Quand le steak cherche la vipère. Ou l'inverse. J'sais plus

par

dernière modification de Leylä Ksonova à 10/01 23:18
mots clés: Leylä Ksonova, Korowai,

Leylä Ksonova

Quand le steak cherche la vipère. Ou l'inverse. J'sais plus


Arrivée.

Dans les derniers jours de la belle saison, Leylä et ses amis rejoignirent un groupe composé d'hommes vigoureux suivant un curé un peu perché. Leur arrivée fut sobre, autour d'un bon p'tit feu de camp.
L'homme d'église leur parla de sa jeune nièce qui était la seule fille du groupe. Leylä fut étonnée d'apprendre qu'il y avait une dame parmi ses hommes aux allures un peu bourrues et décalées.
La belle Korowai
Misogyne comme pas possible. La plus phallocrate des femmes.
Détestant et haïssant la moindre femelle approchant ses hommes et surtout son bien-aimé.
Leylä mise en garde par le bon vieux tonton prévenant, ce dit que c'était normal, une réaction de bonne femme qui n'a pas fréquenté d'autres personnes que des Homo sapien erectus depuis un bout de temps.
Ahaha
Elle désenchanta bien vite..
Saleté de vipère cette rouquine.

Korowai

Quand le steak cherche la vipère. Ou l'inverse. J'sais plus


L'arrivé du steak

Elle avait beau l'avoir prévenu , le tonton n'en avait fait qu'à sa tête , invitant le squelette ambulant à rejoindre notre campement , pire encore , il parlait même de la mettre sous notre protection , me demandant même d'être gentille avec elle !

Comme si j'allais salir ma robe à occire les groupes qui menaceraient sa petite personne , puis quoi encore , elle ne servirait que de steak et encore !

Mais bien sure , comme à son habitude , l'oncle n'avait pas fait la transmission puisque le steak s'approchait de moi avec son air de petit ange , elle vint même s'installer à coté de moi , jusqu’à m'adresser la parole !

Petite effronté , elle faisait sa petite précieuse toute faible croyant au prince charmant tout ça tout ça , ravie de rencontrer une autre femme j'allais lui passé sa joie moi ! Qu'elle n'ose même pas approcher ou regarder mon homme ou je la zigouille sur place , à la brochette le steak !

Elle avait trouvè doudou , je me demande bien comment je l'avait perdu d’ailleurs , il était toujours contre moi . Je fut donc étonné de le voir en sa possession. Se qui adoucie un peu mes mots mais pas baisser ma garde pour autant !

Leylä Ksonova

Quand le steak cherche la vipère. Ou l'inverse. J'sais plus


Un steak ? Mais pourquoi ?

Jeune fille facilement émotive, j'étais contente que Korowai me témoigne un peu de gratitude après avoir retrouvé LE précieux doudou.
Mais ça fut de courte durée !

Le soir, petit conseil devant le feu. Pour avoir osé être de l'avis de tout le monde, la vipère m'en fit voir de toutes les couleurs.
Elle me tenait responsable de tout ce qui la dérangeait et malgré les interdits de dévorer des gens de son tonton, elle ne rêvait que de me transformer un steak.
D'où le joli petit surnom qu'elle m'a donné. Le steak sur pattes. Le squelette ambulant. Bref très sympathique tout ça !

Pff Nan mais elle croit quoi elle ? Elle veut s'étouffer en avalant un de mes petits os de travers ?
Quoique vu son humeur, ça aurait peut-être fait plaisir aux pauvres hommes du groupe..

En fait je pense qu'elle aime pas les filles. Enfin ça c'est facile à deviner, mais ce qu'elle déteste encore plus c'est les accros au sexe.
Imaginez qu'une demoiselle approche son chéri, bam elle la dézingue en un instant. Heureusement pour moi qu'il est trop vieux pour moi son mec et qu'il m’intéresse pas sinon vous auriez pu retrouver des ossements dans le désert. Feu Leylä Ksonova.


Leylä Ksonova

Quand le steak cherche la vipère. Ou l'inverse. J'sais plus


Qui peut me donner des cours d'humour ?

Une fois n'est pas coutume, il se déroulait encore un petit conseil devant le feu.
J'entendis Tomas sermonner Korowai afin qu'elle balance enfin la cagoule SM qu'elle trimbalait dans sa besace. Ca attirait sur eux les foudres du DIEU TOUT-PUISSANT.

"Foutaise ! Tout me revient encore dessus ! Mais tu-sais bien que c'est à cause du cadavre sur patte que ça va plus ! Depuis qu'elle est là, c'est Bagdad, plus personne m'écoute même mon chéri ! Je t'avais dis de ne pas prendre de filles avec nous !"
s'exclama la rouquine.

J'hallucine. C'est de moi qu'elle parle comme ça ? C'est pas très étonnant mais bon quand même ! Tomas pris ma défense. Ça commençait à devenir croustillant. Je me rapprochais donc doucement.

Et là c'est parti en cacahuètes. J'ai rien compris.
Un désaccord, ok c'est fréquent. Des haussements de voix ? Bon normal. Mais une vipère qui me fonce dessus comme une harpie olala, je crains pour ma peau !
Je vous jure, elle faisait peur, presque pire qu'un rhinocéros enragé !
J'ai bandé tous mes muscles me préparant au choc.

Mais plus rien. Aucun bruit. Pas de cris dans mes oreilles, de tartes en pleine poire ou de katana sur ma jugulaire.
Enfin y avait juste la vipère qui s'accrochait dans mon dos à mon tee-shirt. Mais qu'est-ce-qu'elle foutait ?

Tomas rugit :
"KOROWAI ! LAISSE LEYLA TRANQUILLE"
Aucune réaction de sa part. J'ai donc relâché mes muscles. Libérant mon flot d'adrénaline. Par où tout ce stress est sorti ? Par ma bouche pardi !


"Aha, commençais-je morte de rire, Koro elle steak-haché ! Vous comprenez ? Elle s'était cachée, et derrière le steak en plus !"

Et là, gros flop.
QU'EST CE QUI M'A PRIS DE DIRE CA ? Enfin y avait bien quelques sourires en coin, mais j'avais tellement honte que je ne les vis même pas.
Ils vont me prendre pour une gamine. J'ai donc détourné mes pas, m'éloignant au plus vite de cette gênante situation..

Korowai

Quand le steak cherche la vipère. Ou l'inverse. J'sais plus


Korowai s’ennuyait fermement depuis qu'elle avait décidé de ne plus jouer avec sa radio c'est donc tout naturellement qu'elle ce mis à la recherche de son jouet fétiche , le STEAK ...

Leylä , tu te cache ou ?

Elle farfouilla partout dans la communauté , elle n'était pas au théâtre , ni dans la réserve ...

c'est alors qu'elle fit le tour de tout les feux de camps qu'elle avait installé ici et là , rien de rien , pas l'ombre d'une boucle blanche . Mais ou avait-elle donc pu passer ...

Korowai décida alors de grimper sur le toit du théâtre pour mieux voir ou ce trouvait son steak.




Elle la vit trainant sur la plage . Mettant ses mains en porte voix elle lui crie alors :

Fait gaffe un poisson va te bouffer !

Le vent soufflant à l'extérieur , la jeune fille ne l'entendit même pas ! Korowai saisit alors la radio et la régla sur l'onde courte porté :

Hey le steak va falloir que tu rentre , tu risque de te noyé ... Quoi que une planche ça flotte hahahah ...

Korowai était heureuse d'avoir envoyer son petit pic à son steak , avec elle la célèbre phrase "qui aime bien , châtie bien" prenait tout son sens ...

Leylä Ksonova

Quand le steak cherche la vipère. Ou l'inverse. J'sais plus


Bien que malmenée par la vipère, je la trouvait marrante. Apparemment on s’attache à son bourreau. Cependant, je n’eu bientôt plus à subir les petites crises de Koro.

En effet, l’automne arrivant, semblait lui pomper toute sa force de râler contre moi. Elle semblait au fil et a mesures que les feuilles jaunissaient puis tombaient devenir de plus en plus sympathique !

Quoique je me trompe peut-être, elle avait sans doute simplement une grande joie de voir toutes les minettes devoir enfiler des couches bien moins sexy pour supporter le froid. Et ça devait la rendre affreusement contente. Elle doit jubiler la vipère.

Moi je ne vais pas lui faire ce plaisir !

Je vais tenter de me trouver une tenue hivernale qui ne cache pas trop mes formes (déjà que j’en ai pas beaucoup !). Parce que faut avouer que quand j’ai été me prélasser sur la plage l’autre jour, ben ça caillait un peu.. Je me serais pas exposée aux vents et aux vagues plus que rafraîchissantes..
Bon va falloir que je me trouve une nouvelle garde robe. Exprès pour la faire (un peu) rager. Elle est drôle quand elle rage.

Korowai

Quand le steak cherche la vipère. Ou l'inverse. J'sais plus


L'automne n'y était hélas pour rien , même le steak n'y était pour rien , Korowai entrait juste dans une phase de déprime qui la tirait de plus en plus vers le fond . Même envoyé des pics à son steak ne l’intéressait plus. Elle aurait pue se balader nu comme certaines des nouvelles recrues que cela n'aurait rien changer et cela même devant son précieux .

Son Moral était au plus bas , pas de nouvel de son psy préférer , Son bel amour qui reste dans un état de déprime similaire , le nouveau monde ne lui réussit pas beaucoup à lui non plus ... Suite au dernier événements , Elle qui aimait tant papoter sur les ondes fini par rendre son poste de diplomate à Tomas .

Oui , c'était l'entrée dans une nouvelle ère bien sombre pour la belle rouquine !

Ce matin là Korowai s'était rendu sur le toit du théâtre afin d'observer ce qui les entouraient , profité de se peu de nature qui avaient survécus à l'apocalypse , elle resta pensive un instant puis se mit debout déployant ses ailes ...




Le vent frais parcourait ses cheveux détachés qui virevoltait dans tout les sens , Ses jambes emprise au grand frais frissonnait légèrement. Elle qui d'ordinaire est emprise au vertige ne semblait plus affecter c'est comme ci il ne restait d'elle qu'une coquille vide , sans âme ...

Alors qu'elle s’apprêtait à se balancer dans le vide une lueur d'espoir la fit hésitez , sa radio se mis à crépité , elle tourna un instant la tête tentant d'écouté le message qu'elle tentait de délivrer , mais la radio était mal réglé, Korowai soupira puis quitta le bord du toit pour revenir vers la radio ...


- On peut même plus mourir tranquille !

Elle bidouilla alors les boutons puis fini par avoir en clair la voix de son psy préféré . En même temps on peut pas dire qu'il avait beaucoup de concurrence !

Elle n'avait pas eu de nouvelle depuis un moment , lui reparler allait pour sure , lui faire du bien ...