C'était le temps d'avant....

Chapitre débuté par Korra

Chapitre concerne : kyleconnelly, Korra,

C'était un matin comme tous les autres sur la base militaire. Enfin presque comme tous les autres. La rouquine était en retard, et ce n'était pas dans ses habitudes d'arriver au delà de l'heure réglementaire. Mais voilà, ce matin là, le Responsable des Laboratoires voulait la voir à 10h pile, et la miss avait voulu faire bonne impression vu les possibilités d'évolutions de sa carrière qui était en jeu.

Alors elle avait tronqué son jeans chemisier pour un tailleur plus valorisant. Non pas qu'elle doutait de ses compétences, mais il fallait bien l'avouer, les hommes qui dirigeaient le monde, marchaient aussi à la quéquette ! Tout en faisant croire qu'ils menaient les femmes à la baguette !
Tout avait pourtant bien commencé, jusqu'au moment où pour rejoindre la base, elle avait du piller pour laisser passer une biche apeurée ! Elle avait perdu le contrôle de sa petite voiture et avait fini dans le talus. Pour couronner le tout, dans cet partie de la route, les communications ne passaient pas, le brouillage était de mise, et ne pouvant trouver de l'aide elle avait fini les deux derniers kilomètres à pieds, perchée sur ses talons italiens.



C'était une Korra toute chamboulée qui avait fait valider son badge à l'entrée du poste sous le regard amusé du garde qui lui avait même lancé un :
"et bien alors ? on fait du sport tôt le matin ?" histoire de bien enfoncer le clou.

Elle l'avait fusillé du regard et s'était empressée de rejoindre les bâtiments du Pole de Recherches.
Le bouton de l’ascenseur fut appuyé, la rouquine rentra et profita de la descente vers les sous sols pour remettre de l'ordre dans sa tenue et son chignon qui avaient souffert de l'arrivée à pied.
Les portes se rouvrirent et le Président l'attendait devant la sienne, visiblement impatient de la recevoir.

Elle se hâta, se confondant en excuse pour son retard et alla s'asseoir dans le bureau sur le siège qu'il lui pointait du doigt. Il referma la porte et le silence s'installa quelques secondes.

L'heure venait de passer quand il rouvrit la porte et la pria de passer une bonne journée.

"Je compte sur vous ! soyez professionnelle jusqu'au bout et d'ici une quinzaine de jours, je vous donnerai votre nouveau badge. En attendant je veux le rapport de la séance de Emmet Ficher et de Kyle Connelly demain avant midi !"

Et la porte se referma sur une Korra toute étourdie par l'entretien qu'elle venait de passer. Promue ! Elle ! sur un projet d'envergure et confidentiel !!
Elle reprit la direction de la sortie, passa par son bureau et coinçant sous le bras les deux dossiers qui avaient été déposé pour elle se dirigea vers le quartier des militaires.




Tout en marchant elle ouvrit les deux dossiers et les parcourut en diagonale, histoire de savoir à qui elle avait à faire. Les ordres de missions étaient impressionnants pour les deux hommes et leur carrière risquait d'être prometteuse aussi.
Elle devait se pointer dans le bureau du chef de la sécurité pour 13h30, ce qui lui laissait à peine le temps pour manger un bout à la cafétéria, mais vu la longueur de l'après midi qui s'annonçait, elle devait au moins manger un morceau.

Le déjeuner fut fugace et léger, un passage aux toilettes histoire de se laver les dents et de faire les trucs de filles, elle se pointa finalement à l'heure là où elle était attendue.

Tout un cérémonial d'usage, entre le garde à vous et la tenue, la rouquine fut introduite dans ce qui allait lui servir de bureau pour l'après midi.
Une pièce, qui ressemblait à un ancien bureau aménager pour la convenance des militaires en un espace plus convivial avec table au centre, un billard près de la fenêtre à barreaux et un bar américain dans le fond. Les gars avaient besoin de décompresser, c'était certain.

Korra ne connaissait pas grand chose à ce milieu malgré les 3 années déjà de passées sur la base.
Elle posa ses dossiers sur la table, contourna le bar et chercha pour se faire un thé, pas de chance, il n'y avait que du café. Elle se servit un verre d'eau et retourna mettre en place ses affaires sur la table pour recevoir Emmet Ficher en premier. Le rendez vous était prévu pour 14h. Elle s'était calée 2h pas plus pour être certaine de rentrer chez elle avant la nuit devant faire le chemin en sens inverse et sans voiture !

Putain la voiture ! Il fallait qu'elle trouve un dépanneur d'ailleurs. En regardant l'heure à sa montre elle tiqua, le mec allait arriver sous peu, elle ne pourrait passer son coup de fil. Et on toqua à la porte.



Ponctuel, il était là, au garde à vous. Elle ouvrit, le fit entrer et après les politesses d'usage commença l'entretien afin de sonder le personnage et voir s'il avait les compétences requises pour des missions plus extrêmes. Les questions fusèrent, les réponses arrivèrent, l'analyse fut fait et au bout des deux heures le gars repartit.
Il lui restait 10 min avant le prochain, elle se dépêcha de téléphoner au garagiste, lui expliqua la situation et conclut avec lui de faire le nécessaire afin qu'elle reprenne la route ce soir, c'est à dire, sortir l'auto du fossé !

Trois coups sur le bois annoncèrent la prochaine personne. Elle se leva, ouvrit prestement mais c'était un simple militaire qui vint s'excuser :

"Désolé Mademoiselle, mais Monsieur Connelly va avoir un peu de retard, il est retenu pour l'instant, il me fait vous dire de patienter une petite heure."

Korra fit une moue mais ne dit rien de plus.

Elle mettrait cette heure à profit pour rédiger déjà son compte rendu concernant Emmet.
Finalement à 17h pétante la porte s'ouvrit et un homme de haute stature se tint dans l'encadrement. Korra sursauta, se leva et avançant vers l'homme lui tendit la main :

"Vous devez être Monsieur Connelly ?"



Kyle ne savait pas bien ce qu'il faisait ici. Test psychologique on lui avait dit.
La psy était pas vilaine c'était déjà ça, c'est comme une visite médicale on n’a pas envie d'y aller mais les ordres sont les ordres.

Kyle s'était mis au repos devant Korra et fit son numéro.

Kyle Connelly, lieutenant, matricule N° 38416. Détaché à cette base depuis trois semaines pour une longue période.

Cette main tendue ne faisait pas partie du protocole et Kyle l'ignora sans y réfléchir.

Je suis là pour répondre à toutes vos questions. Si possible que ce soit rapide mes Hommes m’attendent.

Kyle n'avait pas une attitude hostile mais on s'entait qu'il était forcé d'être là.