onze ans

par Acnée

dernière modification de Acnée à 04/12 19:41
mots clés: Acnée,

Acnée

onze ans


La bourgade de Falen
23 juillet
Anniversaire de Claire, dit Caly

[...]
J'ai Onze ans. C'est mon anniversaire. On est en plein été ici a Falen. Toutes mes amies sont en vacances. Comme chaque été. Je vais fêter mon anniversaire seule avec mes parents comme d'habitude. Et le voisin, Georges.
C'est un connard ce Georges. Un petit minable qui passe son temps à la console quand il ne tire pas les cheveux des filles. Ouaip. un connard.

Maman m'a offert un nécessaire de toilette. J'ai de l'acnée. Des points noirs. Ca me démange. Alors pour éviter que je ne gratte à m'en faire sortir le sang, je mets de la crème. Nimphisa Biactol. Ca sent bon. Ca diminue les démangeaisons.


Acnée

onze ans


La bourgade de Falen
23 juillet
Anniversaire de Claire

[...]
J'ai Quatorze ans. C'est mon anniversaire. Je travaille à l'usine de Beaupré, à huit kilomètres de la maison.
Il me tarde de rentrer, il y a du cake au chocolat et Papa pourra se libérer du travail tôt.
Sophie et Emeline sont restée cette année, elles font du babysitting. je les ai invitées à mon anniversaire.

[...]
Le cake est délicieux. Maman a invité Georges comme tous les ans. Cet ado boutonneux me reluque comme si j'étais une pièce rapportée. Il me dégoute.
Je m’éclipse avec mes copines en haut, dans ma chambre. Georges nous suit quelques minutes après... Quel balourd!

Acnée

onze ans


Ville de Jensey Monfort.
14 mai.
Déclaration d'indépendance de La catalogne réunifiée.

[...]
la pétarade sur les avenues. Il y a une dizaine de morts, une majorité d'étudiants. C'est la panique.
Emeline me suit avec son sac à dos. Georges a un bandeaux noir sur le visage et lance des pierres avec des oeufs explosifs attachés.
Il semble fier de ses actions. Il est dans l'action. Ils sont une centaine à braver les forces de l'ordre.
Les millices démocratiques de la fédération Euro ne tirent plus à blanc depuis deux jours.
Les cadavres s'amoncellent. Hier la ville de Trasbourg est tombée dans les mains de la ligue révolutionnaire de libération. Il y a eu plus de vingt deux mille morts.
Il n'y a plus d'état. Les commerces sont fermés depuis deux semaines déjà.

Acnée

onze ans


Ville de Jensey-Monfort
23 juillet
anniversaire de Caly Jonathan

[...]
L'usine de la SYAB a explosée il y a trois jours, déversant son contenu toxique sur la région.
Le nuage de produit chimique a vite envahi la commune. Puis les cours d'eau ont été pollués.
Mon acnée a repris. J'ai aujourd hui dix sept ans. Je me terre pour survivre. je ne fêterais pas mon anniversaire. Emeline a été tuée par une bande armée il y a un mois de celà. Georges à disparu.
J'ai appris à nettoyer des armes, à les graisser. J'ai le grade de sergent d'active dans les Colonnes de la république de Catalogne. Même pas une armée. L'ennemi ne nous en laisse pas le temps. Il a entrepris une guerre sale. Il fait exploser nos usines chimiques, déverse du gaz sur la Nouvelle Catalogne depuis des gros porteurs en vol geo-hémisphére.
Nous n'avons pas de quoi luter contre celà.


Acnée

onze ans


front-de-terre, forêt de Saint-Selve la lande.
6 décembre
une date comme un autre dans l’hiver nucléaire.

[...]
On parle d'un pays de l'autre côté de l'océan. Il s'appelle El-silver-state. Construit sur les ruines de l'ancienne fédération des états unis d'Anarchy. Un état de liberté et de croissance. Où il ferait beau et chaud. oui chaud.
Les cendres de la Nouvelle Catalogne ont cessé de me réchauffer. Il fait un froid à mourir ici.
Ma colonne est composée de vingt deux combattants. Nous avons récupéré deux nouveaux il y a quelques jours. Des transfrontière suisses. Ils savent se battre. c'est toujours celà en moins à leur apprendre.

J'ai peur tous les jours, mais j'ai surtout froid. Il fait moins trente deux, si on en croit l'appareil de mon sergent d'arme.

On croise de moins en moins d'ennemis...et d'amis. Il devient difficile de se ravitailler.
La croute sur mon visage commence à laisser apparaître des furoncles muqueux ignobles. Je suis rongée par un mal chimique inconnu. Je n'ai d'ailleurs que peu de temps pour moi et pour arranger tout celà.
Je vais mourir. Sans regrêt. Après une ébauche de vie trop courte. je perds mes hommes de ce même mal.
il n'ya pas eu de ravitaillement depuis maintenant un an et demi. On glane ce que l'on trouve, nos vêtements rapiécés indiquent vaguement une force militaire quelconque.

je me regarde dans un erzatz de miroir. C'est pas beau à voir.



Ca ne fait pas mal. Dégénérescence des tissus et des nerfs?
je n'en sais rien, je ne suis pas une putain de médecin!

Acnée

onze ans


Zone des Hjette, quadrant de Morilles
???
l'attaque de la Colonne

[...]
Cinq. Cinq morts lors du premier assaut.
ces sauvages couverts de sangs et de boue se jettent sur nous par masse sans aucune coordination.
Nous avons perdu cinq des nôtres. Nous sommes huit encore en vie. Nous en avons tué une vingtaine, peut-être même une trentaine. Le monde s'est effondré depuis bien longtemps. plus personne ne sait la date de ce jour funeste.
Y a t il encore des gens sensés dans ce monde?

j'ai du abattre Kovalsky qui devenait fou. le mal alchimique l'a rongé au cerveau. Il devenait dangereux.

De mon côté, mes croutes se détachent peu à peu laissant voir des bulbes de peau autour de points noirs. C'est dégoutant mais celà ne fait pas mal. Et j'ai d'autre chats à fouetter. Rester en vie.

oui ... rester en vie.
Il fait froid.
Il fait faim
Nous ne sommes plus que sept de la splendide Colonne de la nouvelle Catalogne.
Combien demain.

Acnée

onze ans


la mer des plaines, ex région de sylésie
???
la fin de la Colonne

[...]
Herbert et moi.
deux survivants.
l'enseigne Herbert et le lieutenant-colonnel Caly.
J'ai du abattre Higuen.

Herbert m'a regardé. sans rien dire, puis il a pris les affaires de Higuen, les a retournées et a récupéré ce qu'il pouvait.

Nous n'avons pas mangé depuis trois jours. il fait froid. Terriblement froid. la plaine est couverte de flocons durs et noirs. Comme de la cendre.
Il y a trois jours on est tombé sur un Talmen-marlket. un ancien drugstore. Il avait été pillé bien sur mais sa chambre froide était resté inviolée.
Nous avons fait sauter les rivets avec une des deux charges qu'il nous reste. De quoi nourrir un régiment!
mais la viande était en grande partie pourrie.
j'ai perdu mon oeil ce jour là. L'oeil gauche. Il ne tenait plus de toute façon et ne renvoyait rien. déjà mort.
Et toujours pas de foutu médecin !
Les armes manquent de graisse et d'entretien. il nous reste encore le pistolet d'emeute de Jeffrey, et cinq munitions. J'ai récupéré une ancienne statue en bronze des Mémoires de la confédération d'Euro. ça fait une arme potable.
en attendant de trouver mieux.
Il fait froid bordel !
dieu qu'il caille !

Acnée

onze ans


???
???
le détroit passé, il fait plus chaud.

[...]
je marche. Encore. et puis encore. je suis seule. Depuis quelques jours, le temps s'est réchauffé. L'été s'est profilé et le nuage de cendre a laissé place à un désert digne de l'ancien sahara. J'ai quitté les dernières plaines géodésiques pour ce désert qui envahit la vue et réchauffe un peu mon coeur.

Au loin, des montagnes, ou de grandes collines. Une dizaine de jours de voyage, peut-être une quinzaine. J'estime mes réserves. il va me falloir chasser. Et trouver un médecin.

Je n'ai plus de croutes ni de pue. La maladie semble avoir stoppé nette. Mon visage est ravagé. Méconnaissable. Je ferais peur à Georges s'il me voyait!
Je suis vigilante. j'ai appris à être méfiante. Je n'ai plus vu de bandes de sauvages depuis l'entrée dans le désert et ma radio s'est remise à fonctionner il y a peu.

Autant attendre un peu avant de discuter avec les voix qui s'échangent des amabilités à la radio.
Je ne suis pas pressée d'avoir à leur faire la conversation. Le monde est fou, il va falloir s'adapter.