Un avertissement aux survivants

Zir était fourbu.. il avait couru blessé pour échapper a ses attaquants, une marche forcée, sans réfléchir ni regarder, il fallait aller plus vite, juste plus vite!! PUTAIN DE PLUS VITE!!!Une fois assez loin l'adrenaline du combat toujours dans les tempes, il sortit en hâte sa radio avec des doigts tremblants. Il la régla sur toutes fréquences. Le débit est rapide:Ici Zirco!! A L'AIDE!!Nous somme pris en chasse par un groupe mené par Henriette.. de la communauté 50 nuances de croutes!!Nous avons.. Il reprit son souffle, le débit se fit plus lent.Nous nous sommes arrêtés pour troquer tout ce que nous avions trouvés contre une lance... tout... le marché était en leur faveur... ils ont... ils ont... Petite pause reprise de soufle..Ils ont voulu que l'on reste 10 lunes faire de l'eau pour eux.. je ne voulais pas... pas aussi longtemps...Nous sommes restés une lune pour leur filer notre protudction de flotte... puis nous voulions repartir... Ce que nous avons fait.. .en fin de lune précédente, ils ont dépêché du monde dans le but de trucider et prendre le reste des maigres possessions... ALORS QUE LE DEAL ETAIT EN VOT' FAVEUR!! QUE JE VOUS AVAIS DIT QUE JE VOUS RAMENERAIS D'AVANTAGE!! NAN!! IL VOUS FALLAIT ENCORE PLUS BANDE DE CONNARDS!! Toux rauque...A ceux qui sont encore la bas.. je suis désolé de vous annoncer que vous serez exploité jusqu'a votre fin qui pourrait bien venir de vos propres... "amis"...J'en ai plus pour longtemps... mais au moins je suis fier de faire ca avant d'canner...J'espere bien que plus personne ne rejoindra votre prison...Zirco.... over...


Zirco

Ho et a l'avenir... soyez plus rapide!!


Zirco

" Intéressant, intéressant. Mais ça se passe dans quel coin ça ? Soyez un peu précis sur l'endroit que l'on puisse l'éviter... "


J'vais te montrer qui c’est Raoul...

Il y a un pont... Une fois au nord de ce pont prenez a l'ouest avec un peu de nord-ouest et il y a une petite foret.. En pointe  ouest de cette petite foret se trouve une baie. C'est la que ca se passe...

Si ca peut vou eviter d'y fouttre les pieds..


Zirco

« En gros v'z'êtes fait baiser  comme des fleurs rien qu'pour une lance d'merde. P'tain, t'caboche c'pas L'Cours des Lumières et ça m'dit qu't'as rencontré la Cours des Mirales d'clodos d'mes couilles.  Y'a d'la pute à tirer au moins là-bas ? J'pas d'eau mais un gros chibre sale fiottard à oilpé dans les dunes. »

 

Mang Zae Dong écoutait la radio, allongé à coté de béatrice. Béatrice était le récent patronyme attribué au crâne polit par le sable qui demeurait à coté de lui, impassible.

-T'entend ça Béa ? Il y a de quoi se fendre la gueule , non ?

Mang regarda l'os parietal gauche de Béatrice, fissuré obliquement par vieux coup de hachoir à viande ou une autre arme de ce genre.

-Ouais enfin... Façon de parler, tu vois.

La radio grésilla. Mang entendit la voix paniquée de Zirco, entrecoupée par des interférences bizarre. Il ne pu s'empecher de sourire. 
Sur l'autre canal , il entendait Georgette qui gueulait. Elle avait foutu son déambulateur dans un nid de poule et elle vociférait des énormités à faire pâlir les charretiers les plus malpolis.
Il semblerait que ce faisant, son arme avait volé sur le pied de ce pauvre Zirco. Le coquin devait se faire astiquer par son esclave Frizzy, tranquilement, sans trop attendre un raid de petit vieux.
La radio ne disait pas si Frizzy avait fermé la machoire au moment du choc mais les couinements aigus de Zirco ne laissaient que peu de place au doute concernant cette information.

Mang Zae Dong entendit Georgette vociférer de nouveau. Il semblerait que Mamika ait perdu la vie. La vision de Georgette , arme rudimentaire à la main, hurlant plus que ses cordes vocales ne le permettaient, se précipitant sur sa cible et se vautrant sur une dune de sable l'avaient achevé. La vieille avait stoppé nette sa charge et éclaté de rire en voyant la chute de sa soeur d'arme, s'étranglant définitivement et irrémédiablement avec son dentier.

Mang n'avait pas les images mais il visualisait aisément la scène à la manière d'un vieux film de Guy Ritchie. 
L'attaque des vieilles avait été au raid guerrier ce qu'une cinquième prise de plastique fondu est à la construction d'un chantier  : inutile, ridicule et dangereux.
Il ne pouvait s'empecher de rire quand il entendait les appels paniqués de Zirco fuyant à toute jambe un raid aussi pathétique...
Un bruit se fit entendre et Mang aperçu ses compagnons de route. 


-Ah ! Vous voilà enfin ! Ramenez vous, j'en ai une bonne à vous raconter. Vous allez vous fendre la gueule ...


 

Remis de son état de choc. Zirco reprit la radio. Il réalisa son erreur faute dans la panique et en état de choc. Ses esprits repris, la voix moins rapide et plus assurée:

A l’EST!! ... A l’est de l’extrémité Nord du pont il y a une forêt.. à l’est de cette forêt est leur com..

Ils ont beaucoup de membres isolés qui sortent chercher des caisses.. alors ne vous fillez pas au nombre de ceux que vous rencontrez pour la première fois...

Ils ont des lances également.

Ha oui.. Et quand j’étais là bas, j’ai entendu que “les Vikings devenaient chiants et dangereux, il va pas falloir tarder à s’en occuper”. À bon entendeur! Si ils en ont le pouvoir et l’occasion, ils les fumeront.


 


Zirco

- Et bien, et bien...c'est bien dommage de croire que la confiance est encore de ce monde.
C'est triste, oui...Bien triste !


*Silence*
...
* Rire *


- Euh...Des vikings...Vous avez dit...Avec des nattes rouquines, des haches, des crottes de glace polaire dans le nez et tout ?...Ahahhah...Et sur des drak...Ahhah...Drakkars 4X4 ?!

Ahahhhaa...
Comme disait les jeunes à l'époque...Mort de lol !

AHAHhhhaaha...


La radio se coupe en fou-rire


Nul besoin de s’inquiéter.

Alloooo ? C’est Georgette dans le minitel. Boudiou de p’tit Jésus et tout les p’tits saints du purgatoire. Fait sacrément mal à la caboche par ici. Mami’ka’, c’était quoi le truc opaque avec des p’tits insectes croquants d’dans qui sentait vachement fort ?!

 

C’est rien qu’un truc à base d’herbe, qu’elle m’dit com’ça. Les herbes, c’est médicinal, ça décrassent le cul et le Jeannot l’en a bien besoin qu’elle me dit.  Après qu’il avoir becté tous les p’tits suisses de la cantoche qui sentaient pas ben la rose ‘vec le vilain temps. Ben ta camomille tu peux aussi t’la foutre dans la rosette, Mami’kaze.

 

Crénom, c’est qu’jai des trous partout, pire qu’ma poche urinaire. ‘Vec des hérissons qui m’sautillent sur le bout du pif en me piquant ‘vec des p’tites lances bien pointues qui pique vachement.
 

Ah si, j’me souviens ! J’me souviens qu’on a trouvé des bricoles sur la route. Qu’après deux-trois tasses de camomille, on a voulu t’construire encore une fois une fusée pour t’envoyer dans l’espace. Tu t’souviens Mamie ? Comme le bal de la St Jean, où t’as foutu l’feu aux robes du cureton - le père Purgeot le p’tit dernier des Purgeot qu’ont le moulin près du côté Ouest au PMU, pas le côté Est, ça c’est de la graine de bougre de saloupiaud, et en plus, le PMU, l’est vachement plus loin de chez eux -, quand il f’sait la danse du hérisson sur la table ‘vec toi “pas’que, quand même, le feu ça a vachement de la gueule”.
 

J’me souviens aussi, qu’y avait un p’tit gars, il voulait pas danser le hérisson avec nous. Genre louche babouche, qui traînait un autre p’tit gars en laisse. On lui disait “le petit gars en laisse faut l’laisser jouer au steward ‘vec nous ! Pis viens aussi toi, t’es pas ben joli, mais faut boire des plantes ça arrange tout !” On a eu le père Bourichot, dans le t’emps qu’on attachait et qui bavait un peu, mais l’était pas méchant ! ça s’ennuie ces gens là… le meilleur remède c’est un p’tit coup d’plantes !


Tu parles, Charles, c’était le genre coincé du trili-ding-dong, comme le père Purgeot, quand ‘l’avait pas prit son jus de messe ‘vec ses p’tits enfants d’coeur. ‘S’attendait pas à c’qu’on l’allume cette f-ioutue fusée, l’saloupiaud !!! Mami’kaze l’aime vachement le feu, mais les gens y comprennent jamais qu’il faut s’ranger quand ça commence à clignoter et à faire vachement d’bruit.
 

Mais reviens, gamin ! C’était pour rire, gamin !

 

Boah … en fait, on s’est vachement bien poilé quand même. Faudra qu’t’en fasse d’autre de camomille, Mamie’cas.

 

...

 

Mamika ?

 

 

Pourquoi t’es toute dure et qu’tu sens encore plus mauvais que d’habitude ? La dernière fois qu’elle m’a fait un coma éthylique c’était … ben j’m’en souviens pas.

 

 

Y a la maréchaussée dans l’coin ?