Nation mutante

par Alfred

dernière modification de Alfred à 22/09 17:15
mots clés: les amis de tatie, Alfred,

Alfred

Nation mutante

Ce texte vaut 2 bières !

18 heures...

Le réveil sonne dans le compartiment d'Alfred. Il faut se préparer...

Comme un robot, l'homme s'habille, il avale sa barre protéinique et part au travail.

Les couloirs de l'abri sont encore déserts, l'équipe de jour n'est pas rentrée, l'équipe de nuit pas encore sortie. Il avance dans les couloirs, des compatriotes commencent à sortir, ceux de l'équipe de nuit.
La plupart sont plus ou moins touchés par les mutation. Celui a la peau rouge, cet autre a des jambes trop courtes... Beaucoup trop courtes.

Arrivée à la chaufferie comme on l'appelle. Le cœur de l'abri, son gros moteur dont la chaleur se fait sentir avant même d'arriver dans le module.

Alfred est le chef de sa petite équipe, chargé de l'entretien de la cuve, il ne manque de rien. Nourriture, eau pure, holos, il fait même partie des privilégiés qui peuvent sortir quelques heures, une fois par mois à la surface.

Elle est belle cette surface, malgré le vent chaud et sec. Ces rares herbes ou arbustes, ces insectes qui survivent là haut sont fascinants.

Alfred a même pu participer une fois à un échange avec les hommes du dehors. De rudes humains, mutant ou non, emmitouflés dans diverses couches de vêtements et de plastique. Ils vendent parfois à l'abri des vieilleries trouvées au dehors. Contre des vivres, du matériel.

Il faut commencer le travail, organiser les équipes qui vont surveiller le vieux réacteur souffreteux qui fait vivre la station.


Tshhh allez les gars, comme d'habitude. On mollit pas et on pourra se prendre une bonne pause dans quatre heures.