Le chat Terton

Chapitre débuté par Danton

Chapitre concerne : lechatoline, Danton, leszoophilesassociés,

Danton était ivre mort quand il se pointe dans le dojo.
Il tenait à la main un rouleau de chatterton et un couteau suisse mal aiguisé.

L'chaaaaaaaattttt !! Au pied ! Fissa !

J'ai un rouleau de chat terton et toi, t'as une petite rondelle sale qui me fait de l’œil depuis longtemps !

Viens donc ici !

Ah oui j'oublie !

On m'a rappelé qu'il faut te virer des machins dans le cul avant, des "petits chiats" qu'il m'a dit le collègue. Du coup, j'ai pris un couteau.
J'ai tout prévu t'as vu ? J'uis sympa hein ?

Allez mets toi donc à quatre pattes ! Ah mais t'y es déjà mouahahahahahah

Ce texte vaut 2 bières !

Aux paroles de Danton le Chat se figea.


Le volume de sa fourrure augmentait proportionnellement aux élucubrations de l’individu qui semblait de toute évidence soit fou soit dans un état d’ébriété sévère.


Toujours immobile telle une statue il réussit néanmoins on ne sait comment à se retourner pour faire face à Danton, ses prunelles brûlaient d’un feu noir intense.


« Tu es bien effronté pour venir me parler ainsi et me proposer ce type d’exercices. Le Dojo fait dans le corps à corps mais pas dans ce style. » Alors que le félin parlait il sortit de son immobilisme et sorti doucement, une à une, avec délicatesse les griffes prodigieusement acérées de ses pattes. Un sourire diabolique habilla son visage.


« Il est cependant exact que certaines techniques provenant des arts martiaux peuvent servir à des pratiques sexuelles, et je suis un maître aimant partager son art, vous avez de la chance. »


Mentalement LE CHAT concentra alors une grande part de son Qi (ki) dans sa queue et la fourrure l’entourant. Cette technique le fameux godmibâton céleste du Panda (car il est de notoriété publique que les pandas aiment s’enfiler à peut près tout ce qui leur tombent sous le pattes) permettait d’obtenir un membre de la taille d’une batte de base-ball et dur comme l’acier, très pratique pour défoncer le crâne des imprudents. En la teintant d’un soupçon de tantrisme JCVDien cette technique pouvait ravir le plus bravache des sadomasochistes.


Aussi rapide que l’éclair le maître en art martiaux bondi et asséna un violent coup de pied dans la tempe de Danton, projetant ce dernier au sol. Ensuite il se servit de ses griffes afin de lacérer le pantalon du fou exposant le fondement de ce dernier aux vents. D’une pirouette liftée dans la face avec le godmibâton le félin s’assura que sa proie ne résisterait pas lorsqu’il se servirait de ce dernier pour lui élargir l’anus.


Une fois l’affaire finie il laissa le corps brisé de l’homme le cul en l’air avec un trou aussi large qu’une cuvette à chiotte.


« L’entraînement fut très intéressant… on reprend quand tu veux »



Auteur Wetcorps

Ce texte vaut une bière !



Auteur Abdoul