FRACTAL EN DEUX MOTS

FRACTAL, l'Ordre dans le Chaos

Bon, on va commencer doucement sans te brusquer: t'es qu'une merde, et tu sers à rien.

Dans le monde réel, désolé, je ne peux rien pour toi. C'est déjà mort, foutu... T'es cramé... Autant que moi, je dois bien l'admettre: on est tous grillé.
Par contre, là où je peux faire un truc pour toi, où je peux te proposer une alternative c'est avec ce jeu: avec Fractal.
Laisse moi t'expliquer...

De la même façon que dans la vraie vie, dans le jeu vidéo la tournure des choses n'est pas trés palpitante. Tout est déjà écrit à l'avance, vécu et revécu pour la même horde de joueurs décérébrés et anesthésiés aux gros nichons. Comme des Mickey de patinoires, ils vont se contenter de tourner en rond, de suivre le mouvement, et de parcourir des scenarios prédigérés. Installez-vous, cliquez sur NEXT NEXT NEXT jusqu'à la cinématique de fin où l'on manquera pas de vous dire à quel point vous êtes formidable.

C'est là que Fractal tente de marquer sa différence. C'est là qu'on essaye de te proposer une alternative: devenir le créateur de ce monde, l'acteur de ton propre rêve, et de ne plus être le spectateur béa de la même histoire.
Là dessus, malgré mes annonces un peu pompeuse, on va pas se mentir : Fractal n'est qu'un jeu. On est bien d'accord et je n'ai pas l'arrogance de croire que de jouer ici va t'apporter une certaine autonomie de penser. Non, non: Fractal c'est qu'un jeu. C'est tout. Même pas un défouloir. Même pas une expérience sociologique. Vaguement un cherche copains. Un jeu quoi...

LES ANCIENS FRACTAL

Ouais, parcequ'en plus, Fractal c'est pas tout neuf ce truc. Ouais, suffit de voir la technologie utilisée...

On a tenté beaucoup de choses. Pour ouvrir le Gameplay, pour permettre aux roleplayeurs de se faire leurs places, pour donner la possibilité aux fractaliens de créer et de vivre dans leurs univers plus ou moins tordus et aux moralités plus ou moins recommandables.
Mais sur le fond, le concept de base est resté le même : offrir aux joueurs un monde vierge, neuf, sans aucune intervention exterieure (ou presque) pour leur permettre de.. euh... b'in... je te laisse le découvrir. Même si le délir et les vielles habitudes des joueurs ont la peau dure.

FRACTAL V7

Niveau concept de jeu, la V7 n'est pas révolutionnaire par rapport aux versions précédentes. Toujours sans PNJ, sans fil conducteur, sans background, Fractal reste toujours un jeu construit par les joueurs uniquement. Tout ce que tu vas croiser, lire, manger, te prendre dans les dents, sera sorti de l'esprit d'un autre joueur. Les villes, les vivres, les équipements, les techno-ninja et les blondasses siliconnées avec de grosses mitraillettes... tout ça cela vient de l'esprit fumant et torturé d'un fractalien.

En débarquant sur Fractal, tu n'auras rien. Tu seras perdu, rien à faire, rien...

La feuille blanche, ça peut faire peur. C'est sur. Mais admet que c'est tout de suite plus exitant qu'un couloir. Certains n'aiment pas. D'autres se lachent. D'autres suivent les choix des influenceurs du jeu. Chacun fait ce qu'il veut. Et, à sa façon, chacun tente d'imposer son ordre dans ce chaos.