Code 10-2000

Ici l’agent spécial Mulder, code 10-2000, je répète code 10-2000. Je suis en compagnie de l’agent spécial Scully, nous sommes dans une sorte de caverne, ou un ensemble de galeries.
Le ton est mécanique.
Il y a un grand nombre de victimes, certaines semblent avoir été dévorées. Les coupures nettes indiquent qu’il ne s’agit pas de blessures causées par des animaux.
Nombreux suspects sur place. Nous sommes dans l’incapacité de les appréhender en toute sécurité, nous sommes désarmés.
Code 10-2000.
A vous. 



La radio crachote, pas de réponse.


Agent spécial Fox Mulder, j’attends votre retour.
J’attends SURTOUT les renforts !
Certains suspects errent en bavant… Nous suspectons une secte… Satanique sans doute. Ou pire encore…
Nous avons peut-être été drogués.

Un ton en dessous.
Peut-être même été séquestrés pendant un temps indéterminé...
Je n'étais pas là et subitement je suis là.
Si c'est arrivé à quelqu'un d'autre qu'à nous, n'hésitez pas à me le dire... il est possible que nous ayons été enl...

Il s'interrompt brusquement, comme s'il en avait trop dit.
Nous sommes dans des galeries, je répète dans des galeries, aucune indication géographique précise. Une étendue d’eau saumâtre au sud, quelques ruines ou des tombes, je ne sais pas, au nord. Rien d’autre.
Nous allons tenter quelque chose, interroger les suspects.
Nous restons à l’écoute.


La communication coupe brusquement


La vérité n'est pas là où vous le croyez.


Soupire long et las...


J’ai deux mauvaises nouvelles pour vous...

La première c’est que vous avez pris un sale coup sur la tête et que vous vous prenez pour un personnage de fiction..

Ca... c’est fait...

La seconde...  c’est que les renforts arriveront peut être, mais tout le monde cannera d’ici peu...

Profitez... et attendez... C’tout c’qui reste a faire.. 

Y’a tout d’meme une toute petite bonne nouvelle.. Si vous n’etes pas trop loin des gars avec qui je crèche, on pourra sûrement vous secourir et vous aider à passer ces derniers moments plus.. agréablement! .. Enfin.. on fera que reculer la fin hein! Rien d’autre...

Y’a un festival qui démarre parait! .. Le dernier d’ce monde.. Je vous conseille de les joindre et d’aller vous éclat’! Hu hu...


...

Bon rétablissement Mr. Meule d’Or...

 


L’Ombre dans le désert..

Alors que la gars vient tout juste de commencer à répondre, les auditeurs entendent une sorte de micro qui frotte sur une planche en bois et une voix, à peine audible.

Scully ! Ils répondent !

Les bruits cessent, la voix se tait tandis que l'homme continue de déballer son propos.
Quand il a terminé...

Désolé monsieur, ici l'agent Special Mulder, je n'ai pas voulu vous interrompre.

Un silence.

Vous êtes sur une fréquence réservée.
Vous le savez ça ?
Je suis en plein code 10-2000 avec l'agent spécial Scully et vous êtes là, en train de me raconter ma vie dont vous ne connaissez pas le moindre recoin.
Vous n'avez rien à faire de la vôtre ?
Nous si.
Nous sommes dans une situation compliquée.

On sent qu'il se rapproche du micro, la voix est pourtant curieusement atténuée.
Ils sont trois.
Si quelqu'un de l'agence écoute cette conversation, je l'informe qu'ils sont trois.
Deux hommes une femme.
Celui qui semble mener le groupe a une coupe punk.
Ils se ressemblent tous, la même texture de peau, un peu caoutchouteuse, genre poupée japonaise de bonne qualité, vous voyez ?

Une pause dans les chuchotis
Le même regard aussi... la même posture... Ils se ressemblent, hommes et femme. Sauf les cheveux.
Il se pourrait que nous ayons à faire un code 7-12.

La voix tremble un peu à la fin de la phrase.
Nouveau bruit de déplacement, puis la voix reprend, comme au début, semblant raccrocher à la discussion, sans l'avoir réellement écoutée.
Oui... bien sûr, la fiction, tout ça.
Vous pensez que les renforts arriveront peut-être ? Quand on sera mort.
D'accord.
J'en profite donc.
Le festival. Très bien.
Un festival ? De quoi ? Pourquoi ?

Le micro cogne contre une paroi.
Ils approchent !  je coupe !



 


La vérité n'est pas là où vous le croyez.

Des gens louches.

Ici l'agent spécial Mulder. Je fais un point de la situation.
Nous sommes sortis, je répète, nous sommes sortis.
C'est essentiellement grâce à l'agent spécial Scully que nous avons réussi.

Il fait très chaud.
Vraiment très chaud, mais je vais bientôt prendre une douche, donc ça va.
Nous sommes en mer.
Oui, nous avons trouvé un voilier, plusieurs même, au bout d'un pont qui enjambe l'océan et dont nous n'apercevions pas la fin.
Nous allions le traverser quand nous avons vu apparaître une sorte de troupe motorisée. Une voiture, un genre de semi-remorque.
Des gens armés. Je crois qu'ils ont tué quelqu'un. Je ne suis pas sûr.
Nous ne sommes pas en mesure de réaliser un contrôle d'identité.
Rapport à ce que nous ne sommes pas armés, nous.
Nous avons préféré ne pas nous attarder.

Si une patrouille équipée est à portée du pont, je pense qu'une petite vérification d'identité de ces personnes serait utile.

Nous voguons en ce moment à quelques encablures de la côte.
Enfin, des falaises plutôt... d'immenses falaises presque à perte de vue.
Quelqu'un sait où nous sommes ?
Nous sommes à court de tout... nourriture, eau, médicaments... Je ne sais pas ce qu'il va se passer si nous ne trouvons pas d'aide rapidement.

Mayday quoi...



La communication coupe.


La vérité n'est pas là où vous le croyez.

Voix féminine un peu hagarde et ensommeillée.

"Tant que ce ne sont pas des aliens échappés de la zone 51.
Cela dit, il parait qu'une météorite va bientôt détruire le monde. 
Une seconde fois. Vous avez bien choisi votre moment pour émerger.

Avez-vous pu trouver de l'aide ou des vivres depuis ?

Cela dit, vu votre position, c'est pas la porte à côté mais vous pourriez voir avec monsieur Iki ou Malcolm.
Sauf si c'est leurs voiliers que vous avez piqué, on sait jamais.
Et si c'est à l'un des deux qu'on doit faire un contrôle d'identité.

Auquel cas, la pseudo-pet d'lapin est finie, et ça pourrait bien devenir festif !"

La voix reprend, en fond pas tellement de bruit.

Ah... Vous connaissez la zone 51. Intéressant, très intéressant mademoiselle.
Et cette histoire de météorite ?
Le gouvernement a communiqué dessus ?
Ou ce sont des rumeurs ?
Une religion nouvelle peut-être ?
Depuis que je suis né, on ne parle que de fin du monde !
Ha ha !
Ce genre de considération a toujours des ressorts cachés... Ceux qui disent que la fin du monde est proche ont souvent un intérêt personnel dans cette affirmation.
Si vous voyez ce que je veux dire.


un silence éloquent.

Pour les rations de survie, non, nous en manquons.
Mais nous sommes des agents très entrainés. Nous allons résoudre ce problème.
Nous venons d'aborder la côte, nous nous dirigeons vers quelques bâtiments construits sur le rivage.
D'après les indications, ce lieu s'appelle Anarchore...



Il n'enchaine pas tout de suite, comme s'il semblait perdu dans ses pensées, des bruits de pas, en fond, manifestement, l'émetteur du message se déplace, vu les crissements qu'on peut entendre, c'est dans du sable. Il reprend au bout de quelques secondes, la voix légèrement essoufflée.

Iki ? Malcolm ?
Je ne connais pas.
Et nous avons emprunté un voilier parmi d'autres voiliers qui semblaient complètement abandonnés.
Et je vous rappelle que nous ne pouvions pas procéder à l'interpellation de la dizaine de personnes motorisées qui traversaient le pont ! Il nous fallait nous éloigner rapidement !

Un grognement. Difficile d'établir le sens de celui-ci.
Quelqu'un peut me dire comment les joindre ?
Merci en tout cas, mademoiselle, même si je dois vous avouer que je comprends pas du tout la fin de votre communication.
Que voulez-vous évoquer par la pseudo pêt-d'lapin ?
C'est une sorte de langage codé ?


Curieux. Je les connais presque tous.
Agent spécial Mulder, communication terminée.


La vérité n'est pas là où vous le croyez.

PUTAIN VOS GUEULES.
Ca raisonne ici on on trouve pas la sortie bordel.

VOS GUEULES 

RAAAAAAAAAHHHH !!!

Ici l'agent spécial Mulder.
Je crois comprendre que vous êtes encore dans les tunnels.

Eh bien, je vais vous dire comment en sortir, vous serez sans doute de meilleure humeur.
En plus ça peut en intéresser d'autres.

C'est très  simple, vous allez vers l'ouest, vous cherchez des rails.
Une fois trouvés vous allez jusqu'au bout et vous aurez une sorte d'escalier.
Vous descendez... Une pièce plus grande. Attention, la porte se ferme automatiquement.
Puis du sable.
Et en principe, un pont, peut-être des suspects dessus et deux bateaux encore disponibles sans doute.
C'est vraiment très accueillant ici.

Ne me remerciez pas, je vous en prie.
J'ai connu ça !
En revanche, si vous pouviez être attentif à tous phénomènes curieux, bizarres, paran... Enfin, tout ce qui pourrait vous surprendre.
Je suis intéressé.
Une sorte d'enquête que je qualifierai de personnelle.

Peut-être que certain vous parlerons de fin du monde, de météorites... Essayez de savoir quelles sont leurs sources, d'accord ? Vous seriez très aimable.
Et poli.

On entend presque le bouton de la radio cliqueter quand il reprend.

Et pour le voilier, mes trois leçons d'optimistes quand j'étais enfant, ont suffit pour m'en débrouiller !
Ils sont vraiment très faciles à manier.

La voix baisse, comme s'il s'était retourné.
N'est ce pas Scully ?

Il coupe vraiment.

Tududut ! Tududut !

Ici l'agent spécial Mulder. Pardonnez le bruit ambiant. Tududut ! Tududut !  Nous venons de trouver un véhicule, vous devez deviner, au bruit qu'elle fait  Tududut ! Tududut !  que c'est une ambulance.
Elle ne fonctionne pas. Tududut ! Tududut !  enfin sauf la sirène que j'ai déclenchée par erreur et que nous n'arrivons pas à faire cesser... Tududut ! Tududut !
Raaah mais bon sang ! *bruits de coups*
Elle est à sec... Savez vous s'il Tududut ! Tududut !  existe des stations services dans le coin ? Nous aurions besoin de quelques litres de diesel. Tududut ! Tududut !
C'est ce qui est marqué sur le bouchon du réservoir.
Tududut ! Tududut !
*Encore des bruits de coups*
Nous pourrions grâce à elle, patrouiller dans les environs. Tududut ! Tududut !
Il y a une ville, bien plus grande qu'Anarchore, où nous avions fait étape après avoir accosté. Tududut ! Tududut !  Je vais essayer de voir s'ils ont une station service là-bas...
Tududut ! Tududut ! Vas-tu te taire toi ! *on sent qu'il s'énerve sur le bouton de la sirène*
On fait un point quand le bruit aura cessé.

Scully ? Vous pensez pouvoir l'arrêter ?
Tududut ! Tududut !


La vérité n'est pas là où vous le croyez.