Aloïs Wyatt

33 ans - origine : La foi

Sa page sur le Wiki
Aloïs Wyatt

Il n'y a rien sans la volonté des dieux!





Une bible ouverte devant lui, les cheveux hirsutes et les mains jointes, la chemise boutonnée jusqu'en haut, Aloïs priait tous les jours depuis de nombreuses années.

Il était rentré dans l'Eglise dès son plus jeune âge comme il était d'usage à l'époque. C'était pourtant d'avantage pour rentrer dans les mœurs que sa mère les avait baptisés lui et ses deux demi-frères aînés. Eux, n'avaient jamais remis les pieds dans une église par la suite.

Après que son plus grand frère fut incarcéré pour un acte de cruauté extrême, sa mère sombra doucement dans la dépression...Voire la folie. Acariâtre, ne donnant plus aucun signe d'affection ni pour lui ni pour James de 2 ans son aîné. Pendant 4 années Aloïs tissa des liens très forts avec son frère, qui veillait à ce que leur foyer ne manque de rien. Tous deux s'occupèrent de leur mère, par reconnaissance peut être, par obligation certainement... Leur amour pour elle se désagrégeait à mesure qu'elle s'isolait dans le souvenir et la culpabilité.

James dénichait des petits boulots contre de petites sommes d'argent. Aloïs ne su jamais vraiment ce qu'il faisait, sortant parfois la nuit, le rassurant, lui disant qu'il reviendrait vite, que c'était pour les sortir de là.

L'argent manquait néanmoins et pour se nourrir ils se mirent à voler. Aloïs montra alors une aisance toute particulière dans cette discipline. Plus petit et moins costaud, il se cachait se faufilait avec plus d'agilité que James. Et il aimait ça! Cela l'amusait. Il volait même ses propres amis avec qui il jouait régulièrement. Leurs parents méprisaient sa famille, cible de nombreuses critiques, surtout depuis l'arrestation de Edward. James félicitait souvent son frère pour les divers objets et denrées qu'il parvenait à leurs voler, lui expliquant que c'était bien, que ces gens ne méritaient aucune considération. L'important étant de ne jamais se faire prendre.

A 12 ans le jeune Aloïs fut arrêté. Les différentes victimes de ses délits avaient fini par comprendre et au regard de sa déplorable situation de vie, décidèrent d'organiser son envoi dans l'abbaye la plus proche pour y être encadré, instruit. Son frère vit une opportunité de le protéger et de s'investir d'avantage dans ses activités de rue.

C'est dans cette Abbaye qu'Aloïs développa cette foi inébranlable en dieu. Priant le créateur plusieurs fois par jours depuis lors. Il y passa 6 ans en tout et le quitta à ses 18 ans. Il garda un contact régulier avec James jusqu’à ce qu'il parte en Afrique. Apprenant ce qu'il faisait dans les gangs, comment il évoluait dans ceux-ci, l'admirant pour sa maturité, pour sa volonté, pour les opérations fructueuses et dangereuses auxquelles il avait pu participer.

Aloïs Andrew Wyatt, suivi sans hésiter les traces de son frère, en créant sa propre "Eglise". Une forme d'organisation criminelle axée sur le vol et basée sur la religion catholique, dans laquelle il enrôla de plus en plus d'adeptes, persuadés de faire le bien et vouant une admiration et une confiance totale en lui, en sa parole, en ses actes.

Lorsque son frère revint de la guerre qui frappait l'Afrique, Aloïs avait 23 ans. Son organisation était discrète et efficace. Il n'hésitait pas à faire le sâle boulot ou à absoudre les péchés de ceux à qui il ordonnait de le faire. Ce n'était pas le style de James qui intégra une organisation bien connue du pays, rapportant des précieuses informations à son Eglise, tout en étanchant sa soif de violence et de renommée en grimpant les échelons du Syndicat. En unissant leurs forces, tous deux vinrent à bout de ladite organisation et James en pris le contrôle.

Ils dirigeaient maintenant une grosse partie de l'activité criminelle du pays renversant ou ralliant, les unes après les autres, les organisations et gangs rivaux apeurés, acculés.

Désormais , ils allaient devoir unir leurs forces pour faire évader leur frère aîné, depuis trop longtemps enfermé dans une prison hautement surveillée.