publique ! L'horreur ma parole...

Hey si tu te demandes c’est que c'est la Valérie qui t'cause ! Alors ?

Non mais oooh ! C’est que t’es sérieuse toi ?

Tsais pas de quoi que tu brailles grosses truie alors ferme bien ta gueeeeule ! C’est quoi d’ta comparaison de merde ? Les Death y zont revendiqués que dale ! QUE DALE t'esgourdes? Zont voulu nous kratz comme des petites feutz de mort sans motif et sans prévenir… C’était des clebs affamés que c’était… Des Charognards!  Qui se sont beugnés les chicots...

Workla tsais!  C'est que dis plutôt merci à la Valérie et à l’USSR d’tavoir débarrassé d’ces raclures… Les salopards y  t’auraient croisés y t’auraient embroché comme un sale goret et graille jusqu’aux os avant même que t’es le temps d’péter ! Pigé ? 

Alors  ?

Voix rocailleuse de trop avoir fumé ... Posée et sans trop d'intonations.

Le bien et le mal ne sont qu'une illusion ...

Quelques secondes s'écoulent puis :

Ils n'existent pas en dehors du regard de l'être humain ...


"Il n'y a rien à faire ici à part écrire, manger, boire, tuer, voyager et baiser.”

Calie écoute les réactions, et décide de remonter un peu pour répondre à une intervention précise.

Bonjour, à l'homme qui désire que je me présente, je m'appelle Calie. Ca aurait été plein de bon sens que vous vous présentiez par la même occasion. Mais bon.

Je tiens à préciser: Vous faites comme vous voulez, vos régles, vos gestes.... Et vos conséquences.

"Mes" régles, ne le sont pas. Franchement vous allez dire que j'ai tord et que j'invente des régles? Non, arrêtez, tout le monde sait que les deux exemples que j'ai souligné c'est juste des évidences.
Premier servi devient le propriétaire des trésors, et celui qui a le plus gros flingue peut abbuser, ou profiter, de la force qui lui revient, comme bon lui semble: meutre, vol, sécurité, viol, j'en passe.

J'ai pas inventé ça.
Là ou c'est discutable, c'est le territoire.

Comme j'ai précisé, on vous pique vos affaires sous vos pieds, ça fait grinçer des dents. Je dirai...C'est pas trés "civilisé". Mais c'est le désert fractalien ici, c'est peut'etre mal vu mais la régle du premier arrivé, premier servi est respectée.
Aprés la réaction, c'est le cas numéros 2.

C'est tout ça qui est lourd de conséquence, en particulier quand on veut donner, ou entretenir une image. C'est ça dont je veux parler.
Faut savoir que j'ai pas tous les tenants et aboutissants, et que je cherche des réactions, moi si je me trompe je reconnais mes fautes, mais pour ça faut que je m'en rende compte.
Là comme les choses sont vendues j'ai l'impression que cette fille, bien qu'allumée, soit capturée de force, peut'etre dépouillée de ses trouvailles, bon, et derriére soignée et relâchée? Il parait, je sais pas.

Vous pouvez me contacter en privé, si vous voulez. J'aime bien bavarder de toute façon et j'aimerai bien comprendre, parce que j'ai réagi car vous semblez vouloir faire les bons samaritains mais avec le témoignage d'alice ça laisse douter de la véracité de tout ça.

Vous comprennez? Merci  et à bientôt j'espére.

Ah si, et "valérie", oui les deaths c'est justement le cas numéros deux, ils ont pas respectés que quelqu'un soit arrivé sur leur trésors avant eux et ils ont abbusé d'usage de la force..Et oui c'est mal. Peu importe la victime de ce genre d'assaults "facile", y'a de quoi s'énerver. Kuby voulait juste dire que ,"visiblement", le groupe d'ussr a fait la même chose, semble t'il.
A bientôt...


Allez, cette fois, essayons de faire mieux que d'autre sans se foutre dans le mur! Moi, je vous regarde et je vous suis!

Attendez, moi je ne suis pas certain d'avoir bien tout compris... Donc premier arrivé, premier servi, et autre vol, viol et meurtre, c'est la loi du désert, c'est ça ? Mais ça devient discutable à partir du moment où on parle de territoire ?

Ah, non, c'est pas ça... Si ? Non... Mais ça me paraît pas si absurde un territoire...

Enfin, moi ce que je voulais souligner, c'est ce que disait madame heu... "BigMama". Je veux dire... La différence entre les Deaths et l'USSR, c'est qu'on a clairement des gens qui tuaient pour des caisses d'un côté, alors qu'on peut toujours au moins discuter avec l'USSR en cas de conflit. Voilà, c'est des gens ouverts à la discussion. Pas vrai ?

Hein, qui m'a demandé mon avis ? Heu... Si si, attendez, quelqu'un a dû le demander...

Tout l'monde s'énerve pour pas grand chose :

- L'USSR considère une région comme son territoire, quoi de plus humain que de revendiquer des trucs.
- La p'tite Isa n'est pas libre-max m'enfin elle aurait dû basculer de l'autre côté cette nuit et on a décidé d'la requinquer.
- Les Death sont en train d'pourrir dans un marais, qu'est-ce qu'on s'en fout.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

Bondour bondour! Ici Maitre Fu!

 

A la lumière de ces événements, ... j’ai demandé au conseil d’être clément.

Je suis pas le seul à décider... Mais dans la balance, je péserai de ce côté!
 

Une fois rafistolé et en bonne santé, faudrait la libérer! Sortir de terre dans nos contrées, ça ne devrait pas être un crime châtié! Ainsi leur ai-je parlé.

Apreees.. si y’avait des caisses et tout ça... Faut voir c’est quoi tout ce barda! On est pas des goujats!

Mais comme tous dans ces situations la.. on aimerait bien que les armes finissent pas dans la main de scélérats.

Aprés si vous dites que c’est nous les scélérats.. c’est que vous avez compris que du chinois!

On traite bien les gens, on est pas des malveillants!

Nan par ce qu’en fait si on l´avait laissé.. de l’abandonner à mourir de faim on aurrait été accusé.

C’est un peu facile de dire « on en a gros ».... quand quel que soit le choix qu’on aurrait fait on serait accusé de salauds.

Avoui avoui.. c’est pas joli!

Au final, cette petite, elle est en vie ou pas?...  C’est quoi le résultat??

Moi je plussoie... Faut se détendre des chakras!

Merci pour vos réponses.
Actuellement, je suis un éléctron libre. Enfin, d'aprés certains un "proton".
J'ai, comme tout le monde, besoin d'en apprendre plus sur les factions.
Comme on dit, l'union fait la force. C'est compliqué de survivre en groupe isolé.

Et cette fille, soignée, elle dit rien? Ou la alice n'a rien à clarifier?

Il n'empêche que j'ai toujours des questions, si quelqu'un veut bien me prendre en privé.
J'accepte tout témoignage, toutes informations, rumeurs et ragots, je note tout ça, et je vérifie par l'expérience et le vécu.
Je ne suis pas un mouton non plus.
Partez du principe que je dresse des profils des factions, en fonction des réaction.

Et Mr juno, c'était un plaisir de vous entendre! *visiblement amusée*
Merci.


Allez, cette fois, essayons de faire mieux que d'autre sans se foutre dans le mur! Moi, je vous regarde et je vous suis!

Avec plaisir !

Et rappelons-nous, comme disait l'autre, que le mal et le bien n'existe pas en dehors du regard humain. Alors ça tombe bien qu'on en soit, des humains !

Enfin pour la plupart, il me semble...

Je n'écoute pas les ondes publiques. mais pour une fois, vu que j'ai fini mon cigare j'écoute et oh surprise on parle de moi. Je me décide donc à reppondre. je rallume quand même une autre cigare, ça va me donner une contenance. 

- Salut, je suis Isa. Bon pour tous, je suis en USSR. En vie, bien traitée et même avec respect. Comment j'y suis arrivée ?  Bien j'étais mourante au sortir des tunnels, seule, ne voyant que des caisses, alors pour une dernier baroud d'honneur avant de crever, j'ai été voir ce qu'il y avait dans une, j'ai été capturée et on m'a soignée et sauvée avant de m'éxpliquer que j'avais commis un crime de lèse-majesté et que j'étais sur le territoire des USSR, ce que j'irgnorais totalement, d'ailleurs je ne savais même pas ce que c'était et il n'y avait des inscriptions nulle part.
Depuis je suis gardée en vie, on m'a laissé mes effets personnels, et je suis traitée comme un être humain à part entière en attente de mon futur procés.


Je tire une longue taffe et attends la suite.

"Bien le bonjour à tous les survivants qui nous écoute.

Ce petit communiqué a pour vocation à vous informer d'une nouveauté au sein de la diplomatie de l'USSR. En effet, il est apparu que le volume des échanges diplomatiques était désormais trop conséquent pour une seule personne, le nombre de groupes nomades et indépendants en contact avec nous étant depuis quelques lunes en constante augmentation. De plus cela se conjugue à une capacité moindre de ma part à pouvoir répondre aux différentes sollicitations, aussi bien dans ma sphère privé que dans ma sphère publique en tant que diplomate. Non pas que je m'en plaigne, bien au contraire, mais pour garder une certaine qualité de service sur le long terme j'ai décidé, avec l'accord du Conseil, de faire appel à un assistant volontaire. Notre organisation souhaite mettre en avant toute personnes motivées et a récemment effectué de nombreux recrutements pour de nouveaux postes à responsabilité en son sein. 

Celui qui nous intéresse aujourd'hui, et dont la nomination est du domaine public, est donc le camarade Tarek. Il rejoint ce jour le bureau diplomatique en tant que Bushi assistant diplomate de l'USSR. Je resterais votre seule interlocutrice officiel sur les ondes publiques en tant que représentante du Conseil des Daimyos du Soleil Rouge. Tarek sera en charge de maintenir avec vous la communication sur les fréquences privées, il me reprendra petit à petit la majeure partie de mes activités dans ce domaine pour que je puisse me concentrer sur les annonces comme celle-ci et la représentation publique de l'Union. Pour les survivants avec qui je suis actuellement en contact, je reste votre interlocutrice privilégiée jusqu'à ce que Tarek prenne contact avec vous. Pour tout survivants qui n'ont pas encore ouvert la communication avec nous et qui souhaite le faire, je reste le point d'entrée officiel.

Je vous remercie de votre écoute et vous souhaites à toutes et tous bonne chance face à cet été caniculaire qui nous menace.
Laura Granier. Bugeisha diplomate officiel de l'USSR. Terminé."

 

MAKE AMERICAIN GREAT AGAIN !

C'est une voix fatiguée qui s'efforce de parler avec clarté sur les ondes.

"À tous les survivants, nomades et sédentaires, indépendants ou non, bonjour. Après un long moment de silence voici un nouveau communiqué de l'USSR. Je vais commencer par expliquer les raisons de ce silence. Il y a désormais de nombreuses lunes, un mort a déclenché une série d'événements. Une mort qui pourrait pourtant sembler presque anodine au premier abord tant la violence reste hélas la norme à ce jour, mais là je m'égare."

Une courte pause.

"Bref un conflit entre nomades, le Cirque Ryjkov et la troupe de Rogacien, a déclenché des interrogations au sein de l'USSR, soucieuse d'apaiser les tensions. L'USSR a souhaité rester neutre dans ce conflit et à au passage décidé d'inviter la famille Ryjkov à faire un spectacle au sein de notre village principal à Roningrad. Mais il nous est ensuite apparu des rumeurs et accusations placant la famille Ryjkov et la famille Death sur un pied d'égalité en terme de barbarie."

Une nouvelle pause.

"Ces éléments ont gelé l'invitation et aboutirent à une enquête sur ces allégations. Puis ne voulant pas prendre de risque l'USSR était prête à forcer les membres du Cirque à se soumettre à une enquête approfondie, de gré ou de force. Une fuite d'information a alors paralysé cette opération et surtout coincé le Conseil pendant de nombreuses lunes, nuisant aux principes démocratiques que nous essayons de mettre en place. Voilà la raison de notre silence, une crise de confiance au sein des Daimyos. Dans ces circonstances le Conseil n'avait plus aucune voix, je n'étais donc plus légitime pour s'exprimer en son nom."

La voix reprend un peu du poil de la bête.

"Et donc notre première annonce diplomatique depuis cette crise interne surmontée avec succès, concerne donc une nouvelle fois le cirque Ryjkov, et oui encore eux. Malgré nos problèmes et notre méfiance vis-à-vis d'eux, les dialogues n'ont jamais totalement cessé, ni avec Rogacien d'ailleurs. Le premier crime connu du cirque a été commis avant la fondation de l'USSR, le second résulte d'un conflit d'intérêt auquel l'USSR ne prétendra pas prendre parti. La parole hostile de certains peut être caractérisée comme une erreur de jeunesse. En tout état de cause l'USSR pour le bien de ses membres et de ceux du Cirque est prêt à admettre qu'elle a mal jugé les intentions de ces saltimbanques."

Un gros effort pour élever la voix et marquer les esprits.

"J'annonce donc officiellement que l'USSR, dans sa volonté d'aller de l'avant et de ne pas laisser le passé nous priver d'un avenir, ne cherchera pas querelle avec les Ryjkov et leurs associés pour ses prétendus crimes passés. 
J'annonce officiellement que le Cirque est le bienvenu à Roningrad pour nous émerveiller de leurs talents d'acrobates et de clowns. 
J'annonce officiellement qu'une fois sur notre territoire ces artistes nomades seront sous la protection de l'USSR, je précise néanmoins que l'USSR souhaite garder des relations amicales avec Rogacien et sa troupe."


Visiblement l'effort a coûté à la jeune femme qui néanmoins cherche à prouver sa sincérité.

"Enfin un message personnel, Hécate, Anna, je vous apprécie toutes les deux et en toute transparence je tiens à vous faire savoir que j'ai voté blanc quant à cette prise de décision."
 

Le Cirque Ryjkov a bien pris connaissance de la nouvelle position de l’USSR à son égard et, par ma voix, il indique que nous repondons favorablement à l'invitation qui nous est faite, aussi la grande première de notre nouveau spectacle aura lieu à Roningrad. L’art vivant du cirque a survécu au cataclysme qui nous a tous frappé et nous ferons en sorte de nous montrer les dignes héritiers de ceux qui nous ont précédé.

Une courte pause avant qu’elle ne reprenne.

Nous espérons que le nouveau chapitre qui s’ouvre sur cette histoire commune en amènera de nombreux autres et que cette première sera le début d’une grande tournée qui permettra au Cirque Ryjkov de se produire dans d’autres communautés de survivants pour y amener de la joie, de la bonne humeur, des frissons et des émotions à tous ceux et celles qui ont encore en eux une âme d’enfant.

Je tiens pour ma part à remercier personnellement madame Granier et madame Mel qui ont fait preuve d’écoute et de patience à notre encontre. Je tiens aussi à préciser que oui, il y aura de la barbe à papa !

 


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

"Survivantes et survivants du désert, villageoise et villageois de Roningrad."

"Ce n'est pas parce que l'USSR ne s'exprime plus sur les ondes publiques que l'USSR n'existe plus ou a perdue en puissance. Bien au contraire. Mais de toute évidence certains l'ont oublié, et pour eux il est déjà trop tard. Pour rappel, aucun pillard sur nos terres et aucun pirate sur nos mers ne sera toléré. Me voilà donc de nouveau avec la désagréable tâche de devoir m'exprimer pour parler de sang et de morts. J'annonce que nos équipes de sécurité ont intercepté et éliminé un groupe très bien armée de 9 pirates notoires, ayant pénétré sans s'annoncer dans notre secteur. Il semblerait que la Crique ne se limite plus qu'à de simples opérations de propagande anti-communiste en sous-marin contre nous. Devons-nous mettre leurs têtes sur une pique pour dissuader les prochains ou le message est assez clair comme cela ?"

"Laura. Désormais simple fermière et aimerait bien le rester, merci."

Des têtes sur une pique...

Hm...

Eh bien, je suggère plutôt d'en faire de gros hameçons, hm...une partie de pêche avec un si beau et hm...*reniflement sec*...merveilleux temps, ça ne se refuse pas, après le travail...

Une pique
entre mer et ciel
regarde


Social Justice Shinobi



Merci ! Et surtout, prenez bien soin de vous !


Vivre ou crever ?!? Qu'importe tant que j'ai l'ivresse.

Le "spectre" communiste ne dirige que la péninsule de Roningrad.

S'y infiltrer avec tout un groupe armé, ce n'est quand même pas l'idée du siècle. Surtout quand on a des accointances avec une bande d'anticommunistes connus de longue date.


Je t'empoupougne !

- Etrange logique qui veut que le concept de communisme... c'est à dire, fondamentalement, mise en commun... semble faire plus peur, voire frein, que ceux du nombre, de l'armement, de l'organisation militaire...

Une pause bien dubitative.

- Vraiment. Etrange logique.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

"Venant d'épigones d'un homme dont l'inculture lui fait confondre communisme et nazisme, cela te surprend vraiment ?

Ils n'ont pas eu besoin d'attendre que l'on abandonne nos tuyaux de plomb, ni même que la première planche de Roningrad soit dressée pour faire siffler leurs langues."


Je t'empoupougne !

Ach Ja ! Cheu m'insurche ! Zes zales Gommuniztes n'ont rien à foire afec nous ! Le nazional-zozialisme est pur dans sa dogdrine ! Ja !

- Hm... J'ai dans l'idée qu'un paquet de choses sont confondues, ici ou là. Communisme, fascisme, totalitarisme, militarisme, nazisme et j'en passe... tout ça m'a pas l'air très clair dans toutes les têtes, y compris dans celles de celles et ceux qui les défendent ou les attaquent. Mais ce que je peux affirmer, c'est que reprocher l'aspiration au Communisme à l'USSR quand elle va dérouiller un navire ayant franchi une ligne imaginaire sans s'être annoncé, c'est n'avoir rien compris à ce qu'on lui reproche... Et c'est bien dommage.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Tes grognements font de toi un saint homme, Clétus. 
... Note que le panache de l'annonce seyait bien à Maître Fu.
L'efficacité du silence me plaît d'avantage. Comme ça on n'chante pas du Brassens pendant mille et une nuits.
-ou punaise le mix musical, yalla j'avais l'air d'un con youyouyou.-


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

S'ensuit un grognement qui, avouons-le, ne parvient pas vraiment à dissimuler le rire.

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Un autre rire accompagne, moins grognant, plus joyeux et plus franc, comme le chant d’un oiseau Arc-en-ciel, Ferao si il en était de la légende, bigarré et au gout de sucre.

-Je comprends rien à vos mots et vos histoires d’idiologies, j’ai eu… Juste des questions en vérité et j’aimerais que ça soit le monsieur à la grosse voix qui fait vibrer ma poitrine quand il parle, qui me réponde, car je suis pas sur les autres vous pouvez être heu… Objectif ?

La luciole laisse un blanc, c’était pas son habitude et c’était pas de la timidité, loin de là, c’était peut être juste une pose dramatique comme elle ne savait pas en faire, ou alors elle était pas sure de son mot...

-Moi c’est Tamarie ! Bonjour monsieur Clérus ! Pourquoi les gens de ronigrad ils ont tués les pirates ? Alors je suis d’accord que quand on dit pirates, on pense que c’est pas vraiment bon pour l’ordre et la paix et qu’ils vont piller les cotes et amasser de l’or des gamions. Car heu… Certains étaient mes amis et même si ils étaient pas toujours super tendre dans leur vie ben ils ont été gentils et je suis pas sure qu’ils ont mérités leur mort comme ça.

La voix se noue, une petite boule ou un petit chat dans une gorge blafard mais qui tient bon.

-Je sais pas si ça à été fait et peut être que oui ou non, je sais pas, mais vous pouviez pas juste les prévenir et dire qu’ils étaient chez vous et que vous vouliez voir personne ? Que vous vouliez juste rester comme depuis la mort des cowboys entre vous sans parler à personne ? Enfin… J’ai connu un monsieur, c’était comme un ours mais super gentil, mais quand il voulait pas que je le dérange bien il me le disait et je l’embêtais pas… Il me donnait pas directement une claque sur le cul quoi… Fin voila, je sais pas si la question elle est clair monsieur Clérus ! C’était Tamarie !
 

La grosse voix, donc, à nouveau... et il ferait peut-être bien d'à nouveau, encore, se priver de radio. Mais d'ici là :

- Tout n'est pas clair mais la question, si. Navré pour ta perte, petite. Sincèrement. C'est malheureusement un sentiment avec lequel beaucoup doivent vivre. A Roningrad comme ailleurs... Et, justement, ce sentiment, la douleur d'avoir perdu quelqu'un ou la crainte que ça arrive, ou que ça arrive encore, pourrait à lui seul répondre à ta question. Parce que si tu me demandes mon avis, petite, alors je te répondrais que tes amis pirates sont morts pour la même raison que l'immense majorité de ceux qui ont été tués depuis que j'arpente ce monde soi-disant nouveau, une raison fondamentale qui semble guider tous les actes et toutes les décisions de presque tout le monde, moi y compris bien souvent. Et cette raison, c'est la peur. La peur d'échouer, la peur de souffrir, la peur qu'on me prenne ce que j'ai, la peur de ce qui pourrait arriver, la peur de l'Autre... La peur, toujours, tout le temps. Justifiée ou non. Et beaucoup, souvent, pensent que le meilleur moyen de se prémunir contre cette peur de l'autre, c'est que l'autre ait encore plus peur de moi que moi de lui.

Un soupir pas si bref que ça.

- Mais tu vas peut-être trouver ça trop théorique... Sache que je n'ai pas toutes les réponses car je n'ai pas toutes les informations. J'ai sans doute appris la mort et même l'attaque, de tes amis pirates, en même temps que toi. Les décisions sont prises par un Conseil que je n'ai pas voulu intégrer et qui ne divulgue l'information qu'à contre-coup... Ce qui, là, est justifié par la peur d'être, à nouveau, trahi par une taupe. Je ne peux donc que constater et supposer. Mes camarades, ou non, pourront donc corriger mes propos, au besoin. Je ne sais pas si tes amis ont été contactés lorsqu'ils ont franchi la frontière décrétée par l'USSR elle-même... J'espère que oui. Ça prouverait, à mes yeux, que l'USSR privilégie d'abord la solution pacifiste à la solution belliqueuse. Mais soyons francs, j'en doute... La peur à nouveau, petite Tamarie. Puisque tes amis ont franchi une frontière publiquement annoncée, puisqu'ils n'ont, eux, visiblement, pas pris soin de contacter l'USSR en la franchissant, alors, dans un monde dirigée par la peur, ils deviennent aussitôt une menace. Et... puisque peur d'échouer, peur de perdre un camarade, peur de ne pas être assez craint... le meilleur moyen de l'éliminer, cette menace, le plus efficace, était de les prendre par surprise en les laissant croire qu'ils n'avaient pas été repérés comme de ne pas leur laisser le temps de se préparer ou contre-attaquer. Ou fuir. Ce qui est incontestable et parfaitement justifié dans un système où la peur prime. Une peur que, souvent, on préfère appeler sécurité.

Un léger raclement de gorge... et puisqu'on lui a toujours pas retiré sa radio :

- J'aurais pas de meilleure réponse à te donner, petite, alors inutile de me reposer la question. Mais je vais ajouter autre chose qui, j'en doute pas, plaira encore moins à certains de mes camarades... Car, mon bon Ruscherra, je n'opte pour le silence et ne le trouve efficace que lorsque je ne veux rien changer à ce qui est... J'ajoute, donc, une autre peur à la liste. Celle que des membres habitués à la guerre, formés pour elle au combat, galvanisés par elle, la violence et la victoire qui, parfois, l'accompagne, ne finissent par s'encroûter, se démobiliser puis partir ou s'éteindre. Alors, nomades ou non qui m'écoutez, tenez-vous-le pour dit une fois pour toutes car il y a eu assez d'exemples... Les pirates, Warmstone, les Death et j'en passe... Donnez la moindre occasion à l'USSR de passer à l'acte et elle ne résistera pas bien longtemps à la prendre.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

On est tous libres de nos pensées. Ensuite on choisit un drapeau et on meurt dans son ombre. Mais avec le sourire. C'est important la bonne humeur.
Note que le fagnon noir est indémodable, j'ai hâte de rencontrer les prochains marins d'eau douce.


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

"De mon point de vue ce que dit Clétus est assez juste. Je vais néanmoins me permettre de préciser quelques points."

"Certes le conseil divulgue les informations de ce type qu'à contre-coup, mais déjà au moins elles sont divulgués publiquement, tous ne peuvent pas en dire autant."

"L'URSS n'a jamais clairement défini de ligne à ne pas franchir dans son secteur d'action maritime. Actuellement, seule la Crique a la capacité de pénétrer dans nos zones maritimes et ils se savent déjà pas les bienvenus. Le Conseil a souhaité garder le plus longtemps possible l'avantage stratégique que représente le fait d'être le propriétaire de la carte maritime la plus complète connue à ce jour.  Ceci dit le jour où nous devrons partager les mers approchent à grands pas, nous le savons, il va devenir urgent qu'on définisse nos frontières maritimes comme on a défini nos frontières terrestres."

"Les pirates n'ont pas reçu d'appels préventifs de notre part, les prévenir aurait été bien trop risqué pour nos éclaireurs, nos partenaires commerciaux et nos infrastructures. Ils étaient bien plus proches de chez nous que de chez eux, gros groupe, bien armée, non et dans un secteur sensible pour nous et nos partenaires. Ils le savaient que nous savions qu' savaient, ils sont venus en toute connaissance de cause. D'ailleurs si ceux qui les envoyés ici pouvait nous dire l'objectif exact de leur mission , nous sommes tout houi, non personne ? ALLO LA CRIQUE !"

"Enfin pour en venir à la conclusion de Clétus, je ne suis pas entièrement d'accord avec son affirmation."


"Les Death et les sbires de Gueule de Truie j'ai vraiment le sentiment qu'on a géré du mieux qu'on a pu avec nos moyens et nos connaissances à l'époque, mais ça n'a pas été suffisant clairement. Je regrette profondément la mort de la petite Maëlie."

"Warmstone a été victime d'une diplomatie désastreuse dont je suis en partie responsable. Toutefois on ne peut pas dire qu'on n'a pas hésité longtemps, même très longtemps, avant de passer à l'action. J'admet que rien ne justifiera jamais la mort de 3 femmes enceintes et l'URSS portera à jamais cette erreur dans son histoire."

"Quant aux pirates, là pour le coup on peut difficilement faire plus légitime comme action de prévention."

"Je rejoins néanmoins Clétus sur un point, dans les faits je constate également que l'URSS n'est rarement aussi vivante que quand elle part au combat. Elle n'est jamais aussi efficace que quand elle a une cible désignée à abattre. Certains des nôtres se complaisent dans la violence et la guerre, c'est vrai, je me demande ce qui se passerait s'il n'y avait pas l'URSS pour encadrer ces gens-là ?"

"Pendant que nos forces de sécurité font leur travail notre village Roningrad a grandement prospéré, il est prêt à accueillir tout nouveaux habitants qui ne souhaite pas souffrir de faim, de soif ou de maladie, et avoir un toit sur la tête. Toute personne qui souhaite un travail honnête et récompensé à sa juste valeur est la bienvenue. Toute personne motivée qui souhaite participer à la vie en collectivité au sein du Conseil est la bienvenue. L'avis et les besoins de nos habitants comptent."

"Laura. Terminé."

 

Il n'y aurait jamais eu d'USSR sans "ces gens là."


Social Justice Shinobi

"C'est tout à fait vrai Zoot, l'USSR est un ensemble interdépendant de nombreuses personnalités et compétences différentes."

Tout dépend de qui tu parles cocotte. URSS ou USSR ? T'es dev'nues bègues ou nostalgique ?


Ni dieux ni maîtres.

"USSR, mes excuses si ma langue a fourché. Nostalgique non, bègue hélas il semblerait."

- A propos du désaccord sur ma conclusion, Laura... J'ai parlé de donner une occasion à l'USSR de passer à l'acte. Que ce passage à l'acte soit justifié ou non, comme je l'ai précisé. Je maintiens donc ce que j'ai dit. Quant à la justification elle-même, chacun est libre d'en juger. Ceci dit, je note qu'on a plus d'un désaccord, personnellement... Ton discours me laisse entendre que l'USSR n'aurait, finalement, à se reprocher que quelques dégats collatéraux qu'on pleure à chaudes larmes et le fait de ne pas encore avoir dessiné une frontière de plus. Un bilan un brin léger, que je ne partage déjà pas, et qui surtout, à mon goût, fait l'impasse sur les raisons profondes et comment éviter que ça se reproduise. Sauf que tout le monde, loin de là, ne veut pas l'éviter ! Et j'en viens à l'argument disant que sans ces "gens-là", il n'y aurait pas d'USSR... Il n'est bon qu'à convaincre les membres de cette même USSR. Et encore. Ce que dit cet argument, Zoot, c'est l'absence totale de remise en question. C'est se regarder le nombril et rien d'autre. Se palucher. Et avec le sang de l'ennemi, supposé ou non, en guise de lubrifiant, en prime ! C'est montrer à quel point on est persuadé que le monde tout entier se réjouit de l'existence de l'USSR. Ce niveau d'aveuglement est malheureusement aussi fascinant que désastreux... Et commun à tous les dominants.

S'ensuit une courte pause, il faut bien le dire, absolument théâtrale. Avant de reprendre sur un ton moins dur ou, plutôt, provocant :

- Rusch, je ne reconnais qu'un drapeau noir. Celui qui, justement, proclame qu'il ne devrait pas y en avoir ! Ce qui me permet de combler un oubli précédent... Je ne suis pas objectif, Tamarie. Personne ne l'est. Moi pas plus qu'un autre.

"T'interpète mes mots comme tu veux, je fournis pas les notices. Mais va pas la boucler pour autant. Si t'arrives à convaincre des biges avec tes explications, ça me fera plus de sang."


Social Justice Shinobi

"Disons que je fais une différence en 'donner une occasion' et 'donner la moindre occasion', je pinaille sûrement. La manière dont tu l'as dit m'a fait croire que tu penses que nous n'avons aucune retenue, ce qui est totalement faux dans les faits. Pour le reste je ne contesterais pas."

Un silence.

"Les raisons profondes et comment éviter que ça se reproduise. Bien, bien... Eh LES SQUADRONS, vous seriez prêt à faire la paix avec l'URSS ? Ou seule l'annihilation complète de l'un des belligérants pourrait mettre fin à notre conflit ? D'autres options sur la table ?"

Le ton est tout à fait sérieux.
 

Le ton, ici, en revanche, s'efforce de ne pas paraître trop las... mais il en résulte quelque chose d'assez hautain où plane non pas le "spectre du communisme" mais une forme de colère sourde, le tout desservant certainement le propos :

- Je ne te reprocherais pas de pinailler, Laura, je pinaille pas mal moi même. Par exemple, éviter que ça se reproduise ne doit pas se distinguer des raisons profondes mais appeler à s'interroger sur elles... et je ne vois pas en quoi la demande abrupte et soudaine de paix, adressée aux Squadrons, atteste d'une réflexion sur les raisons profondes. Ça me parait même être l'inverse. J'ai possiblement raté un épisode et si c'est le cas, je m'en excuse, mais l'USSR a officiellement déclaré la guerre aux Squadrons ? Ça m'apparait comme une condition nécessaire et préalable à une demande de paix. Je pilaille encore un peu... Demander la paix quand, le plus souvent, on s'exprime essentiellement sur nos actes de guerre, c'est... compliqué. Qu'on les exprime avec une pointe de regret, même sincère, désinvolture ou panache par économie de mots n'y change pas grand-chose. Même si je remercie Zoot pour son dernier propos qui affiche assez nettement la couleur... J'aime quand c'est clair et franc. Mais alors pourquoi tant faire état d'actes guerriers plutôt que d'actes libérateurs ou, mieux et surtout, d'actes émancipateurs. L'émancipation, ça devrait parler à une Union se donnant des élans communistes, pourtant... Je cherche donc du côté des raisons profondes. On doit peut-être ça aux origines de l'USSR ? Si l'Union n'a vu le jour que grâce à Zoot, selon Zoot lui-même, au fondement et à la fondation, ce sont deux hommes et deux visions. Maître Fu et Jelani Mipira. Pour Jelani, avec lequel j'ai pu parler avant de le buter comme le monstre que je suis car, oui, je suis très loin d'être exempt de reproches... Pour Jelani, donc, rien ne comptait d'autres que la Lutte, en lui allouant tous les moyens possibles, visant à libérer les opprimés en coupant toutes les têtes d'oppresseurs qui dépassent. Outre l'avoir mis en garde sur le risque que son Union deviennt l'oppresseur et, alors, qui pourrait bien lui couper la tête ? Outre ça, donc, je déplorais l'absence de projections sur l'après, sur le pourquoi de cette Lutte, sur l'objectif car, sans lui, ou s'il n'est que de couper des têtes, après l'ennemi précédent, on trouvera toujours un prétexte au suivant. Alors peut-être que cet après était laissé aux mains de Maïtre Fu, plus pacifiste, plus zen, plus porté sur la plénitude ne pouvant s'atteindre que dans la paix une fois les opprimés libérés... Enfin, je dis ça, c'est ce que j'ai supposé de ce qu'on m'a raconté parce que les rares mots que j'ai entendu sortir de la bouche de Fu datent de quelques soixante-dix lunes en arrière ! Il est donc possible que ce mutisme ait laissé la voie à la seule vision de Jelani qui, je l'affirme, est celle qui anime réellement l'USSR malgré les quelques voix, parmi les plus barvardes pourtant, qui tentent encore faiblement de faire valoir l'autre pendant fondateur... ce qui peut donner, vu de l'extérieur, une impression de schizophrénie entre un certain discours tenu par l'USSR et ses actes.

Une pause laissant entendre une série de déglutitions parce que, merde, autant causer assèche la bouche ! Une bouche qui, pour bien des raisons, le barbu ferait bien de fermer. Ce que beaucoup souhaitent probablement, d'ailleurs, et que ceux-là se rassurent, il y a fort à parier qu'après cette conférence, l'ours, espérant un peu moins chaque jour faire jaillir un tout autre potentiel de cette Union, s'en retourne à un silence bien plus définitif sur la place publique.

- Si je ne devais donner qu'une émanation, qu'un exemple de ce que j'avance, ce serait ce foutu territoire. La notion même de territoire et les frontières physiques et mentales qui en découlent, que seul l'USSR, à ma connaissance, a cru bon de remettre au goût du jour en ce monde ! Définir son territoire c'est, par-là même, définir celui des autres ! C'est pousser chacun à le défendre. C'est dire que ça c'est à moi, ça c'est à toi, que tu le veuilles ou non, et limiter la notion de bien commun à une frontière. C'est, SURTOUT, donner du sens à la guerre ! Le casus belli idéal. Le prétexte parfait pour se convaincre de ce dont on s'était déjà persuadé, sans quoi on aurait pas eu besoin de définir SON territoire, à savoir que tous ceux qui sont au-delà de cette ligne sont des ennemis, des rivaux, des adversaires, des envahisseurs potentiels. Alors toute la pensée peut s'articuler autour de cette excellente raison qu'on s'est donné pour perpétuer la guerre permanente. Voilà le genre de raisons profondes auxquelles je pense. Les raisons profondes auxquelles il faut s'attaquer et réfléchir si, effectivement, on veut éviter qu'un Warmstone, par exemple, se reproduise. Mais je le redis... Veut-on vraiment, collectivement, au sein de l'USSR, éviter que ça se reproduise ? Car, si ce n'est pas le cas, il faut arrêter le double language, assumer une fois pour toutes les inévitables confrontations qui découlent de ces choix, embrasser, à l'image d'un Zoot ou d'autres plus silencieux par les mots mais bavards par les actes, le caractère intrinsèquement belliqueux d'une telle voie et ne plus déplorer, encore et encore, un nouveau conflit et ses victimes ! Ainsi, chacun, à l'intérieur comme à l'extérieur, saura enfin à quoi s'attendre et se positionner. Saura pourquoi il ou elle se bat et produit, lune après lune. Et peut-être aussi qu'alors, accessoirement, les abrutis vous reprocheront ce qui peut l'être plutôt que le communisme... Parce que, Mary de la Crique ou d'ailleurs, qu'est-ce que ça peut bien te foutre qu'à Roningrad, les outils de production et la production elle-même appartiennent aux Travailleurs plutôt qu'à un seul maître ou à une poignée de bourgeois ? Quel foutu rapport avec la mort de tes amis ?!

Un soupir, après tout ça, clairement exaspéré. Puis, sur un ton bêtement plus intime sur une onde publique :

- Et Laura... de toi à moi... l'idée que sans garde-fous, l'Union pourrait décimer mille personnes plutôt que cent n'est pas un argument qui me semble la défendre et n'est pas une ambition suffisante pour sacrifier ma santé mentale ou physique en jouant ce rôle ad vitam. Mais libre à toi de penser que si.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

"Encore aujourd'hui, y en a pas un qui pige que l'USSR c'était une grosse blague à la base. On trucide des fachos comme des samouraïs dans les égouts un jour, on gouverne le monde après.
C'était le genre de blague ou ceux qui viennent ensuite pigent pas que c'était drôle au début. On va pas caillasser ces pauvres azimutés, hein, Jelani était le premier d'entre eux à s'y croire. Moi j'avais le choix entre le suivre et lui sauver le cul au prof trop bavard, ou suivre les super héros. Fu, lui, il y a jamais rien compris. Remarque, c'est réciproque, personne y a jamais rien pigé non plus à ce bige. Et moi, j'aime bien me bidonner. Alors j'ai voulu que la blague dure. Et bah je suis parti pour me marrer encore un bon moment, on dirait."


Social Justice Shinobi

"Avec ta logique Zoot, tout ce putain de monde n'est qu'une vaste blague, et tu n'as peut-être pas tord au final."

"Très bien Clétus, tu as raison, officialisons pour tous les auditeurs ci-présent la situation actuelle entre les Squadrons et l'USSR. L'USSR a, par ma voix, menacé les Squadrons de mort si il s'approchait de l'Asile ou de nos frontières. J'ai fait cela pour les dissuader d'attaquer l'Asile après des manœuvres qu'on peut qualifier d'hostile. Par la suite ils ont éliminé les Loxos pour des raisons crapuleuses, qui ont eux-même éliminés le groupe des 'Girls' pour des raisons similaires. L'Asile, suite à une scission interne, a ensuite été démantelé. L'USSR n'a pas l'intention de faire la police en dehors de son territoire, que ce soit par justice ou par vengeance. Mais depuis les Squadrons se sont armés jusqu'aux dents avec l'aide de la Crique. Ceux-là même qui viennent d'envoyer un groupe de pirates sur nos côtes. Quel est leur objectif maintenant ? Nous l'ignorons, il me semble légitime qu'on s'en inquiète et qu'on se prépare au pire. Encore plus si ils restent silencieux."

"Tu insinues que nous avons un double langage parce que nous avons officialisé un territoire afin de générer une guerre permanente. Mais Clétus, on a fait qu'officialiser des pratiques courantes, des pratiques nécessaires à la domination. Nous avons choisi la clarté et la transparence là où d'autres ont choisit l'ombre et le silence. Tu ne l'a peut être pas vu, mais la guerre se préparait déjà en coulisse avant même que l'on sorte des égoûts. L'USSR a un projet civilisateur et pacificateur, pour atteindre son but et le défendre, la domination de la péninsule de Roningrad est son objectif. Le monde se porterait mieux sans la Crique, sans les Squadrons, sans l'USSR et sans tous ceux qui préparent la guerre pour dominer le monde ou un coin du monde. Peut être ai-je tord Clétus, mais l'USSR me semble un mal nécessaire pour défendre Roningrad, ses acquis matériels, et un avenir meilleur pour nos enfants."

"Maintenant que tout cela est dit, je pose la question aux Squadrons, est-il envisageable pour vous que nous cohabitions en paix sur ce monde ?"
 

Soudain, un grésillement se fait entendre. On entend un bruit de métal qui s'entrechoque; mais pas de lézard, je vous cause pas d'épée mais plutôt le genre gamelles et casseroles. Puis une oreille attentive reconnaitra le son d'un cheval qui s'ébroue et... un rôt?

" Pardon vieux! "

La voix est grâve et un poil rauque du genre cordes vocales fatiguées qui ont du voir passer sans doute trop de fumée et de gueulantes.

" T'entends ça Enbarr? Si tu veux crever ton clebard, tu lui cherches une saloperie dans l'poil. Ben, j'ai comme dans l'idée qu'il y en a qui se cherchent un prétexte pour aller botter le fion de l'Escadron. "

A nouveau le cheval qui s'ébroue comme s'il répondait...

" Tout à fait d'accord mon vieux! C'est le problème des types qui ont peur. La trouille ça vous rend violent... et con aussi dès fois... ou lâche..."

On entend des pas. Quelqu'un s'approche et une voix indistincte en arrière plan.

" Hein quoi? Qu'est ce que tu dis Luss... Oh merde! C'est l'micro ouvert ça "

* CLAC * Fin de transmission


C'est beau la connerie en couleur

Il faut dire qu'on en connait un rayon niveau violence, connerie et lâcheté du côté de l'escadron, hein mon couillon ?


Guhuhuhuhuhu !

Déclaration de guerre ? J'me souviens juste d'un p'tit pipi pour marquer le territoire ... mais bon j'ai peut-être zappé un truc ? Faut qu'j'demande à mes ambassadeurs si on a ressu une déclaration de guerre officielle ...

Un petit rire sec.

Vous vous touchez un peu la nouille à l'USSR, non ? L'ennui de l'enfermement peut-être ?


Ni dieux ni maîtres.

Serait-ce la douce voix de ma bonne amie Kenija ?

Cela fait maintes lunes que je n'ai eu le plaisir d'échanger avec vous !

Pour le pipi, c'est fort possible, nous avons quelques soucis chez les plus vieux d'entre nous. Le temps fait sont oeuvre que voulez-vous.
Mais je me souviens surtout d'un échange de données géographiques des plus savoureux entre vous et moi.
Le reste ne sont que faux semblants pour amuser la galerie.

Concernant les nouilles que nous pourrions toucher par ici, ma foi j'ai malheureusement littéralement égaré la mienne très récemment et je suis presque certain que Madame Laura n'en a pas non plus, mais vous avez raison les apparences sont parfois trompeuses. Je ne manquerai pas de vous tenir informées de mes investigations sur le sujet !

Guhuhuhu !


Pssst

- Exact. En général, on attend que tu passes... pour nous faire un peu d'animation.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Ah, ces bons vieux débats hm..."internes"...qui ne mêlent nulle part après avoir buté un nain en salopette et un clébard...hm...ou des femmes enceintes, au choix...j'en regretterais presque mon départ.

Bon allez les fermiers et autre diplomate démissionnaire d'un soir, hop hop hop, retour aux champs d'coton et au récurage des latrines, hm, une guerre c'est pas vingt clodos avec des mitraillettes...et puis on sait tous qui mènent la danse, pas la peine de vous donner trop d'importance pour certains. Même ce bon gros blaireau de Zoot. Hm...et je dis pas ça comme une insulte, enfin presque...c'est que ça dort beaucoup l'hiver, un blaireau, et la dernière fois qu'j'l'ai vu, il avait une très belle pelisse... hm... L'air un peu moins sûr de lui aussi, mais ça...

"Toi aussi, t'es du genre à avoir le courage qui grandit à mesure que tu t'éloignes ? Bah j't'en prie, sois plus courageuse encore, poulette."


Social Justice Shinobi

Plus j'm'éloigne et plus t'es hm...vexé par une comparaison avec un animal ? T'as dû oublier une hm...bonne partie de c'que j'ai pu t'sortir à Roningrad alors, hm, j'serais un gros balèze comme toi qui s'papouille les biceps tous les jours, j'me serais mise une grosse patate dans la tronche à la première phrase.
Restes-en aux poèmes de fortune cookies à la con, Rambo, si tu veux être pris au sérieux tout en hm...blaguant ? Enfin, c'est juste le hm...conseil avisé d'une poule mouillée toute seule au milieu du désert, j'ai pas quarante hm...péquenauds qui m'filent la becquée, moi, ni un p'tit copain à hm...poil rose qui surveille mon gros fion. Prends soin d'ta pelisse, poussin...hm...

"Traites-moi de blaireau si ça te chante. Mais pas de gros. C'est pas gentil pour les gros."


Social Justice Shinobi

"Bonjour Kenjira et l'inconnu qui a laissé sa radio allumée par inadvertance."

"Je n'ai pas parlé d'une déclaration de guerre, mais les informations à notre disposition nous font penser que vous vous préparerez à escalader le conflit actuel. Nulle volonté de ma part de créer un cassus belli, on a déjà un si vous avez la témérité de vous pointer à la frontière. La question est plutôt de savoir si il est encore possible de le désamorcer et de bâtir des relations plus paisibles. Nous n'avons aucune exigence sur ce qui se passe en dehors de nos frontières actuelles, qui vous le noterez n'inclus plus l'Asile."

"La situation est bien différente de celle avec Warmstone qui nous posait un problème pour sa simple présence sur la Péninsule. Ils voulaient qu'on parle d'égal à égal alors qu'ils n'avaient pas les moyens de leur prétention. Avec vous si vous le désirez on pourrait se parler pacifiquement d'égal à égal au lieu de se mener une guerre froide comme avec la Crique, je vous invite à me contacter en privé le cas échéant."

"Cela étant dit je veux bien que vous m'éclairiez sur notre supposé enfermement, parce que là je ne vois vraiment pas ?"

 

Feulements.

Haaan. Alors mes confuses. Je suis pas vraiment seule, en fait, j'ai un peu menti...j'ai trop l'habitude de mon ami...hm...Wilson...il est anorexique...et y'a tellement de Wilson partout que j'ai parfois l'impression que le monde est Wilson... We're all Wilson... J'y pensais comme slogan pour un mouvement qui réunirait toute l'humanité sous une seule bannière, mais si ça met des gens de côté, hm...quelle tristesse...vraiment... Même pas un régime express...?
Hm... C'était donc ça... Vous avez tous pris du poids depuis que hm...celle aux gros ni...fuck...celle avec une importante poitrine a ouvert son Diner... J'aurais plutôt pensé que ça vous refilerait tous la chiasse, par l'odeur et les rumeurs, mais on me dit dans l'oreillette que la merde est hm...l'apanage de quelqu'un d'autre à Roningrad... Une sorte d'artiste contemporain. Quel dommage de n'avoir pu admirer cette oeuvre si...retentissante, hm, en ce bas monde...

...

Sinon j'ai rencontré la Squadpigeon, et ce n'est pas un mythe, pour ceux qui en doutaient, ils existent réellement, comme les Leprechauns... Hm... Au départ ils voulaient me tuer, puis non, et là ils reveulent me transformer en passoire, hm, je sais pas trop pourquoi... Hé ! T'as vu Ruscherra, j'ai encore ma tête ! Enfin ce qu'il en reste...hm...

Et je tiens à dire à ce sujet, à Monsieur hm...*raclement de gorge*...DUGENOUX...que la vente d'Enbarr, bon, hm, ok, mais je vous l'ai pas vendu pour en faire une *raclement de gorge* GROSSE FIOTTE. Hm...ah merde, pas les gros c'est vrai...pas les gros, hm...sinon Zoot va venir...
Pd va, DUGENOUX, c'est quoi ces histoires de violence et gnagnagna ? Je te croise hm...tu te prends mon radiateur. Et tu rejoins le clan Wilson.

Guhuhuhu !

Les merveilles de ce bas monde sont souvent de basse extraction !

Revenez donc admirer mon humble Qidsu, vous aurez une visite personnalisée.

Et comme ma bonne amie Laura l'a précisé, nous ne voulons que la paix !

Guhuhuhu !


Pssst

Votre invitation m'honore...hm...oui...oui oui...vraiment, mais je regrette, je vis désormais en ermitage et j'ai fait voeux de ne hm...plus mettre un pied dans les hm...cités de l'Homme. 

Encore plus bas.

Et Wilson est très capricieux et timide...il n'aime que les Wilson...hm...il croit que j'en suis une mais pas tout à fait...

Tu as un certain talent pour garder ta tête. Un certain brio même.
J'te dis pas "à bientôt" ou "bonne bourre", la dernière demoiselle avec qui j'ai piaffé de la sorte, c'était la Recluse.
... Niveau gri-gri on repassera. (Penses-y si tu me réduis la tête un jour, des fois que ça concentre le juju.)


"Tu as un projet dans cette vie ? Dingue. Bon allez, mets-toi en slip-chaussette s'il te plaît."

- Désolé d'élargir la parenthèse en attendant de découvrir que les Squadrons ne sont pas spécialement versés dans le dialogue mais, aussi mal que ça me fasse de l'admettre, Costello est loin d'avoir tort sur tout... Mais tu te plantes bien sur un truc, Ruby. On m'a récemment fait suivre un "stage de survie" consistant essentiellement à bouffer la cuisine de Penny. J'ai survécu. Tout juste, mais j'ai survécu. Par contre, j'ai la chiasse depuis ce jour. Navré pour les oreilles sensibles, s'il en reste. Alors si Zoot est gros... et tu l'es, hein, mon grand, je t'ai connu plus franc... Si Zoot est gros, donc, c'est que ça vient d'ailleurs. Chacun jugera. Y compris de l'importance de cette intervention. Fin de la parenthèse pour moi, hein, mais voilà... Se toucher la nouille, oui, celles de Penny, non.


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

" Et blabla et blabla...
C'est Magnus, de La Crique. Une réaction tout de même.
Désolé de l'attente, j'ai du enquêter pour comprendre quelles étaient les limites Rouges en mer et sur cette accusation de propagande. Nul doute que mes amis n'auraient pas franchi votre jardin maritime. Résultat, je n'ai rien trouvé. Vous êtes de sacrés paranos ou des piètres menteurs puisque tout cela n'est que dans votre tête. Alors quoi, ce nom de "Pirates", c'était vestimentaire ? Attaque préventive... ça fait encore rire sur le Continent ? Pas mes amis en tout cas. Je les connaissais, j'ai vécu et survécu avec eux. Des marins cools et heureux de vivre. Des marins... ça navigue. Ils naviguaient, c'est tout.

Vous faut t-il encore un peu d'amusement d'un cirque pour vous occuper ? On a bien vu, entendu, vécu votre politique depuis deux ans. Vous tuez tout ce qui vous ne sert pas ou ce que vous ne contrôlez pas. C'est un fait, c'est une vérité. Quelque soit vos raisons, vous en trouverez toujours. On vous retire vos armes automatiques vous êtes quoi ? Une bande de petites frappes ? Lamentable. 

Bref, je me demande pourquoi je perds mon temps ici à faire réaliser ce que nous savons tous.
Vous n'êtes que des criminels et le titre de nazi vous va à merveille.
Aller, continuez à chasser pour remplir votre vide social.
"

Guhuhuhu !
Et blablabla et blablabla.
Bla ... Bla !
 

La radio se rallume sur la jeune femme qui pigeait toujours pas grand-chose.

-Merci monsieur Clérus pour votre réponse… Attendez… Tu es sûr que crassus belli c’est pas le ventre sale ? Et l’autre mot c’est quoi Doudy ? C’est trop de mot que je comprends pas… Je peux pas dire ça…

Elle reprend sa radio et s’éclairci la voix, elle doit être en train de lire un texte ou réciter quelque chose qu’on lui dicte, on peut de temps en temps entendre une toute petite voix, comme celle d’un enfant.

-Merci monsieur Clétus, j’ai bien compris votre question de peur et que vous sentiez vous aussi la peur de perdre un semblable ou un ami. Mais la peur est une chose qu’on cultive et qu’on propage, il est prouvé que ceux qui vivent par l’épée, périssent par l’épée… Je pige pas ça Doudy… Et vous semblez préférer cultiver et propager cette peur que de vous en défaire. Vous pensez que vous aurez moins peur quand tout le monde aura peur de vous ! Heu attendez, c’est une question, peur de vous ? Ceux qui n’inspire que la crainte meurt seul et trahis. Et non je dirais pas la suite ! C’est pas gentil ! Doudy ! NON !

-Désolée, je vous laisse à vos zizis et vos gros… Je comprends pas pourquoi vous faites tant de mal alors que personne chez les pirates vous voulaient du mal. Mais je vous plain, peut être que vous connaissez que ça et que vous pensez que vous ne pouvez vivre que ça, ça doit être dur de pas avoir d’ami, que des gens qui ont peur et qui du coup suivent vos ordres pour pas être exclus ou tué. Pourtant vous avez l’air gentil, surtout vous monsieur Célrus et madame Laura, mais j’aime pas ce que vous dites car vous savez faire que tuer et que si vous tuez pas, ben vous devez vous occuper de vos champs et que c’est pas ça que vous voulez faire. J’aime pas faire mes corvées non plus mais je dois les faire et je vais pas me disputer avec les autres pour trouver des excuses.

Petit silence puis elle reprend d’une voix joyeuse.

-Ho et c’était Tamarie ! Coucou monsieur Magus !
 

"Bonjour Magnus."

"Vous pouvez encore enquêter longtemps sur les limites rouges en mers, il n'y a point à ce jour, comme je l'ai déjà dit il y a peu. Mais j'admet que j'ai beaucoup parlé, ça doit être dur à suivre, surtout si étiez en pleine enquête à ce moment précis."

"Quant à la propagande anti-rouge, et bien nous avons un bel exemple ci-présent. Qui, en dépit des faits, a fait croire à Tamarie que les membres de l'USSR ont peur de leur propre organisation, que chez nous c'est suivre les ordres ou mourir, que nous n'avons pas d'amie ? Donc dite moi, qui est à l'origine de cette propagande anti-rouge si ce n'est pas vous ? Cette même propagande anti-rouge que nous ont servis les Crash Rangers dès nos premiers échanges diplomatiques. Assez ironique d'ailleurs cette propagande anti-rouge quand on connaît l'ambiance chez vous. Quand on a autant de traîtres et de transfuges dans ses rangs il faut se poser des questions au lieu de baver sur les autres."

"Oui nous sommes de sacrés paranos, c'est indéniable, d'autant plus quand on a affaire à vous. Mais excusez-moi, après en avoir appris un peu plus sur votre fonctionnement interne, vous gagnez la palme, et de loin."

"Donc oui j'admet que dans notre paranoïa : Crique + Pirates + Sud = attaque préventive, équation logique simple. Équation logique erronée ? Vous ne me ferez pas croire des survivants aussi bien organisés et prudent que vous envoie sa seconde puissance de feu aussi loin de chez elle juste pour naviguer dans la joie et la bonne humeur. En tout cas ce bon capitaine Vidar n'avait pas la réputation d'un enfant de cœur. Et même si c'était le cas ils ont fort mal choisit leur lieu de plaisance. Notre paranoïa est connue, la présence de la péninsule aussi. Bref le menteur en l'occurence c'est vous, et Tamarie une grande naïve, 'gentils pirates' mais bien sûr."

"Les faits maintenant.
Nous avons tué des barbares qui vénéraient un dieu sombre et prônait l'annihilation de l'humanité. Nous avons tués des mercenaires qui refusaient de nous céder le contrôle intégral de la péninsule. Nous avons tués des pirates qui longeaient notre côte sans s'être annoncé. Au vu des faits, je ne peux pas prétendre sans mentir que nous sommes des gentils samaritains. Nous sommes des survivants qui luttons pour survivre et bâtir un avenir pour nos enfants. Le contrôle intégral de la péninsule était l'objectif que nous nous étions fixés pour prospérer en toute sécurité. Nous avons ce contrôle et nous ne demandons rien de plus, si ce n'est de commercer avec qui le souhaite. Depuis la massacre de Warmstone, nous n'avons tués personne, l'hydre rouge était endormie. Donc je vous le demande, pourquoi êtes-vous venus titilliez la queue du monstre qui dormait tranquillement dans son antre ? Contre qui avez-vous armé les Squadrons ? Quel est l'objectif que vous vous êtes fixé pour assurer votre survie et votre avenir ?"

"Si vous répondez avec sincérité à ces questions, peut-être pourront nous enfin commencer un vrai dialogue diplomatique."

 

Un son fluté qui s'échappe de la radio, suivi d'un air fredonné mais trop lointain pour entendre autre chose que les mots pirates et petit doigt. Puis la voix d'Hécate le clown blanc du Cirque Ryjkov résonne, plus enjouée qu'à l'habitude.

Monsieur Vidar est mort.

Un gloussement nerveux.

Nous parlons bien de ce Monsieur Vidar qui voulait faire une descente de lit avec ma peau blanche.

Un sifflement sinistre suivi d'un rire plus franc.

Ah, j'en ai une bonne. Vous savez quel est le comble pour un pirate ? Glisser sur le pont de son bâteau et se noyer.

Léger silence en attente d'une réaction.

Oui bon elle est pas très bonne finalement et Beth va encore me reprocher de ne pas respecter l'âme de ceux qui sont morts. 

Un profond soupir.

Par contre les gens, arrêtez d'embêter cette pauvre Laura, vous allez me la stresser. Elle est gentille Laura, elle n'a pas envie de me tuer elle. Ah oui, monsieur Magnus, je suis vraiment désolée que vos amis soient morts. Enfin, par vraiment pour Monsieur Vidar à vrai dire mais bon on dira que c'est un détail. Même Tasha je l'aimais bien. Mais c'est normal j'ai toujours préféré les femmes. En plus il parait qu'elle avait des tatouages partout. Enfin bref, peut-être auriez vous du accepter la main que je vous tendais au lieu d'essayer de la mordre à l'époque. En plus c'est stupide, je n'ai que la peau sur les os. Ah et pour ceux qui en douteraient les gens de l'USSR sont les seuls à avoir accepté d'accueillir le Cirque et de promouvoir la culture en ce bas monde. C'est important la culture. Enfin techniquement les rangers aussi étaient prêts à nous accueillir, mais je crois qu'ils ont fait une indigestion de sable avant notre venue. J'admets, certains rouges sont un peu sanguins et susceptibles parfois et je suis bien placée pour le savoir mais le fait que je sois encore là pour vous parler prouve qu'ils sont malgré tout ouverts au dialogue. Mais au final c'est toujours la même histoire, il y a des morts, des gens tristes, des menaces, des enquêtes, des jugements, jusqu'à la prochaine fois que le sang coulera. Des fois on se croirait dans une cour d'école où on se disputerait les carambars et les billes. Si vous voulez je veux bien faire la maîtresse, j'aurai bien aimé être maîtresse en fait...


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

** crachottement d'un micro fatigué. Puis on entend à nouveau cette voix masculine un peu rauque **

" Allo?! Ca marche là? Elle m'entend la Ruby? Tu m'as reconnu l'inconnue voilée? Mince! Je nous savais pas si intime... ça me stresse un peu. Mais t'inquiète, j'vais pas en faire une fiotte de ton Enbarr et même qu'on est devenu des potes. Que trois fois il m'a balancé de sa selle et j'ai eu que deux ruades à esquiver et... bon d'accord il m'a mordu une ou deux fois mais c'est de l'amour vache j'en suis sûr. J'le vois dans son oeil, il commence à s'attacher. Surtout quand je lui amène sa bouffe... Pour le reste, j'suis pas diplomate. Mais j'entend un paquet d'anerie dès que ça cause du Squadron. J'en déduis que ça cause, ça gamberge... mais ça se connait pas en fait. "


C'est beau la connerie en couleur

" - Je crois que j'ai du temps à perdre...
Surement le beau temps, les cocktails et la plage. Faut faire son deuil aussi, j'en aimais un paquet dans l'équipage de Vidar.


Salut Laura.
Comment vas-tu ? Quelle énergie, quelle verve mets tu dans tes paroles ah ah ! Les responsabilités te vont à merveille, je te décerne le prix de la politicienne de l'année. Tu te succèdes à toi même pour l'année dernière. Tu dis souvent des inexactitudes, des chooooses et leur contraire. Bref, une VRAIE politicienne que dis-je ! Ce n'est pas un défaut, si ? Tu permets que je te tutoies au fait ? je demande, on sait jamais si vous allez lancer une Fatwa pour cette familiarité. 

Répondre FRANCHEMENT à tes questions ?
A quoi bon, tu as deja toutes les réponses. Au même titre que "ta" propagande immaginaire. 
Un jour j'ai demandé à un con pourquoi il avait fait sa connerie. Il m'a répondu qu'il l'a faite parce qu'il pouvait la faire. Avoir une puissance et l'utiliser parce que vous pouvez l'utiliser c'est pareil au même Laura. Mais que veux tu, on ne va pas t'en vouloir puisque tu es une porte paroles qui doit forcement défendre son camp. Une vraie politicienne quoi. Tu sembles y croire en plus, c'est ce qui est pathétique. Au moins tu dois mieux dormir que le reste du continent.
Le mal est fait, allez vous continuer ?

Hey salut Tamarie.
Coupe donc cette fréquence et écoute de la musique, c'est mieux.
"

Avant de devenir maîtresse du monde Hécate, commence par ta propre classe... Si t'avais que des p'tits gars comme Dereck, ou Deryck j'sais plus, ça irait...
Tu mettras mon léger hm...message enflammé sur l'compte d'un hm...p'tit Ange. Punition pas bien grande. A bon entendeur pour ceux qui veulent faire joujou et m'raconter d'la merde sur ma fréquence privée...
Bisous ma belle...

Hum, tu as raison Ruby, finalement j'ai pas envie d'être la maîtresse d'une bande de chiards braillards. Je laisse çà à d'autre.

Sur le ton de la confidence.

Par contre la prochaine fois que tu passes pas loin, fais moi signe. C'est plus sympa les bisous en vrai. Et puis j'aime bien quand c'est chaud...


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

C'est vraiment chelou d'confier la diplo à une bègue ... rapport aux délais tout ça ...Après ça pourrait être fun aussi.

La voix s'éloigne un peu du micro.

Djed ? On a un bègue que'qu' part ? ... Non? Bon ...

La voix se fait plus directe.

Aaaalors ... Lalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalalara ... on on on on on on s'est aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarmé toutoutoutoutoutout seul.

P'tain ... en fait c'est chiant. J'sais pas comment tu fais meufs.


Ni dieux ni maîtres.

Un bruit sourd se fait entendre, suivi d'une légère quinte de toux, avant qu'une voix passablement irritée se fasse entendre.

Bordel d'nom d'dieu mais c'pas possib' qu'on passe trois lunes à bosser sur l'système d'filtration d'chateau d'eau sans entend' d'conneries. Z'avez tell'ment délégué à ceux qu'sont 'vec vous qu'vous avez plus rien à fout' ou z'êtes juste jaloux qu'on a réussi à s'trouver un coin et y faire l'ville l'plus avancée d'ce territoire pourri ?

Un profond soupir se fait entendre avant que l'homme ne reprenne.

D'jà pour ceux qui l'savent pas, l'USSR c't'un groupe d'gens qu'ont tous d's objectifs et d's opinions différentes, l'seul but plus ou moins commun c'est d'survivre en f'sant respecter c'qu'on considère comme chez nous parce qu'on s'y est établis, histoire de pas s'faire enculer sur l'long terme, et qui du coup mettent c'qu'y savent faire en commun pour faire avancer le schmilblik tout en écoutant c'que l's aut' ont à dire. C'dailleurs comme ça qu'on a construit Roningrad, on a discuté ent' nous de c'qui vallait mieux faire en premier, et ça a marché. Au fait, Zoot, merci pour tout l'boulot qu't'as abattu en construisant l's installations défensives, on t'doit beaucoup pour ça.

Le bruit typique d'un zippo s'allumant se fait entendre.

Ensuite pour l'grande gueule d'Magnus, t'l'ouvres beaucoup pour dire pas mal d'conneries toi. Tes potes sont morts ? Tu t'attendais à quoi, qu'on acceuille d'gens armés et qu'se sont pas annoncés comme l'polynésiens ont acceuilli l's occidentaux 'vec l'bordel qu'a suivi ? C'pas d'la parano, c't'une réaction normal c'qu'y s'est passé, si t'es pas foutu d'te fout' ça dans l'crâne, j'me d'mande comment t'es pas 'core crevé ... L'seule bévue que j'reconnais, c'est Warmstone, et 'core, j'considère plus qu'on a été plus victimes qu'aut' chose vu qu'leur chef avait d'lui-même mis l'vies d'femmes enceintes en danger en l'mettant en première ligne. On pouvait d'viner qu'y s'rait assez crevard pour faire ça et s'barrer ensuite ? Clair'ment non, vu qu'on est pas assez tordus pour l'faire. Mais bref ... T'as jamais foutus l'pieds à Roningrad, t'as même pas essayé d't'en approcher, et t'as fait qu'raconter d'la merde sur not' dos vu qu'les gars qu'sont avec toi font tout l'boulot au point qu't'as qu'un truc à faire, essayer d'fout' la merde, ça j'crois qu'tout l'monde l'a compris, et chez nous on s'demande même pourquoi ils t'ont pas encore lâché tant tu dois leur servir à rien, genre sangsue ... Non, j'retire ça, l'sangsues sont plus utiles qu'toi, au moins l'peuvent servir en méd'cine. Alors t'vas faire plaisir à tout l'monde et l'fermer, viens même par chez nous en nous prév'nant et désarmé, et on verra comment ça s'déroule tiens.

Ho, et pour l'aut' débile qui s'croit drôle en immitant l'bègue, toi aussi t'as rien d'aut' à foutre ? La Laura j'l'avais jamais entendue béguayer, t'as dû sacrément l'énerver pour qu'ça arrive ... T'as d'la chance que j'frapp'rais jamais une femme sinon j'te mettrais bien une ou deux baffes.


La communication se coupe un instant avant qu'il ne reprenne, cette fois sur un ton plus léger.

Ho et Hécate, l'comble pour un pirate c'est d'vouloir r'tirer l'fiente d'une mouette d'son oeil et de s'le crever 'vec l'crochet qu'lui sert d'main, 'fin c'est celle que j'connais. Sur ce, j'retourne bosser vu qu'j'ai des trucs à entret'nir moi.

Et la communication se coupe.

Hmmmmmm.....

La philosophie de mon ami Marty... Quoi de mieux pour sortir de léthargie? ...

Ici, tout a l'air d'un paradis, ... car les tombes n'ont pas fleuries!

Qu'il est bon de voir toujours unis, ... les présents des premières nuits.






 

Voix guillerette qui s'élève à la suite.

Et quand on a envie de faire pipi... il faut soulager sa vessie.

Silence coupable suivi d'un ricanement.

J'adore le crochet dans l'oeil Monsieur Casterman.

De nouveau un gloussement nerveux.

J'ai aie une autre sur les pirates. Où trouver un pirate qui a perdu ses jambes de bois ?

Temps de latence alors qu'elle pouffe toute seule.

Là où vous l'avez laissé.
 


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

"Vous, ou devrais-je dire tu... T'inquiètes qu'on lance une fatwa à ton encontre pour un peu de familiarité alors que tu nous insultes de Nazi. Je note un léger manque de cohérence. Sinon merci je vais bien. Je sais que tu es en deuil donc il me semble mal avenu de te demander comment tu vas."

"Ce n'est pas mon genre de faire les questions et les réponses, et si j'ai bien quelques suppositions, mes questions restent sincère."

"Une interrogation droit dans le sujet que tu me poses là, est-ce que nous allons continuer ? Ça dépend de quoi tu parles, oui nous allons continuer à défendre notre frontière. Mais je pense que cette question sous-entend autre chose, est-ce que nous allons venir te chercher à la Crique ? L'USSR, à moins d'une menace avéré, est resté depuis la prise de la Péninsule sur une position défensive. Les récents événements forcent le Conseil à revoir sa position, à choisir entre une posture militaire défensive ou offensive."

"En cas de vote majoritaire pour la posture défensive, il sera ensuite à la charge de la Crique et des Squadrons de prouver qu'ils veulent vivre sur un continent en paix."

"En cas de vote majoritaire pour la posture offensive, eh bien pas besoin de faire un dessin, la diplomatie n'aura vraiment plus aucun sens à moins d'une capitulation."

 

Des grésillements se font entendre - peut-être même les jurons qui accompagnent la manipulation de l’émetteur afin de choisir la meilleure fréquence – suivis de près par un rire.
Oh, une fréquence pour les blagues ?
Permettez que j’en partage une avec vous…


Un silence de quelques secondes s’installe, vite brisé :
Quel est le point commun entre un clown au réveil et un élastique ?
Eh bien il s’étire, il s’étire, il s’étire, et il pète !


Si l’émetteur est bien réglé, vous l’entendrez peut-être se gausser…
A moins qu’elle ne s’étrangle ?!
Vidar la racontait mieux que moi… Mais ça fait sourire, n’est-ce pas ce qui compte ?

Reprenant d’une voix plus sérieuse, elle ajoute :
Mes amis sont morts et pourtant vous m’avez fait rire. Merci !
Je reviens sur les termes de « gentils pirates », cela vous semble usurpé ?
Oui… Peut-être à bien y réfléchir, un pirate gentil ? Hahahaha !
Ne mentons pas, nous aussi avons tués pour notre survie…Comme… Tous ceux ici… Cirque, Crique, Pirates, USRR, Squadrons et d'autres...

Finalement, nous sommes tous un peu pareil n’est-ce pas ?
Nous protégeons ce qui doit être protégé, justifions ce que nous pensons devoir justifier, nous nous protégeons des coups reçus en y répondant parfois…
Ce qui ne nous empêche pas d’aider ceux qui nous aident en retour et avoir des relations cordiales avec certains, non ?!

Et.. Pour en revenir à ce qu’une autre voix a déjà mentionné… « ça ne se connait pas en fait »
Est-il possible que tout ce que vous avez entendu des pirates de Vidar ou de la Crique soit des « on dit » invérifiés ?
Oh, il en va de même de notre côté vous concernant, j’imagine ?!

Enfin…

Je prends note des blagues, j’espère pouvoir les replacer !

Hm...c'est beau l'espoir...j'en ai la larme à l'oeil tiens...
Mais non c'est pas du pus Wilson...

Alors attendez que j'calcule grosso-modo pour la plus grosse vanne balancée...hm...*murmures tout à fait imbitables*...ça y est ! Je connais le résultat du vote...et sans l'aide des murs qui ont des yeux et des oreilles, ça alors...

J'ai une idée ! On pourrait faire un concours de blague pour régler les différents divers et variés de chacun ?

Un court silence.

Cà serait quand même vachement plus rigolo...


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Drôle, j'sais pas. Mais au moins, on s'endort pas avant qu'j'ai fini et puis, fais un effort mec, enlève ton sleep de ta bouche avant d'parler.


Ni dieux ni maîtres.

Un murmure.

Enlève ton slip de ta bouche...

Un court silence, voix peu assurée.

C'est une blague ? Parce que bon je ne la trouve pas très bonne personnellement. En plus mademoiselle ce n'est pas bien de se moquer des problèmes de locution d'autrui surtout quand on en a soi-même. Bref, si vous aimez ce genre de blague...

Ton qui se fait plus enjoué.

En voilà une avec un slip. 

Une femme dit à son mari : Chéri donne moi de l'argent pour acheter un WonderBra.
Lequel répond : Pour quoi faire ? Tu n'as rien à y mettre !
La femme retorque  : Et toi alors, pourquoi tu achètes des slips ?


La première qui rit, c'est bien elle...


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.

Je crois que l'endroit est mal choisi pour faire un concours de blague. Vous voulez qu'on vous ouvre un canal sur la radio pour vous défouler ? Comme je le dit toujours, tout le monde est le bienvenu sur notre radio nomade. 

Un éclat de rire se fait entendre avant qu'une voix résonne.

- I like !! Very much. Thanks !

"Avec 8 voix contre 4, ainsi que 2 votes blancs et 2 voix non utilisés, une majorité est dégagée."
 

"L'USSR a décidé que les menaces en dehors de son territoire ne peuvent plus être ignorés. Nos cibles sont Kenjira Kara, Dejd et Magnus. À ceux là inutile de chercher à nous joindre, sauf si c'est pour capituler. Le reste de la Crique et des Squadrons, vous savez qui il faut éviter et qui il faut contacter si vous ne souhaitez pas faire partie des dégâts collatéraux."
 

"Ceci est ma dernière transmission en tant que diplomate de l'USSR, ma fréquence personnelle reste toutefois ouverte pour les demandes d'informations et le recrutement. Laura. Terminé."
 

La grosse voix, sans joie, ni parenthèse.

- Voilà qui a, au moins, le mérite d'être clair.

 


L'homme est un loup pour l'Homme. Et pour le loup ?

Euh, excusez moi mademoiselle, mais y'a méprise...

La crique ne nous a pas refourgué d'armes, à moins qu'on puisse tuer des gens en les noyant avec une faciale de chiasse...

Enfin, toute facon, on m'écoutera pas comme d'hab.
Bon appétit !


​​​​

T'entends ça Djed ? Tu les connais toi ce Dejd et cette Kenjira ?  P'tain, ils vont prendre chèr ! ... Euh ... ils étaient à la crique ces gus ? Parce qu'elle a l'air vachement sur-certaine d'elle Lara.


Ni dieux ni maîtres.

Bourdonnement de fond.

C'est pas parce que t'as plus que trois doigts que tu sais pas compter...hm...
...
Comment ça tu connais pas ces types et moi si, hm ? Pourquoi t'as parié alors connard ?
...
Allez, maintenant ferme ta gueule et aboule la caillasse Wilson... 
...
Tu me prendrais pas pour une débile, hmm ? C'est du putain d'lactose, pas d'la coke...


...

Hem... Sorry.
L'ultime guerre des clodos, l'apothéose de l'apocalypse, hm...fuck yeah ! Passionnant...tout ça pour aller replanter des radis après...ou dormir sur un mirador...
C'est possible d'avoir deux tickets gratuits pour la grande parade ? Je pourrais prendre des hm...faux selfies, avec mes vieux camarades grâce à mon dumbphone qui marche pas, au milieu du désert ?
Je demande ça aux militaires de carrière, me souviens plus de la moitié des noms, Riri, Fifi, Loulou, Crao, Laëli, La Pelisse, et ce sacré Ruscherra, hm, parce que l'autre bobonne aux champs, elle prend quand même la tête avec ses discours moisis cousus de fil...rouge... 

" - Hein !? Quoi ?
Qu'est-ce qu'elle raconte avant de démissionner ?
Hey Laura revient, c'était pour rire !
"

Magnus éclate de rire, ça semblait plus fort que lui.

" - Je me disais bien qu'elle avait un zéro pointé en humour la Laura.
Remarquez chers auditeurs, que leur cas devient très très inquietant. Ils assassinent des survivants avec des raisons ooooobscures ou inventées et décident ensuite dans lancer une Fatwa sur l'un des organisateurs de survie du Nord. Il y a donc HUIT personnes très malades là bas au Sud qui votent on ne sait quoi après une diarrhée cérébrale aigue. Super violent votre rhume de cerveau.

Merci de valider ce que je disais au début.
"

Imitant tour à tout une voix de fille idiote et une grosse voix bourrine.

" - Hey, hey, le type là haut au Nord il a dit une fois qu'on agissait comme des nazis. Super blessant.

Tuons le.
Et... et il se moque à la radio.
Tuons le.
Oui mais... mais, on est pas des méchants nous, si ?
Tuons le.
Je suis contre, c'est mauvais pour l'image, on va lui dire de se rendre avec les leaders touristes vens chez lui.
Tuons les tous. Euh... attends, c'est pas bête ce que tu viens de dire. Lançons un vote, ça fait bien !
Oui mais... mais on donne quoi comme raison ?
Tuons le... euh... ça se trouve toujours des raisons. Un nez rouge, un mot de travers, un accent louche, une suspiçion de possession d'arme de destruction massive. Les Américains l'ont bien fait, pourquoi pas nous.
J'aime lorsque tu parles comme ça. Puis je démissionne, je vais faire comme Buzin. C'est si romantique. "

Reprenant sa voix normale, le Suisse originaire de Russie rajoute:

"
- Allez, venez, vous n'attendez que ça.
je suis prêt, je suis chaud. Finissez de retirer le masque.
"

Et c'est ainsi qu'une guerre inutile éclata, offrant des dizaines de mort dans les 2 camps... encore.
Et tout ça pour quoi ?
Faites l'amour, pas la mort.
Faites la paix, ou vous serez happé.
'Fin bref, restez vivant...


Tant que je reste moi-même, tout va bien.

Hin... J'adorer politique. Ssang ! Peur ! Mmh...

Pas besoin conssentement pour baiser cadavre. Ombre en ssavoir quelque chose.

On entend des pas, trainants plus que marchant.
Le bruit d'un micro qu'on ramasse.


- Guhuhuhu ! 
- Madame Laura n'est plus disponible. Mais vous dites beaucoup de choses intéressantes !
- Ma bonne amie Kenija, il n'est pas très urbain de se moquer de la dyslexie de madame Laura. Je vous pensais plus prompte à avoir de la compassion pour votre prochain.

- Et vous mon bon monsieur qui imitez à merveille les discussions du conseil, je suis ravi que vous daigniez nous divertir. J'en veux encore ! Guhuhuhu !

- Nous entendons beaucoup de choses sur le nord, vous nous y invitez,  et je vous en remercie. Soyez sans crainte, vous serez exaucés !

​​​​​


Pssst

Une voix inconnue ici se faufile d'à travers les morts, grasse, grave, éraillée. Son fiel est rythmé, la mort s'invoque en musique.

Niquez vous et vos discours d'oracle! On tend l'majeur à vos menaces d'orage, c'est pas qu'on s'attend à faire des miracles, c'est qu'vos putains d'projets sont un mirage. Dans vos r'frains de chiards gâtés y'a qu'nos vies râclent, et on vous r'garde prendre vos douteux virages. Mes fourmis sûres crachent sur vos tronches de cigales, qu'vous sort'rez jamais d'leur vapeur de cirage. Alors plutôt que d'vous la toucher en parade, hésitez pas à radiner dans les parages : calibrés sales pour une petite pétarade, on s'pète une canette en attendant qu'on s'pète un rouge.

Un rire tonitruand déchire les ondes avant de rapidement se couper.

Té, sacré Magnus, qui se lançait lui-même dans une fatwa à mon encontre, de manière totalement gratuite, juste parce que ma gueule soi-disant lui revenait pas, disant à mes collègues par derrière qu'ils feraient mieux de me quitter et me mettre un plomb dans la tête, alors que j'étais à peine sorti des égouts, tout vierge et frais comme un gardon, alors qu'on se connaissait même pas, qu'on s'était jamais vu et que le nom de "Magnus" je n’avais jamais entendu jusque-là. Pour un peu il me prenait pour sa jumelle maléfique.

Comme ça qu'il accueille les nouveaux arrivants des égouts, le Magnus. Pas de chance pour lui, mes compagnons et moi on était devenus comme des frères. On ne s’est jamais quitté depuis. A la vie, à la mort. Enfin plus proche de la mort pour Zaza quand même hein, faut pas déconner,Té !!






 

Pour compléter les dires du Monsieur ci-dessus.

Prenant une grosse voix à la tonalité masculine et enervé.

Arrêtes un peu d'te donner en spectacle, t'inquiète on a bien compris qu't'avais la rage.

Un rire...

Après le concours de blague on pourrait s'fraire des Battle. Yo les meufs et les keums !


Il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri.


" - Qu'est-ce qu'il raconte l'inconnu qui jacte juste avant Hécate ?
Encore un drogué ? J'avais entendu ta voix et je ne connais pas ton nom. A entendre ta voix ça doit être l'âge. Sénile ? La drogue alors ? Quelqu'un s'est fait passer pour moi ? Un mensonge ? La drogue peut-être ou la fièvre ? Les choix sont multiples. Ca devient inquietant.
"

(HRP: Merci de ne pas confondre le RP et le HRP. T'es un bon toi.)

Mais au fait ? Putain de merde que j'suis con. J'ai même pas d'mandé. Ils est né le chiard ?

Parce que le manque de sommeil, les coliques, tout ça tout ça, ça expliquerait un peut l'irritabilité envers certaines personnes de c'bas monde.


Ni dieux ni maîtres.

Guhuhu!
- Je vous reconnais bien plus maintenant ma bonne amie. 
Toujours à vous soucier de votre prochain !

- Y'a des mioches à plus savoir qu'en foutre ici oui. Même pas le droit de les.... 
-Hein quoi ? D'accord ....

- Comment allez vous ma bonne amie ? 
 


Pssst

On fait aller mon bon Azazel. Les classiques du bivouac, la popotte, la vaisselle, un trou peinard derrière un caillou. Tu vois l'tableau ....
Bon, par contre, il y a quelques endroits sympas d'ta carte que j'ai toujours pas trouvé.


Ni dieux ni maîtres.

- Guhuhuhuhu !

- La condition est humaine est difficile ma bonne amie. Mais ce n'est guère mieux dans ce qui est aujourd'hui appelé civilisation.
Savez-vous qu'on m'a exilé au fin fond de Roningrad, reléguant mon humble Qidsu en lisière de la cité. Il devrait trôner en son centre pourtant....
Je profites de la ... vacance de la diplomatie pour m'installer dans ce beau bureau que madame Laura a laissé. C'est autre chose .... certains savent y faire .

-Guhuhuhuhu !

- Une idée me traverse ma bonne amie. Si je m'assoie dans ce bureau, cela fait-il de moi le diplomate de l'USSR ?

- Guhuhuhuhuh !

- Alors négocions, négocions ! Guhuhuhu ! Où en étiez-vous avant que votre dévoué Azazel n'intervienne ?

 


Pssst

Té ! J'crois qu'on en était à négocier la peau de Magnus. C'est charité chrétienne que d'euthanasier quelqu'un atteint à la fois du syndrome d'Alzheimer et du dédoublement de personnalité. Ca doit pas être facile tous les jours à gérer tout ça.