The Bitch and the Beast : Chap II

par

dernière modification de Bull à 13/12 23:04
mots clés: The Bitch and The Beast, raven, Bull,

Bull

The Bitch and the Beast : Chap II


Bull était en train de regardé le feu, perdu dans ses pensée, lorsqu'il se rappela la soirée qu'il avait passé, la veille de leur rencontre avec l'homme qui les avaient espionné en se déguisant en carton.

*Petite musique, effet vidéo ... Flashbaaaaaccck*

C'était donc la veille de leurs rencontre avec l'homme carton, a une journée de marche environs de la sortie de ces putains d'égouts, ils avaient marché en racontant des connerie avec Raven, puis s'étaient tue, simplement pour économiser leur souffle.

Il avait trouvé une pince monseigneur dans un tas d'ordure, c'était pas une boite de chocolat, mais dans ce monde, ça valait son pesant de brochette d'iguane, il avait tourné le truc mille fois dans sa tête...

Car Bull n'avait jamais rien offert a personne, il avait vendu des trucs, vendus des gens, volé des trucs, cassé des trucs, mais jamais rien offert, il avait bien filer un peu de bouffe a des chats errants, mais c'etait pas une chatte putain ! Et parfois il avait discuter avec des gosses, mais les parents n'aimaient pas que les gosses trainent près de Bull. Alors il cognait les parents, et les gosses l'aimaient moins. C'était le serpent qui se mordait les couilles !

Il avait fini pa s'approcher de Raven, elle était en train de faire cuire des galette de pains sur des pierres plates, en soufflant sur les braise... Ca lui faisait un cul !!!

Il resta la un moment a la mater, puis toussa !

Hummm hum !!! Euh alors... t'vois, j'ai trouvé ca t'alleur... alors j'me suis dis, que p't'etre, tu vois, la prochaine fois qu'un connard essai de te planter son dard, bah tu pourra lui couper avec ça... Enfin voila... si t'en veux...

En lui tendant la pince, il visiblement mal a l'aise, et en fait, quand Bull était mal a l'aise, il avait presque l'air agressif. En fait fallait être connaisseur. Parce que quel que soit la tête qu'il faisait, Bull faisait flipper, il avait l'air en rogne même quand il était content !

Ca aide pas les interactions sociale, mais bon, pour l'instant ça se passait pas mal avec la p'tite blonde.

Il resta la, lui tendant la pince monseigneur, il l'avait nettoyée, ca se voyait, et avait trouver un morceau de bolduc presque pas dégueu et avais fait un genre de noeud, pour que ca fasse cadeau.

Raven

The Bitch and the Beast : Chap II


La toux de Bull surprit Raven, qui sursauta en se retournant et le contempla de tout son petit être.



Elle saisit avec ses deux mains le gros cadeau que lui tendait Bull, et déchira le papier bolduc qui enrobait une grande pince monseigneur.

L’attention la toucha énormement. Elle le regarda la bouche ouverte, comme un enfant devant le cadeau de Noel qu’il attendait, ne sachant quoi faire ou quoi dire.

Ce geste n’était pas anodin, Bull n’était pas le genre à faire de « cadeaux ». Ce n’était pas une simple arme qu’il lui offrait : il lui offrait la sécurité, et sa fidélité. Elle qui se souvenait de leur première rencontre dans ces bas-fonds, et depuis leur relation avait bien évoluée. Bull avait l’air d’avoir pris en affection Raven, tandis que cette dernière semblait ne plus vouloir autant le manipuler qu’au départ. Elle avait du mal à l’admettre, de par sa laideur, mais elle commençait à l’apprécier de plus en plus.
Elle se leva et bondit dans ses bras, en enfonçant sa tête dans le creux de son cou.

Bull

The Bitch and the Beast : Chap II


Bull fut encore plus gêné ! Se faire sucer la bite, ok, une bonne baise hardcore, ok ! Mais un câlin !!! Il était puceau du câlin le Bull.

Il referma ses gros bras sur Raven, elle pouvait sentir les boursouflure des cicatrice larges parfois de plusieurs centimètre qui lézardais sa peau, il avait pris des coups de haches, des coups de fouet, des coups de couteau, et avait apparemment été mordu par des bêtes, des chiens, dans l’arène, quand il était gamins.

Il avait rendu coup pour coup. Mais la, c'est des caresses qu'il recevait, et il avait pas l'habitude, pas sans avoir payer avant, et encore, c’était pas toutes les putes qui acceptaient de se taper un type pareil. Surtout qu'il avait une queue a en faire fuir plus d'une.

Il referma ses grands bras donc, prenant une grande respirations, il avait chaud, se sentait bien, il soupira.

Tu sent bon... J'aime bien que tu sois la... Et pas juste parce que tu fais des pipes de malade...

Il aurait pas du en parler, rien que de l’évoquer lui mettait la gaule, et il savait qu'elle allait le sentir, il avait pas envie qu'elle le prenne mal et mette un terme a ce moment trop vite...

Il pensait

Pense a un truc moche... une hemmoroide ... Un furoncle... Angela Merkel !*

Raven

The Bitch and the Beast : Chap II


Elle fermait les yeux, ne remarquant pas la gène de Bull. Raven sentait les cicatrices sur la peau épaisse de Bull, qui était plus froide que celle d'un humain normal. C'est peut-être de là que venait sa couleur bleuâtre ou violacée...

Ces marques témoignait d'un passé difficile, que Bull ne lui avait pas encore parlé jusqu'à présent. Ses cicatrices à elle étaient invisibles, et peu pouvait les comprendre. Tout était confus dans sa tête, son départ s'était fait précipitamment... elle ne se sentait ni prête à en parler, ni à en affronter les conséquences...
Les derniers moments de bonheur dont elle se souvenait, c'était lorsque son père lui avait offert Sparrow, un bichon maltais qui deviendrait son fidèle compagnon. Puis Sparrow s'était fait écraser, et puis sa mère est partie... Tout l'avait entrainé dans la spirale infernale habituelle que n'importe quel junkie pourrait vous réciter par coeur.

Le cadeau de Bull était l'un des premiers moments heureux qu'elle avait eu depuis longtemps. Un vrai moment de bonheur qui te donne des papillons au ventre, et fait battre le coeur à la chamade.

Il rompit le silence en soupirant et bafouillant quelques paroles, qu'elle ne compris qu'à demi mot. Elle recula un peu sa tête pour contempler ses yeux, elle sourit en signe d'acquiesement, bien qu'elle ne comprit pas la moindre intention de ses paroles. Mais elle se laissa en emporter par le moment et lui fit ce qui serait leur premier baiser. Elle pressa doucement ses lèvres pulpeuses contre ses lèvres charnues.



Ce baiser sembla durer une éternité, bien que leurs lèvres furent en contact pendant au moins 4 secondes.

C'est en lâchant son emprise qu'elle remarqua la gaule non plus naissante de Bull, mais fière et levée comme un capitaine qui plante son drapeau sur une terre inconnue. De par ce baiser, c'est un peu ce que Raven avait fait avec Bull. Elle le contempla et vit son visage affublé d'une expression de choc, comme si quelque chose n'allait pas.


Bull

The Bitch and the Beast : Chap II


Bull avait bugger, elle l'avait embrassée d'elle même, pas a cause d'une dette, parce qu'il l'avait payée, ou parce qu'il lui faisait peur, elle en avait eu envie, et bien qu'il aurait pu la réduire en bouillie facilement, elle ne le craignait pas. La peur rend les gens flatteur ou agressif, elle, elle était juste bien en sa présence.

Il la regarda une seconde, puis l'attrappa par les fesses pour la soulever, l'embrasser a la hussarde, en lui faisant passer ses jambes a elle autour de sa taille a lui.



Il avait une grande gueule pleine de dents, une grosse langue bleue, et elle y mettait la sienne avec passion, il n'en pouvais plus et lui malaxait les fesses, en se frottant contre elle, retenant au maximum la violence de son désir, parce qu'il ne voulait pas la briser, mais pour elle qui n'avait connu que des "humains", cela devait secouer un peu...

Il grognait de sa voix profonde.

T'es a Bull p'tite chatte... Tu es a Bull... Et Bull sera toujours entre la mort et toi. Jamais elle n'arrivera jusqu’à toi...

Il l'embrassa a nouveau et la reposa pour la retourner et la pencher en avant, l'embrassant dans le coup en la tenant par les cheveux, fermement, mais en se retenant pour ne pas lui faire trop mal, faisant glisser son shorty sur ses hanches de l'autre main...







Raven

The Bitch and the Beast : Chap II


Contrairement à leur premier rapprochement corporel, où elle l'avait sucé par dette, Raven avait envie de ses caresses. Il était ferme mais doux, elle sentait qu'il retenait son étreinte car s'il se laissait aller, il lui broierait les os.

En réalité, même si elle paraissait sûre d'elle, Raven n'était aller jusqu'au bout qu'avec très peu de mecs, et encore moins avec un mutant rencontré il y a quelques jours. Mais il avait réussi en peu de temps à gagner sa confiance, son cul et un petit peu de son coeur.

Bull faisait doucement glisser son shorty, laissant apparaitre les fesses rebondies de Raven. Elle n'avait pas de culotte... elle dégagea d'un coup de pied le short en peu plus loin.

En réponse à ce geste, elle déboutonna le pantalon de Bull et saisi son membre développé dans son entièreté, et commença à effectuer des mouvements de bas en haut. Il était tellement gros qu'elle dû s'y prendre à deux mains ...

Bull

The Bitch and the Beast : Chap II


Bull avait les narines dilatées de désir, ca commençais a sentir sérieusement la testostérone dans le couloir la... Il ne respirait plus, il ronronnait, comme un tigre, et grognait , n'ayant plus assez de neurones pour parler...



Il attrappa les mains de Raven, et les bloqua en les joignant au dessus de la tête de la blonde, contre le mur, lui léchant le cou et le creux de l'oreille, comme s'il allait la dévoré, et amena son autre mains a son intimité, après avoir cracher dessus pour lubrifier un peu ses gros doigt calleux.

Toujours derrière elle, il la fit se cambrer, en la tenant toujours, venant frotter sa queue entre les fesses de la jeune femme, a la fois comme la promesse de lui faire du bien, mais un peu comme une menace aussi, du genre

Tu pense que tu peux encaisser un truc pareil avec un si petit cul ?

Il en pouvait plus, il passa un long moment comme ça, a la chauffer, caressant sa poitrine, puis revenant entre ses cuisses, jouant avec son clitoris, puis finalement lui glissant un doigt, il n'avait pas envie de lui faire mal. En fait si, mais pas au point qu'elle lui en veuille trop !

Il lui entravait toujours les mains, lorsqu' après l'avoir sentie assez mouillé, il cracha sur sa main pour se lubrifier la queue et la diriger entre les cuisses de la blondinette. Doucement, centimètre par centimètres, faisant des allers retour imperceptible, puis de plus en plus ample, pour se frayer un chemin, avant de lui planter tout entière, marquant une pose, et venant lui murmurer au creux de l'oreille.

t'es a moi... et je suis a toi, a partir de maintenant, c'est moi qui te dis avec qui tu baise, et quand, et toi tu me dis qui tu veux voir vivre ou mourrir...

Il se mit alors a la baiser franchement.





Raven

The Bitch and the Beast : Chap II


Raven frémit lorsque Bull empoigna ses mains contre le mur des égouts, ne sachant pas si c’était d’excitation, ou d’inquiétude. Se faire piéger par un tel molosse était impressionnant, et la bestialité qu’il l’animait l’était encore plus. Il suffisait qu’il n’arrive pas à se contrôler pour qu’il la mordre à mort, ou qu’il la pilonne tellement qu’on pourrait voir le jour quand elle baillera. C’est dans les moments où la testostérone montait qu’elle se rendait compte que Bull était plus une bête, qu’un humain, répondant à des besoins très primaires.

Inconsciemment, elle se mit à prier dans tête pour qu’il ne la tue pas sur s’en rende compte. Elle ne savait pas à qui adresser sa prière, elle avait juste vu que les gens faisait ça dans les films pour se sortir d'un mauvais pas.

Cependant, les quelques mots qu’il prononça suffit à la rassurer. D’autres utilisaient des bagues, mais pour eux, cette première baise scellait cette union naissante entre ces deux êtres. Un peu de façon primaire, mais cela voulait dire beaucoup aussi bien pour Bull, que pour Raven.
Bien qu’elle fut toujours animée d’un caractère très indépendant, être lié à un tel molosse n’était pas seulement un signe de domination, mais aussi de survie dans ce monde.

Bull la maintenant à sa merci, mais l’inquiétude se dissipa totalement lorsqu’il commença à s’occuper d’elle, une onde de plaisir remplaça petit à petit la peur et la curiosité. Il ne pensait pas qu’à ses instincts, il pensait aussi à elle. Des gémissements se mêlèrent aux grognements de la bête, elle appréciait être malmené de la sorte. Une telle masculinité se dégageait des coups de hanche de Bull, ce qui la faisait fondre. Elle se joigna au rythme, ferma les yeux et soupira « continue » ...

Bull

The Bitch and the Beast : Chap II


Raven se laissait aller, il la prenait plus vite, plus loin, plus intensément, leurs corps prenant une cadence, un unisson, une homorythmie, leurs grognement et gémissement allant crescendos, dans un concerto de cul...

Il lui lâcha les mains pour venir lui attraper les cheveux, lui ramenant la tête en arrière pour lui rouler une grosse pelle, et tout en la prenant, il s'occupait de son clitoris, pour la faire jouir , lui même ayant les couilles bien pleines, et la petite étant bien serré, il ne savait pas combien de temps il tiendrait... Il s'accrochait néanmoins, et ne la lâcherait pas avant qu'elle ai criée son nom en griffant le mur...

Il grogna, incapable de parler, déjà qu'en temps normal, il avait pas toutes les neurones a l'endroit, alors la, elle lui mettait carrément le cerveau en vrac, de toute façon, c’était plus son cerveau qui pilotait la , mais sa queue.

Raven

The Bitch and the Beast : Chap II


Leur corps et leurs corps ne faisaient plus qu'un. La symbiose étaient telle qu'elle jouis une première fois lorsque Bull lui tira les cheveux. Dur d'émettre un gémissement avec la langue d'un molosse dans la bouche, elle continua à se laisser faire, en se disant que c'était reparti pour un tour pour son plus grand plaisir.

Haletante, elle était à bout de souffle, la poitrine luisante de sueur ballotant au fur et à mesure des coups de rein de Bull


[img]https://www.giphy.com/gifs/things-bounce-thursday-xThCT2T6oezyE[/img]

Bull

The Bitch and the Beast : Chap II


Bull allait et venait en elle, de plus en plus fort, sentant son plaisir de plus en plus proche de se déverser en elle. Mais con comme il était, lui vint une idée a l'esprit !

*Merde... faut pas que je la mette en cloque non plus ! Le fract, c'est pas un endroit pour élever un petit mutant !!! Et puis la , elle déchire, mais en cloque, on passera pas le désert, ca nous foutrait grave en danger !!!*

Lui vint donc une idée, et c'est avec un sourire franchement canaille, qu'après avoir copieusement craché dessus, il lui glissa un de ses gros doigts dans les fesses, pour la préparer un peu, parce que quand même, c'est un gentleman ! A sa façon...

Il continua, comme ça, crachant, et recrachant, allant et venant avec son gros doigts, tout en la prenant de plus en plus fort.

Il continua un long moment, et alors qu'il sentis ses couilles exploser , il enfonça, avec toute la douceur dû a une dame, son gland entre les fesses de Raven.


Pas plus, pour pas lui faire mal. Ou trop mal. Il se déversa entre ses petites fesses en long jet gluant.



Et se retira, en reprenant son souffle, avant de la retourner pour lui rouler une grosse pelle...

Putain... Raven... je... Je... Je t'adore putain !!!

Il avait jamais dis je t'aime a qui que ce soit, et ça allait pas être demain la veille, mais c'était ce qu'il avait de plus proche. C'était sortis tout seul, il en était surpris lui même.

Raven

The Bitch and the Beast : Chap II


Bien que Raven ne soit pas familière avec la sodomie, ce que fit Bull ne la dérangea pas, bien au contraire. Son gland était aussi gros qu'un clémentine, mais dans son élan de bestialité, il avait pris soin de la "préparer".
En même temps, lui déchirer l'anus et perdre une personne qui lui était chère tout ça a cause d'une putain d'infection dans ces égouts dégoutants, c'est con.


[img]https://thechive.files.wordpress.com/2015/03/girls-putting-the-squeeze-play-on-their-pants-15-photos-4.gif?w=600&h=337[/img]

Elle n'avait rien pour essuyer le jet de Bull qui lui avait repeins l'arrière-train, alors qu'il relacha son emprise, elle remis son pti sorty et lui jeta un regard par dessus son épaule :

"Emballe-toi pas cowboy... mais jt'aime bien aussi"
Elle lui fit ensuite un clin d'oeil complice.
"On se tire?"

Bull

The Bitch and the Beast : Chap II


Bull sourit a la belle et lui carressa la joue, du plus doucement qu'il pu.

T'inquiète, j'm'emballe pas... Barrons nous d'ici... On a de la route a faire...

Et c'est ainsi que Bull et Raven, scellèrent un pacte qui les lieraient pour les temps a venir.





FIN DE CE CHAPITRE