A voile et à vapeur

Chapitre débuté par Crao

Chapitre concerne : cynfarch, neo, Rōningrad, La Grand Voile, USSR-C.R.A.C, Crao, ezekiel, shao,

Ce texte vaut une bière !

Il a comme un goût de déjà-vu, un parfum liquoreux qui se balade dans son corps, pendant qu’il prépare sa monture. C’est le Grand soir, Crao jette un œil vers ses 8 frères d’armes, et fit signe à Rusherra de monter sur le chameau.

« La porte ! »

La lourde porte de Roningrad s’entrebâille et laisse passer le convoi… Quatre dromadaires bien alignés, et à l’arrière Laeli sur sa KTM pour fermer la route.

Crao malaxe machinalement le god dragon attaché à sa ceinture, pendant que les sabots des montures s’embourbent dans les marécages…

Au loin sur la plaine,  on pouvait entrevoir la carcasse de la BX, elle ronronnait déjà,  


« On allonge le pas ! Rayen, Sylvain et Barbe rose, vous y déposerez vos montures et vous prendrez place dans la bagnole ! »




 
Ce texte vaut une bière !
Cornélius ressent l'excitation des départs à l'aventure. Ça faisait longtemps ! Enfin un peu d'action ! Il sent ses muscles tout engourdis par cette longue pause loin des champs de bataille.

Assis sur son chameau à l'arrière du convoi, juste devant la BX de Laëli, ils s'apprêtent à faire une traversée du désert tandis que leur jeune fils, Achille, reste avec sa nounou à Roningrad.

L'idée de chevaucher (ou plutôt de chameaucher) entre les dunes de sable lui rappelle l'épopée de Lawrence d'Arabie contre les Ottomans. Cette fois-ci, il paraît qu'il y a de l'envahisseur à contrer au-delà du désert, en bord de mer.

Il entend la voix de Crao qui crie depuis l'avant du convoi :


"On va partir ! Faîtes monter un de vos camarades derrière vous."

Cornélius tourne la tête et son regard croise celui de Barbe Rose, debout juste à côté de lui. Il lui tend le bras pour l'aider à se hisser. Le chameau semble fléchir un instant sous le poids du colosse. Mais il retrouve vite son équilibre et expulse un souffle puissant, prêt à partir.

Cornélius a pris son bouzouki avec lui. Rien de tel qu'une mélodie entraînante pour se mettre du baume au coeur de tous les combattants, et dynamiser leur marche à travers le désert. Cette fois-ci, c'est la ruée vers le far west qui l'inspire. Il commence donc à jouer une mélodie en tentant de faire sonner son bouzouki comme un banjo :


Encore une mission de maintient de l'ordre. Cela faisait longtemps, ce qui ne déplaisait pas à Sylvain qui préférai le calme pacifique au conflit. Mais bon, comme disait certains, une action violente suffit parfois à refroidir tout béligérent en devenir. Les sacs étaient vides, seul restait les armes ainsi qu'une bouteille, histoire de mieux faire passer l'attaque.

Le barista avait eu droit à un chameau pour le début du voyage mais celui-ci n'arrêtait pas de raler à ne pas suivre le mouvement... Un animal tétu... Foutrement tétu !
Si seulement il avait pu avoir la maitrise de cornelius... Ce dernier en plus de bien diriger son chameau, réussisait par son petit chant à détendre un peu le barista sur l'attaque futur. Ils savaient que la cible avaient des armes donc, bien que mieux équipés, il restait un doute d'une riposte.

Heureusement pour eux trois trainards, le chameau et ses deux cavaliers, une voiture allait prendre le relais un peu plus loin. Les difficultés de pilotage de la monture avait bien été vu par Crao qui avait proposé à Sylvain la voiture quand ils y seraient. Enfin un moyen de transport docile et fiable...

Une fois les clefs en sa possession, il s'installa au volant attendant que les passagers montent. La route était encore longue.
Toujours fidèle au poste quand Crao beugle des ordres, Ruscherra s'exécute sans sourciller. Il n'a pas l'air spécialement prêt à partir, cela dit.
A peine est-il sur la bête à bosses qu'il éructe bruyamment, en sortant sa bouteille de rhum. Il est débraillé, son futal à moitié zippé et sa tignasse en vrac et un peu crasseuse.
C'est un véritable yoyo sur pattes vis-à-vis de la consommation de drogue (et de.. l'humeur.. du coup.).

Il fait un petit coucou à Laëli qui est la malheureuse qu'il a décidé de trouver "kro meugnonne" malgré ses combats qui se succèdent.
La face de Ruscherra est maintenant recouverte d'un masque corvin en cuir, apparemment post-crash vu le nombre de morceaux de récupération qu'on y trouve enchâssés.
Ses compagnons se voient donc épargner ces affreux rictus machiavéliques dont il a le secret...
Mais Laëli qui le surveille toujours comme on guette le frelon sur la pomme aura bien noté la lueur dans ses yeux vairons : Il est comme un garçon qui s'en va à la foire. Il sera dur à maîtriser.